Version FrançaiseEnglish VersionNederlandse versieDeutsch Version
PASS VERDON
1 semaine dans le Verdon = 2 campings pour découvrir la richesse de ce lieu exceptionnel !

En savoir plus

Vétusté du mobil-home

Depuis quelques temps, développement durable oblige, les constructeurs de mobil-homes s'efforcent non seulement d'intégrer une dimension écologique à leurs constructions en proposant des modèles recyclables à plus de 95%, mais se penchent également sur la question, de la destruction et du recyclage des vieux mobil-homes.
En effet, entre 1978 et 1988 plus de 700 000 mobil-homes d'occasion en provenance d'Angleterre (selon les statistiques des douanes) sont rentrés sur le territoire français. Si on considère qu'un mobil-home peut avoir une durée maximum de vie de 35 ans, on comprend facilement que la question d'élimination de ces modèles vétustes va devenir de plus en plus pressante et que les besoins d'élimination risquent d'être importants.
Il n'existe à ce jour aucune réglementation spécifique concernant la destruction et le recyclage des mobil-homes, qui jusqu'il y a peu de temps, étaient soit brulés ou enfouis, soit stockés dans un coin du camping ou sur des aires de stockage, ce qui n'a rien d'environnemental ni de valorisant pour le Camping.
Un nombre croissant d'entreprises se spécialisent dans ce secteur afin d'en limiter les coûts (destruction sur place plutôt que transport vers un éventuel lieu de recyclage). Le regroupement d'un certain nombre de ces entreprises a permis la création de I'APRRMH (Association pour la Promotion de la Récupération et du Recyclage des Mobil-homes).


L'association pour la promotion de la récupération et du recyclage des mobil-homes

Cette association qui regroupe les « dé-constructeurs » a été créée avec pour objectifs de répondre aux exigences des professionnels du tourisme et des constructeurs de mobil-homes en matière d'environnement.
Elle édicte les règles de déconstruction environnementale que devra respecter chaque dé-constructeur parmi lesquelles l'engagement :
  • de déconstruire sur des sites classés ICPE (installation; classées pour l'environnement) ;
  • de s'engager dans une certification ISO 14000 ;
  • d'assurer, par un maillage national de sites de déconstructions, un transport optimisé et limité afin de réduire l'impact écologique et économique des enlèvements des mobil-homes ;
  • d'utiliser tous les moyens pour réduire les déchets en utilisant toutes les filières de recyclage existantes afin de revaloriser toutes les matières dans un circuit techniquement et économiquement viable ;
  • d'utiliser des filières de recyclage existantes ;
  • de ne pas remettre les pièces détachées dans le circuit de vente,
  • d'assurer une traçabilité de chaque mobil-home à déconstruire.

Les engagements des acteurs de la filière

Les acteurs de la filière du mobile home, dont notamment : la Fédération Nationale de l'Hôtellerie de Plein Air, la Fédération Française de Camping Caravaning, le Syndicat des Véhicules de Loisirs, le Conseil National du Mobile Home, l'Union Nationale des Campings et Parcs Résidentiels de Loisirs, la Chambre Nationale des Distributeurs de Véhicules de Loisirs et l'Association pour la Promotion de la Récupération et du Recyclage des Mobil-homes ainsi que les représentants des associations d'élus : l'Association nationale des maires de stations de montagne, l'Association nationale des élus du littoral, l'Association des maires des stations classées et communes touristiques, sous l'égide du Ministère du Tourisme ont pris des engagements le 9 juin 2006 avec la signature d'un protocole d'accord pour une gestion responsable et respectueuse de l'environnement de la fin de vie du mobil-home.
En signant cet accord, les professionnels du secteur se sont engagés à concilier au mieux tourisme et environnement et à engager un véritable chantier en programmant la déconstruction des vieux mobil-homes et en intégrant le recyclage sélectif des matériaux.

Promotions

Chalet de Camping à Castellane Mobil-home
A partir de 301 €/Semaine

Mobil-home à Castellane Chalet
A partir de 350 €/Semaine

Emplacements Camping à Castellane Gorges du Verdon Emplacement Gorges du Verdon
A partir de 18 €/Nuit


Engagement de l'accord

A travers cet accord, les constructeurs, exploitants, distributeurs et consommateurs s'engagent à :
  1. Informer l'ensemble de leurs clients ou adhérents des bonnes pratiques permettant la mise en place de cette filière de recyclage des mobil-homes hors d'usage, telles que : encourager l'éco-conception et l'utilisation de matériaux recyclables, encourager le recyclage des matériels dès lors qu'ils sont hors d'usage, engager le dialogue lors de la sortie des terrains pour évoquer la destination des mobil-homes.
  2. Promouvoir dans le cadre de leurs salons nationaux et/ou régionaux cette démarche de recyclage en initiant des ateliers pédagogiques et de sensibilisation à destination des gestionnaires de terrains de camping et des propriétaires de mobil-homes.
  3. Apporter leur appui aux entreprises qui, avec leurs diverses spécificités, se sont lancées dans ce projet de mise en place d'une filière de recyclage des mobil-homes hors d'usage ou à celles qui s'y associeront ultérieurement.

