Version FrançaiseEnglish VersionNederlandse versieDeutsch Version
PASS VERDON
1 semaine dans le Verdon = 2 campings pour découvrir la richesse de ce lieu exceptionnel !

En savoir plus

Du col de Turini au lac d'Allos

​Promenade 12 : Cime de l'Arpiha

Distance : 9km / 5,6 mi ; 2 h 40
Difficulté : facile-modérée, avec des montées/descentes sur 280m / 920ft ; bonnes pistes et chemins. La ruée vers le sommet de l'Arpiha exige une certaine agilité. Balisage jaune de PR. IGN carte 3741 ET.

Turini ! Entouré de magnifiques forêts de sapins, ce nid d'aigle est aussi silencieux et rafraîchissant comme une chute de neige Noël matin... sauf quand il y a un rallye automobile sur la route de la fameuse épingle ! Non loin se trouvent les montagnes de l'Authion, la toile de fond pour cette promenade.
  • Commencer au Col de Turini : marcher vers le nord sur la D68 (route de l'Authion). Après 700m/yds, (15min), tourner à gauche. Suivre cette piste carrossable jusqu’à la Vacherie de Mantégas. De juillet à septembre, vous pourrez déguster et acheter les fromages locaux ici.
  • De la ferme laitière continuer en direction de l'Arpiha sur la grande piste. Lorsque vous arrivez à une clairière à la borne 1648 (30min), quelques signes pointent vers L'Arpiha. Mais nous prenons la bifurcation à moitié à gauche. Ce chemin ombragé et herbeux ondule le long de la rive sud de la crête de Scoubayoun.
  • N'oubliez pas de garder la droite en montée à la bifurcation suivante. Puis continuez tout droit pour l'Arpiha.
  • Arriver à un second col herbeux. D’ici, hâtez-vous de monter jusqu’à la Cime de l’Arpiha pour profiter des vues magnifiques. Retourner au premier embranchement rencontré plus tôt pour cette fois prendre à gauche. Tourner à gauche après quelques montées à l’ombre pour revenir sur vos pas vers le Col de Turini (2 h 40).

Promenade 13 : lac de Trécolpas et refuge de la Cougourde

Distance : 10km / 6,2 mi ; 4h20min
Difficulté : modérée-laborieuse, avec une montée/descente de 520m/500 mètres. PR jaune, rouge et blanc GR balisage. IGN carte : 3741 OT.
C'est l'une des promenades les plus enrichissantes du Parc National du Mercantour — surtout si l'on considère le peu d'efforts impliqués. Il y a de l’ombre sur les pentes inférieures, et une grande partie de la promenade suit un cours d'eau. Mais les deux points forts sont le bleu du Lac de Trécolpas et le bastion du magnifique rocher de La Cougourde. Tout au long de la promenade, soyez vigilant : vous pourrez peut-être apercevoir des chamois.
  • Nous commençons au Parking supérieur du Boréon. D’ici, se diriger vers le chemin pierreux (à l’est, continuation de la piste sur laquelle vous vous êtes garés). Il monte doucement à travers le Vallon du Haut Boréon. Passer une piste à droite en direction de la « Cime du Pisset » et, à un embranchement où la piste oblique à droit, continuer tout droit sur un chemin caillouteux. Bientôt les sommets où nous allons sont visibles.
  • Traverser un pont et arriver au Chalet Vidron (30 min), une cabane de pierres près d'un petit lac. Il s'agit d'un endroit charmant pour un pique-nique et, en fin de printemps, vous y trouverez des violettes et des gentianes à proximité.
  • De là, suivre « Refuge de Cougourde, Pas des Ladres ». Il n'y a aucun balisage de peinture, et il est facile de s’égarer à côté de la route, donc gardez un œil attentif sur les cairns que vous voyez en grimpant à travers le chaos rocheux.
  • Traverser le Pont de Peïrastrèche puis suivre le « Lac de Trécolpas, Refuge de la Cougourde, Pas des Ladres ». Maintenant vous avez rejoint le GR52 et bientôt commencez à grimper sérieusement. Dix minutes depuis le Pont de Peïrastrèche, traverser un pont de fortune au-dessus d'un affluent (Pont de Log), et quelques minutes plus tard traverser un autre pont.
  • Toujours suivre le Lac de Trécolpas (à droite), Pas des Ladres, où un chemin va sur la gauche vers les Lacs Bessons. Dans un autre cinq minutes vous vous approchez d'un pont sur la droite et = 425 (1h25min).
  • La 'Route du Cougourde"(direct jusqu'au refuge que nous visiterons plus tard) est à gauche mais nous montons à droite sur le GR52 pour le Pas des Ladres et Lac de Trécolpas. Ne vous inquiétez pas si vous avez l’impression de vous éloigner. Le chemin obliquera plus tard. Pour l’instant il s’élève brutalement. Quelques minutes plus tard, vous atteignez le point culminant de la randonnée (2187m / 7175ft; 2h20min). Le magnifique Lac de Trécolpas est juste en dessous de vous ici, et vous pourriez être surpris de le trouver gelé, même en juin ! Si vous êtes d’attaque pour escalader le Pas des Ladres le GR52 continuez du côté nord du lac. 
  • De retour au lac, aller à droite pour le Refuge de la Cougourde. Ce niveau chemin traverse tout d'abord un gigantesque « éboulis » de rochers. Un ruisseau est traversé sur un pont de fortune, et un autre est passé à gué avant d'atteindre enfin le Refuge de la Cougourde (2h50min).
Perché à côté du torrent impétueux, le refuge dispose d'un restaurant (en été)! Marcher jusqu'à la terrasse du refuge, orientée sud et vous verrez votre chemin. Le bon sentier descend abruptement, parfois sur des marches de pierre et ignore de nombreux cours d'eau. Au-delà d'un plateau herbeux, suivre le Boréon maintenant, pour revenir sur votre itinéraire sortant.
  • Repasser le Pont de Peïrastrèche n'oubliez pas de prendre le chemin plus bas sur la droite. La route est plus facilement visible dans cette direction. Retour devant le Chalet de Vidron, au Parking supérieur du Boréon (4h20min).

