Version FrançaiseEnglish VersionNederlandse versieDeutsch Version
PASS VERDON
1 semaine dans le Verdon = 2 campings pour découvrir la richesse de ce lieu exceptionnel !

En savoir plus

Ecologie et recherche scientifique

​Natura 2000, un réseau écologique européen

A quoi bon protéger une espèce si elle ne trouve plus dans son environnement les moyens de sa survie? En substance (élémentaire) cette question est à l'origine de la mise en place au niveau européen de zones de protection spécifiques appelées Natura 2000. Sur l'ensemble du Parc naturel régional du Verdon, trois zones sont ainsi à l'étude: Le Grand Canyon du Verdon, les Basses Gorges du Verdon et les gorges de Trévans-Montdenier-Mourre de Chanier. L'objectif du programme (ambitieux, cela va sans dire) est de contribuer à préserver la diversité biologique de sites d'intérêt européen, en prenant en compte aussi bien les espèces animales et végétales avec leur différents " habitats " naturels (entendez leur environnement) que les microorganismes. La procédure se révèle longue mais ô combien intéressante... Site par site, un inventaire faunistique et floristique est nécessaire avant la proposition par les États membres de la communauté européenne d'un plan de gestion de ces écosystèmes. Des aides financières européennes peuvent alors venir épauler la mise en œuvre du programme. Mais l'intérêt réside aussi dans la réflexion commune et l'échange d'informations et d'expériences à l'échelle européenne. Aujourd'hui plus de mille sites sont à l'étude. Celui des gorges de Trévans-Montdenier recouvre 6 600 hectares, choisis pour leurs caractéristiques de montagnes méditerranéennes et la richesse de la végétation ainsi que la présence d'une grande variété de chiroptères (grosso modo des chauves-souris...).

RTM: Restaure ta montagne

Au départ du col des Lèques un chemin s'engage vers le sud, en direction des Cadières de Brandis et de la Colle. L'itinéraire est bordé de pins sylvestres puis, quand on amorce la descente vers la Colle, de pins noirs et de quelques cèdres, mélèzes et épicéas. Au milieu du XIXe siècle, les Alpes-de-Haute-Provence sont presque totalement déboisées. La marine royale et les campagnes napoléoniennes, le développement de l'industrie, le défrichement à la recherche de terres cultivables ou pour ouvrir des pâturages sont passés par là. Le contrecoup ne se fait pas attendre, en particulier sur les versants pentus, avec les lavages provoqués par l'érosion, les glissements de terrains ou les inondations. Pour lutter contre ces fléaux, à partir des années 1870, et jusqu'à la première guerre mondiale, un colossal travail de reboisement est entrepris. Il s'agit alors de parer efficacement au plus pressé, et au moindre coût. Plusieurs espèces seront utilisées, mais c'est surtout au pin noir que reviendra cette rude tâche car il présente l'avantage de supporter tous les types de sols, et d'être tolérant au froid comme à la sécheresse. Cette prise de conscience des risques liés au déboisement est également à l'origine de la création du service de Restauration des Terrains de Montagnes (RTM) et de la notion juridique de « forêt de protection ».

Promotions

Chalet de Camping à Castellane Mobil-home
A partir de 301 €/Semaine

Mobil-home à Castellane Chalet
A partir de 350 €/Semaine

Emplacements Camping à Castellane Gorges du Verdon Emplacement Gorges du Verdon
A partir de 18 €/Nuit


L'observatoire du Mont Chiran

C'est en 1974 que le CNRS (Centre National de Recherche Scientifique) crée l'observatoire du Mont Chiran. Il faut dire que le site se prête particulièrement bien à l'observation du ciel, loin de toute urbanisation parasite à 1905 mètres d'altitude dans une région où le ciel est clair une grande partie de l'année... La solitude même du lieu, son accès discret (seule une piste permet d'atteindre les bâtiments) vont de pair avec une observation qui nécessite calme et silence. Sous la coupole, toutes les conditions sont réunies pour que la magie des étoiles agisse. L'observatoire, aujourd'hui propriété de Bileux, est gérée par une association communale (ABCDE) qui s'est battue pour maintenir ce site en vie, grâce notamment à la participation financière d'un programme de financement européen (Leader II). Elle organise aujourd'hui des weekends de découverte, des animations et a développé un refuge qui permet de rester un peu plus longtemps, et plus tard, sur place.

Le parc national des Écrins

Créé en 1973, le parc national des Écrins est investi de plusieurs missions : celle de protéger le milieu naturel qu'il constitue, celle de mieux connaître ce milieu pour mieux le comprendre, celle d'accueillir et d'informer ses visiteurs et, enfin, celle de participer au développement local de la région à laquelle il appartient. La zone centrale du parc national des Écrins occupe une surface de 91 470 hectares. Cette surface, qui fait du parc le premier parc national français, appartient pour un tiers au département de l'Isère et pour le reste au département des Hautes-Alpes. Son aire d'extension délimitée par les vallées de la Romanche, de la Guisane, de la Durance et du Drac, s'étage entre des altitudes comprises entre 800 et 4 102 mètres — cette dernière étant celle de la barre des Écrins — et intègre des territoires relevant de l'Oisans: du Valbonnais, du Briançonnais, de la Vallouise, de l'Embrunais, du Champsaur et du Valgaudemar. Si les forêts occupent une faible surface — moins de cinq pour cent de la zone centrale —, elles abritent tout l'échantillonnage des conifères du sapin au pin. Le parc est, aussi, un véritable herbier vivant puisque les 1 750 espèces qui y poussent représentent près du tiers de la flore française. Pour ce qui est de la faune, le parc constitue une véritable arche de Noé : bien entendu, y vivent, en pleine liberté marmottes, hermines et chamois, rejoints, depuis 1989, par des bouquetins des Alpes qui ont été réintroduits ; mais aussi tritons alpestres et grenouilles rousses ou encore des oiseaux avec le tétras-lyre, l'aigle royal ou la chouette de Tengmalm, sans oublier les invertébrés avec une présence particulièrement riche des papillons. Et tout cela dans des paysages d'une beauté à couper le souffle...


Verdon
Verdon
Verdon
Verdon
Verdon
pédalo dans le lac de Sainte-Croix
Accrobranche
Rafting
Pont de Galetas
Pont du Roc

Retour aux questions sur Interventions humaines dans le Verdon

Autres informations
Autres catégories