Engagements des entreprises de recyclage

  1. Organiser le recyclage des mobil-homes hors d'usage qui leur sont confiés dans des conditions acceptables, sur le plan écologique - excluant par exemple toute déconstruction in situ qui ne respecterait pas les règles environnementales, sanitaires et économique -, nécessitant notamment la définition du coût effectif de ce recyclage, à déterminer entre représentants de l'Association pour la Promotion de la Récupération et du Recyclage des Mobil-homes et le Conseil National du Mobil-home.
  2. Garantir la traçabilité du mobil-home destiné à la déconstruction, de sa prise en charge jusqu'à son élimination.
  3. Participer à des salons et autres manifestations pour faire connaître leur démarche et les conditions écologiques et économiques d'un tel recyclage.
  4. Par ailleurs, prévoir un calendrier et des objectifs en termes de recyclage de mobil-homes :


 Année Nombre de moil-homes recyclés
 2006 Mise en route du processus
 2007 100
 2008 500
 2009 1000
 2010 3000
 2015 10000
 2020 20000

L'Eco-organisme du mobil-home (EcoMH)

Cette organisme a été créé par les membres de l'Association pour la Valorisation des Mobil-homes Anciens et regroupe huit fabricants de mobil-homes dont : IRM, O'Hara, Résidences Trigano, Ridorev, Louisiane, Rapidhome, Sunroller, Shelbox, Willerby.
L'objectif d'EcoMH est d'organiser et de promouvoir la filière de déconstruction des mobil-homes anciens. Il assure la promotion d'une attitude éco-responsable de cette activité auprès de l'ensemble des professionnels de plein air.
Depuis le 1er septembre 2010, une éco-contribution de 100 euros HT est incluse dans le prix de tout nouveau mobil-home vendu sur le marché français. Les constructeurs reversent cette somme à EcoMH qui organise le transport et la déconstruction des vieux mobil-homes à la demande :
  • des particuliers (si leur mobil-home est situé dans un camping) ;
  • des gestionnaires de campings ;
  • des distributeurs ;
  • des constructeurs.

Services pris en charge par L’EcoMH

  • le traitement et le suivi de la demande ;
  • l'affrètement d'un transporteur, l'enlèvement et l'acheminement du mobil-home vers le centre de déconstruction ou la déconstruction sur place si le mobil-home ne peut être déplacé ou transporté ;
  • la déconstruction du mobil-home et la valorisation des matériaux par un partenaire spécialisé et agréé, maîtrisant les filières de valorisation des déchets.
Le service proposé suppose que le mobil-home soit sorti de son emplacement et accessible par le transporteur. Par ailleurs, il ne doit pas comporter d'éléments supplémentaires par rapport à l'équipement de série et le mobil-home doit :
  • disposer de roues gonflées et d'un essieu permettant de les supporter ;
  • pouvoir être treuillé et monter en roulant sur le plateau du camion ;
  • être présenté vide de tout objet (vaisselle, objets personnels, détritus ou encombrants) autre que son aménagement et mobilier d'origine ;
  • disposer toujours de ses fenêtres, parois ou cloisons, car l'absence de ces éléments entraverait le transport du mobil-home dans des conditions normales.

Lorsqu'il est impossible de déplacer le mobile home, EcoMH peut faire intervenir un dé-constructeur directement sur place.

Décomposition des matières

Sur le plan qualitatif, les éléments constitutifs des mobil-homes - châssis métallique, essieu et roues, structure bois ou métallique, matériaux d'isolation, revêtements plastiques, éléments d'ameublements, équipements électriques et sanitaires -ne posent aucun problème particulier. Tous peuvent s'inscrire dans des filières de recyclage ou de destruction dédiées, adaptées à chacun de ces matériaux.
On estime le coût de la déconstruction d'un mobil-home actuellement entre 1 800 et 2 000 euros par unité.
   

Aluminium 9 %
Cuivre 1 %
Ferraille (châssis)
 15 %
Bois brut
 15 %
Bois "énergie"
 13%
 Soit un taux de revalorisation de
 53 %

Source : EcoMH    

Lac Camping
Camping dans les Gorges du Verdon
Camping à Castellane
randonnée - Castellane
randonnée - Roc Castellane
Pétanque

Retour aux questions sur Achat de Mobil-home

Autres informations
Autres catégories