Promotions

Chalet de Camping à Castellane Mobil-home
A partir de 301 €/Semaine

Mobil-home à Castellane Chalet
A partir de 350 €/Semaine

Emplacements Camping à Castellane Gorges du Verdon Emplacement Gorges du Verdon
A partir de 18 €/Nuit


Marche 14: Col de Fenestre et Pas des Ladres

Distance : 8km / 5mi ; 3h40min
Difficulté : assez intense, avec une montée/descente de 600m/2000 pi terrain pierreux. Au-delà du Col de Fenestre le sentier exige une certaine agilité. Pas d'ombre. Rouge et blanc GR, balisage jaune de PR. IGN carte : 3741 OT.
Cette promenade classique est imprégnée d'histoire. On pense qu'un temple romain existait déjà près de l'endroit où se trouve aujourd'hui la chapelle à la Madone de Fenestre. Mais le sentier que nous suivons pour le Col de Fenestre est encore antérieur à l'époque romaine. Pendant mille ans, jusqu'à la fin de la seconde guerre mondiale, cette route était souvent un champ de bataille. Même au XVIe siècle, lorsque les deux côtés du col appartenaient à la maison de Savoie. Les détritus de la seconde guerre mondiale, des barbelés, des gravats et des dortoirs, menacent encore le Col de Fenestre, qui aujourd'hui marque la frontière avec l'Italie.
  • Nous commençons la promenade à la Madone de Fenestre : monter les marches à gauche du grand refuge CAF. Pour le Pas des Ladres, tourner à droite sur le sentier large, très caillouteux (signal rouge et blanc du GR52). Le flux rugit loin au-dessous à droite, à côté de la Vacherie de la Madone. Un splendide cirque se dresse devant vous, dominé par le sommet du Mont Gelas. À une bifurcation juste après (25min), aller à droite pour le lac de Fenestre (le GR52, notre chemin de retour, monte à gauche ici).
Quinze minutes plus tard une belle pente herbeuse vous permet de faire une halte, d'où vous regardez vers le sud-est jusqu'au Petit Caïre pointu et le plus grand Caïre de la Madone. Arrivée au lac étincelant de Fenestre (1h05min). A quelques 10 minutes du lac, rester à droite (où un chemin se dirige à gauche vers la silhouette crénelée du sommet ouest de Fenestre (Cime Ouest).
  • Sur votre droite, vous passez sous un bunker, puis un second. Ils ont été construits par les italiens pendant la seconde guerre mondiale. À une voie de passage (1 h 45 min), aller à droite en montée pour le Col de Fenestre (2471m / 8105ft; 1h50min), où il y a un autre bunker, une croix et une frontière de pierres. Revenir et continuer tout droit pour le Refuge de Cougourde, le lac de Trécolpas, et le Pas des Ladres.
  • Ce chemin étroit, nécessitant une certaine agilité, offre de belles vues sur le Lac de Fenestre et, par temps clair, vers la Méditerranée. Sur la dernière partie de l'ascension, juste au moment où le Lac de Fenestre n'est plus visible, se diriger vers le sommet du Mont Agnellière, avec le Mont Pélago derrière lui.
Remarquez la Croix en bois au Pas des Ladres (2h20min).
Tournez à gauche sur un chemin étroit devant un énorme cairn (GR ; Madone de Fenestre). Très rapidement, rebrousser chemin à gauche en descente, où le chemin de l'Agnellière va tout droit. Retourner vers le Petit Caïre puis point de départ.

