Version FrançaiseEnglish VersionNederlandse versieDeutsch Version
PASS VERDON
1 semaine dans le Verdon = 2 campings pour découvrir la richesse de ce lieu exceptionnel !

En savoir plus

Thorame-Basse et Thorame-Haute

​Thorame-Basse

Après avoir franchi le col des Robines et quitté Saint-André, on remonte le cours de l'Issole sur un joli parcours boisé dominé par la montagne de Maurel.
La vallée encaissée au milieu des mélèzes et des pins noirs s'élargit subitement en arrivant à La Bâtie, un des hameaux de Thorame-Basse. Elle offre de larges pâturages propices à l'élevage ovin dans une région qui a été longtemps un des hauts lieux de la transhumance. En mai ou en octobre, on voit encore déferler, sur les routes, de grands troupeaux de moutons.
  • Chapelle Saint-Thomas
(Clés au village.) Après La Batie apparaît, dominée par le massif du Cheval-Blanc (2323 m), une petite chapelle dédiée à saint Thomas dont l'abside en cul-de-four a conservé de très belles fresques du XIIe siècle. Un mur les sépare aujourd'hui du choeur.
  • Le village
A l'entrée de Thorame-Basse, la seule maison seigneuriale du haut Verdon attend toujours une restauration exemplaire; c'est une modeste maison de 1577 (le linteau nous l'indique) agrandie au début du XVIIIe siècle par les derniers seigneurs du pays, la famille de Jassaud.         -
  • Église paroissiale
Détruite lors des guerres de Religion, elle fut reconstruite en 1588 et son petit clocher-mur à deux baies de type provençal a été remplacé en 1845. Elle mérite une visite, notamment pour le remarquable maître-autel (vers 1695), superbe travail de menuiserie, et dont la toile représente l'Apparition de l'ange à saint Pierre dans sa prison, ainsi que pour les retables du Rosaire (XVIIe siècle) et des Ames du purgatoire (XVIIIe siècle) ou pour une toile, l'Annonciation, peinte en 1728 par Jean Alexandre de Jassaud. On remarquera enfin une Vierge à l'Enfant en bois doré du XVIIIe siècle, sur son trône de procession, découverte récemment derrière un des retables.
De l'église, on peut atteindre la Chapelle de Piégut, qui attirait autrefois les foules le jour du pardon de sainte Anne.

Thorame-Haute

Peu avant le village, une base nautique a été aménagée sur le lac des Sagnes pour les amateurs d'optimiste et de planche à voile. Accroché au pied du massif de Chamatte, le village de Thorame-Haute, qui a livré quelques vestiges gallo-romains (sépultures sous tuiles), fut le siège éphémère d'un évêché au Ve siècle, signe de la diffusion rapide du christianisme.
  • Église paroissiale
Comme à Thorame-Basse, le village a beaucoup souffert des guerres de Religion. Une inscription atteste la reconstruction de l'église en 1598. Malgré quelques retouches au XIXe siècle, la nef a conservé son organisation du XVIIe siècle avec un foisonnement d'autels de confréries. Parmi les toiles anciennes, à noter, dans le chœur, deux grands tableaux consacrés à la naissance et à la mort du Christ par Antoine Rouvier, peintre dignois (1622), un Saint Sébastien (1625), un Saint Antoine et saint Paul dont la qualité a été remarquée par Mgr Soanen en 1698 et surtout, dans la chapelle de la Vierge, le retable du Rosaire à colonnes torses agrémentées de pampres, de personnages et de petits animaux. Sur l'autel trône une grande Vierge à l'Enfant en bois doré et peint, vénérée de longue date. Elle est, aujourd'hui encore, portée en procession lors du pèlerinage du lundi de Pentecôte.
Un village pittoresque : On y découvre des maisons typiques, aux balcons de bois et aux toits à larges avancées. Au hasard des ruelles, on peut encore voir de belles portes anciennes et quatre cadrans solaires.

Verdon
Verdon
Verdon
Verdon
Verdon
pédalo dans le lac de Sainte-Croix
Accrobranche
Rafting
Pont de Galetas
Pont du Roc

Retour aux questions sur Les villes autour de Castellane

Autres informations
Autres catégories