Marche 15 : Cime du Pisset

Distance : 9km / 5,6 mi ; 3h40min
Difficulté : assez intense, avec une montée/descente de 580m/1900 pi. Vous devez être prudent et agile. Peu d'ombre. Un balisage jaune de PR. IGN carte : 3741 OT.
Cette belle promenade offre un maximum de vues « balcon » pour un effort minimum par rapport aux autres randonnées dans le Mercantour. De la Cime du Pisset, les vallées du Boréon et de la Madone de Fenestre s’épanouissent au-dessous de vous.
Commencer la promenade sous la table de pique-nique de La Puncha, du côté nord de la route. Après la Cime du Pisset, ignorer un sentier sur la droite (la Madone de Fenestre, le chemin de retour). Le chemin d'accès émerge sur les flancs de la montagne nue et prend sa source au nord-ouest. L’escalade est moins raide. Après 1h45min d’effort vous êtes presque au point culminant. De là, c'est juste un court détour à l’ouest jusqu'au point de vue sur la Cime du Pisset (2 h).

Marche 16 : Cascade de l'Estrech

Distance : 5.5km/3.4mi ; 2h35min
Difficulté : montée modérée de 340m / 1115ft sur des chemins caillouteux ; agilité requise. Pas d'ombre. Balisage jaune de PR. IGN carte : 3741 OT.
Si vous ne faites pas la marche de la Gordolasque (à la Vallée des Merveilles), cette variante courte est un régal. Elle vous emmène au-dessus d'une magnifique chute d'eau, dans un cadre où vous pourriez être tenté de vous attarder toute la journée.
  • Au départ sur le parking : marcher à travers la barrière ouverte. Ne traversez pas le Pont du Countet ; Prenez la piste pierreuse vers la gauche (Ecole d'escalade). Pas loin du chaos de rochers élevés, utilisé par l'école d'escalade, commence un étroit sentier. À droite, une falaise rocheuse (Mur des Italiens) semble fermer la vallée. Juste après, (25min) un chemin va droit sur la rivière, le Lac Autier et le Mur des Italiens.
  • Vous allez revenir sur ce pont à la fin de la marche, mais pour l'instant aller vers le haut à gauche dans le premier des virages en épingle à cheveux sur les basses pentes du Mont Neiglier. Des cairns marquent la route. Lorsque vous avez atteint le dernier virage en épingle à gauche (1h), traversez vers la droite pour une bonne vue de la délimitation de la Cascade de l'Estreche.
  • Lorsque le chemin d'accès aplanit (1h10min), vous verrez un autre chemin d'accès sur la face cachée de la rivière, en aval du Mur des Italiens.
Bientôt, vous pouvez traverser le ruisseau et rejoindre le Mur des Italiens. Maintenant, marcher vers les fortifications en ruine, passer un cairn massif qui surplombe une rivière. 10 minutes plus tard, ignorer le chemin de terre qui grimpe vers le Lac Autier, aller tout droit dans la descente sur le chemin caillouteux, vers la rivière. Lorsque l’on atteint l’ancienne route des électriciens, traverser le ruisseau de Gordolasque sur le pont repéré plus tôt et reprendre votre itinéraire au Pont du Countet.  Parking (2h35min).

Promenade 17 : circuit de Gourdon

Distance : 9km / 5,6 mi ; 3h. Difficulté : assez facile, avec une descente raide, très caillouteuse de 200m/200 mètres au début et une montée progressive de moins 300m / 1000ft vers la fin. Rouge et blanc GR, balisage jaune de PR. IGN carte 3643 ET.
La première partie de cette promenade, une descente sur la bien nommée « piste de paradis », est un spectacle d'une vue panoramique sur la verdoyante vallée du Loup et sur la côte. Nous suivons ensuite un cours d'eau canalisé à travers les pins aromatiques, en compagnie de papillons et des écureuils roux foncés.
  • Départ sur le parking/arrêt de bus sous Gourdon ; remonter vers le château, mais à la bifurcation prendre à gauche sur un chemin d'accès au WC (avant le centre du village). Passé le WC, à la fin de ce chemin, vos pas vous amènent dans la vallée de Gourdon sur un ancien sentier muletier, le Chemin du Paradis. La Montagne de Courmettes s'élève sur la face cachée des Gorges du Loup (où vous pourrez apercevoir des parapentes).
Lorsque vous rencontrez le vieux tuyau rouillé (Aqueduc du Foulon ; 30min), tourner à sa droite (Grasse). Le parcours continue tout droit en descente ici. Vous suivrez ce tuyau, en compagnie des signaux rouges et blancs du GR51, pour moins d'une heure (Gardez votre torche, très pratique pour les tunnels). Chaque fois qu'il y a une rupture entre les arbres, profiter de la belle perspective sur la côte (les appartements en forme de coin à la Baie des Anges peuvent servir comme un point de repère : ils sont juste à l'ouest de Cagnes et à l'est d'Antibes).
  • Arriver à un "carrefour" (1h25min). Prendre à droite une ruelle escarpée bétonnée. Sur votre gauche, oliviers ornent un bassin profond. Quatre minutes plus tard, ignorer la bifurcation gauche vers le canal ; suivre le GR en montée à droite, sur la voie de béton. Mais six minutes plus tard, quand le GR se rend à gauche, continuer tout droit sur une voie goudronnée (bois de Gourdon).
  • Après cinq minutes tourner à gauche sur cette voie : remonter par étapes (bois de Gourdon ; 1h40min). Maintenant, suivre attentivement les balisages jaunes le long d'un étroit sentier à travers les chênes. Presque immédiatement, à un carrefour, tourner à droite. Passage carrossable (1h50min), suivre à gauche. Une autre piste se courbe devant vous à un carrefour : tourner à gauche ici, sur une voie en béton rugueuse. Passer une énorme fosse et puis traverser le D3 (1h 53min). Sur la face cachée de la route, continuer derrière une barrière sur une piste de gravier à la gauche d'une citerne. Cinq minutes plus tard, aller à gauche sur un sentier pierreux.
Vous montez ce joli sentier boisé, ignorer deux chemins à gauche. Cette forêt était autrefois le terrain de chasse des comtes de Gourdon... et le théâtre de violents affrontements entre les habitants de Gourdon et Le Bar, puisque tous deux revendiquaient le droit de percevoir ces bois. En arrivant à un sentier pierreux, (2h15min), allez tout droit, même s'il n'y a aucun balisage avant. Cinq minutes plus tard traverser tout droit sur un chemin d'accès. Continuer vers la droite, vers les Gorge du Loup. Sur la piste de gravier, tourner à droite.
  • Maintenant, la marche, à nouveau en plein soleil, descend progressivement sur un plateau, avec des vues plus spectaculaires — de Gourdon, la faille du Loup et la côte. Vous passez une croix sur la gauche près d'une carrière et puis traversez un pont.
Maintenant, visitez Gourdon qui vaut vraiment le détour.

Marche 18 : Source de la Siagnole

Distance : 10.5km/6.5mi ; 2h25min
Difficulté : facile montée/descente de 100m / 330ft, mais nécessitant une certaine agilité sur les sentiers étroits. Balisage GR rouge et blanc. IGN carte 3543 ET.
Cette belle promenade au-dessus des gorges de la Siagnole, surtout à l'ombre des chênes, est parfaite pour une chaude journée. Avant de partir, consultez la table d'orientation à Mons, pour identifier tous les points de repère dans la région.
  • Commencer à « Les Moulins ». Traverser le pont sur la Siagnole et marcher vers le sud le long de la D56 pour 500m/yds, puis tourner à gauche sur la route, sur un sentier (balisage GR, prudence ici). Suivre le GR49 le long d'un chemin en terre au sommet de l'aqueduc, à l'ombre des chênes. Quand le GR se dirige en montée vers la droite (moins de 20min), continuer tout droit (le sentier GR est le chemin de retour).
  • Quatre minutes plus tard ignorer un autre chemin au large vers la droite. Finalement (35min) le chemin balance loin de la Siagnole et vous rejoignez une piste gazonnée. Continuer tout droit. Deux minutes plus tard, en arrivant à un carrefour avec une piste en terre, prendre à gauche. La Chapelle St-Peire n’est plus très loin (40min).
  • Retour à l'intersection et aller à droite (Ouest), suivre les lignes électriques  ignorant les chemins à gauche et puis à droite.
  • Lorsque vous atteignez une bifurcation (55min), prendre à droite à la D37 puis encore à droite. Tourner une troisième fois à droite sur un sentier. Ce chemin d'accès vous emmène à la D56, où vous tournez à droite pour reprendre le GR, sur votre droite. Quand le GR retombe vers l'aqueduc, tourner à gauche.
Retracer votre itinéraire sortant à travers la Roche Taillée de la D56 (1h 20min). Traverser la route et continuer sur le GR49. Vous êtes toujours au sommet de l'aqueduc, sur un joli sentier ombragé. Ignorer toutes les pistes et sentiers à gauche et à droite. Traverser une première barrière (1h45min) et peu de temps, une deuxième barrière. La visite se termine devant la Source de la Siagnole (1h50min). Pour atteindre la source, revenir à la barrière avec la cabane et tourner à gauche en descente sur un sentier raide et glissant juste derrière elle. Cela vous amène à un gué qui est facilement traversé. Tourner à gauche sur la piste en terre.
  • De la source, revenir sur vos pas au-delà de la barrière avec la cabane au prochain barrage, puis tourner à gauche à la bifurcation des chemins (toujours sur le GR ; descendre le chemin sur la droite ici). Vous êtes maintenant sur l'aqueduc inférieur et le chemin est tout aussi attrayant. Retour vers les Moulins.

Marche 19 : Gorges du Blavet

Distance : 7.5km/4.7mi ; 2h. Difficulté : facile descente/montée de 170m/560 pi PR blanc, rouge et blanc GR balisage. IGN carte 3544 ET.
Cette promenade est mémorable pour sa belle vue sur les falaises de roches rouges, le maquis doucement parfumée et les jolies piscines dans les Gorges du Blavet. Par beau temps, vous aurez également une splendide vue sur le Rocher de Roquebrune s'élevant dans le sud.
  • Commencer au Castel de Bayonne : prendre le chemin en descente (celui par lequel vous êtes venu). Quelques mètres après la fin de la clôture entourant la propriété, tourner à gauche en descente sur un sentier clair mais étroit (balisages point blanc). Le chemin descend doucement.
Par la suite le chemin s'élargit au milieu des pins ; le sommet de Bayonne s'élève sur la gauche. Suivre le chemin pierreux vers la droite (la gauche est votre chemin de retour). Trois minutes plus tard, vous atteignez la 1ère citerne, à droite. Ici, prendre le sentier caillouteux à gauche (Gorges du Blavet). Prendre à gauche à la bifurcation (le chemin à droite peut-être être marqué avec un « X »). A moins de 10 minutes du réservoir vous rencontrerez un large chemin balisé en rouge et blanc du GR51 (45min).
  • Suivez-le à gauche, vers la rivière dans les Gorges du Blavet (50min). De là le GR traverse la rivière, mais revenez sur vos pas à la 1ère citerne (1h10min) et tournez à droite sur le sentier pierreux. S'élevant doucement, en quatre minutes vous passez le chemin d'accès que vous est descendu plus tôt dans la marche.
Ignorer un chemin à gauche jusqu'au sommet de Bayonne (1h25min). Cinq minutes après garder la gauche à la bifurcation (balisage GR). Dix minutes plus tard, allez à gauche à nouveau (toujours sur le GR). Allez tout droit au prochain carrefour (huit minutes plus tard). Juste une autre montée de 10 minutes, vous êtes de retour au Castel de Bayonne (2h).

Marche 20 : Gorges de la Siagne

Distance : 9,5 km/6 mi ; 3h
Difficulté : modérée-intense, avec des descentes/montées de 440m/1445 pi global. Certains des chemins rocailleux nécessitent de l’agilité. PR jaune, balisage GR rouge/blanc. IGN carte 3543 ET.
  • La promenade débute à la belle Chapelle romane Notre-Dame de Sardaigne à St-Cézaire. Prendre la voie du côté sud du bâtiment, le Chemin des Puits de Chautard. Après 500m/yds, tourner à droite sur une autre voie, le Chemin du Courbon. À une bifurcation à 700m/yds, garder la droite en descente, passer l’ensemble de belles maisons en terrasses d'oliviers. (20min), puis continuer à droite sur la piste forestière.
  • Presque immédiatement, à une autre bifurcation, rester à gauche. Quitter la piste pour prendre un sentier sur la droite. Ignorant un large chemin vers la gauche balisé pour Tuves, traverser le Canal de la Siagne, où vous rejoignez le GR510.
  • Suivre le GR à gauche pour 200m ; puis, descendre à la Chapelle Saint-Saturnin (1h). Maintenant suivre le GR jusqu'à la vallée et repasser le canal. Le chemin d'accès du raccourci arrive de la droite. Rester à gauche en descente, quitter le GR et en suivant les balisages jaunes. Traverser le canal encore une fois et descendre vers le magnifique Pont des Tuves (1h45min).
  • Tourner à gauche pour St-Cézaire. Il faut encore près d'une heure pour se lever vers le centre de St-Cézaire (3h). Se promener dans le charmant village, admirer la vue depuis la table d'orientation et puis revenir à la Chapelle N-D de Sardaigne.

Marche 21 : Séranon et la crête du Bauroux

Distance : 13km / 8mi ; 4h45min
Difficulté : assez intense, avec des montées/descentes de 650m / 2130ft. Le chemin de descente requiert agilité et confiance ; les marcheurs moins expérimentés devraient revenir sur leurs pas, depuis le sommet. Rouge et blanc GR, balisage jaune de PR. IGN carte 3542 ET.
  • La promenade débute à la place du village de Séranon : suivre les balisages GR vers le côté nord du village (ruines du Vieux Séranon). Ignorant la voie, prendre le chemin herbeux en montée ici, juste à la droite de quelques maisons.
  • Passer quelques ruines sur la gauche, puis rejoindre une voie carrossable et continuer dans la même direction. Au cimetière, tourner à droite, gardant le cimetière sur votre gauche. Rejoindre une route et la suivre en montée à droite, en passant au-dessus de l'ancien cimetière.
  • Au hameau de Curnier, rester à gauche sur un chemin (Chapelle Ste-Brigitte). Une minute plus tard, à un embranchement, vous pouvez soit prendre le chemin herbeux carrossable sur la droite ou le sentier GR à gauche. Ils se rejoignent juste avant la Chapelle Ste-Brigitte (45min). Après la chapelle, suivre Bauroux. Trois minutes à partir du panneau, vous arrivez aux premières ruines de Vieux Séranon.
  • Le sentier passe à gauche de l'église et se poursuit en pente raide jusqu'au sommet de la crête de Bauroux (1h). Suivez le chemin tout droit en direction de Valderoure, mais tourner à droite pour Bauroux immédiatement. Ce sentier, juste en dessous du côté nord de la crête, s'élève lentement pendant plus de 3km à travers le Bois très-boisées du Défens. C'est un long chemin à parcourir sans vues, mais le sentier moussu, avec les aiguilles de pin douces sous les pieds est frais et agréable. Enfin, vous apercevez le sommet du Bauroux (1644m / 5392ft; 2h45min).
Le vrai plaisir commence maintenant. Le chemin vers le bas de la côte nord-est de la montagne est balisé en jaune. Attendez de voir le village de Caille directement au-dessous de vous au bord de la crête ! Bientôt le sentier descend juste à travers un chaos de roche, où vous allez passer beaucoup de temps sur quatre pattes (et probablement en vain chercher de balisages). Il suffit de continuer vers le bas, et vous reviendrez à la voie principale, qui finalement descend doucement sous les pins. Aux deux réservoirs d'eau, faire le tour et prendre le chemin de terre à droite. Jonction de la D80 au Col Bas (4h), tourner à gauche et là, prendre à droite sur une piste vers Caille. Juste avant une propriété, courbure à gauche, en bas vers la D79. Tourner à droite sur cette route et, après 150m/yds, tourner à gauche sur une route en béton.
  • À une bifurcation, rester à gauche sur une piste qui passe à gauche d'une maison. Avant d'arriver à la maison, prendre à gauche sur un chemin. Prendre sur la droite jusqu'à une route et tourner à gauche. Puis tourner à droite en montée en face de la mairie et passer à gauche de l'église.
  • A une jonction, rejoindre la D79 et suivre tout droit, devant le Bureau de poste sur la droite (4h15min). Col Croix de fer sur votre droite et à 300m/yds, prendre une voie carrossable sur la droite.
  • Toutes les bifurcations le long de cette piste sont bien balisées. Le sentier descend doucement au milieu des paysages de la vallée luxuriante de Séranon (4h45min).

Marche 22 : Lac d'Allos

Distance : 8km / 5mi ; 2h35min
Difficulté : montée/descente facile of200m/650 pi jaune/vert PR balisage. IGN carte 3540 ET.
Magnifiquement aménagé, cette promenade dans la vallée plus à l'ouest du Parc National du Mercantour est une introduction fascinante à la géologie Alpine. Mais n’allez pas tout de suite vers le lac. Montez d’abord sur le haut plateau où vous verrez des marmottes à coup sûr et pourrez admirer la vue imprenable.
  • Au départ sur le parking de Laus/lac d'Allos : suivre le chemin caillouteux (lac d'Allos) devant une maison forestière. Le ruisseau de Chadoulin se précipite sur la droite. Au-delà d'un bosquet de saules, plantés pour prévenir l'érosion des berges du ruisseau, traverser un affluent, la Méouille et rejoindre une piste.
  • Bientôt un panneau d'information attire votre attention sur quelques rochers où s'incruste le lichen (15min). Une minute plus tard, prendre à gauche un chemin (Mont Pelat). (La piste, votre chemin de retour, continue droit vers le lac).
  • Ce chemin ombragé grimpe rapidement au-dessus du Ravin de Méouille que l’on voit en bas à gauche, et arrive sur un magnifique amphithéâtre — un pré entouré de hautes montagnes. Si vous regardez à droite, vous pouvez voir les Tours du Lac sur la face cachée du Lac d’Allos.
  • Marcher à travers la prairie, tout droit vers les pyramides du Trou de l'Aigle et du Mont Pelat. En arrivant à un poteau indicateur (hauteur 2259 m; 40min), tourner à droite pour le Lac d'Allos et encore à droite à la moitié pour le Col de la Cayolle.
  • Lorsque le chemin herbeux approche un chaos de roche avec une bergerie, suivez les balisages jaunes et verts : vous devez garder cette moraine (rochers vers le haut et déposés par le glacier) à votre gauche.
Bientôt, vous profitez d'un premier aperçu du lac, visitez la chapelle de pierres sèches, Notre-Dame-des-Monts (1h05min). Puis descente vers le refuge/restaurant autour du lac. Au-delà d'un chemin à gauche à la Tête de Valplane, vous arrivez à une table d'orientation avec vue sur les montagnes et expliquant la végétation Alpine. De là on descend à travers les forêts de mélèzes (mélèze). Retour à la maison forestière au-dessus du parking (2h35min).


Retour aux questions sur De la Côte d'Azur aux Alpes

Autres informations
Autres catégories