Version FrançaiseEnglish VersionNederlandse versieDeutsch Version
PASS VERDON
1 semaine dans le Verdon = 2 campings pour découvrir la richesse de ce lieu exceptionnel !

En savoir plus

De Sainte-Croix à Esparron

Si vous avez déjà visité le Haut-Verdon, ne partez pas ! Les Basses-Gorges valent elles aussi le détour. Vous découvrirez les sentiers peu fréquentés par les touristes et apprécierez ces balades familiales permettant d'approcher le Verdon autrement. Partons du Lac de Sainte-Croix en suivant le Verdon pour arriver au lac d'Esparron.

  1. La gorge de Caletty
  2. Les gorges de Baudinard
  3. Le circuit des plaines
  4. Le vallon de Saint-Pierre
  5. Notre-Dame-du-Verdon à pied
  6. La chapelle Notre-Dame
  7. Sur le coteau Chiron
  8. La Baume Bonne
  9. Le Vallon Crève-cœur
  10. Le circuit des Tronnes
  11. La chapelle Notre-Dame-des-Oeufs
  12. Les calanques d'Esparron 
  13. Les gorges du Colostre
  14. Autour de Valensole
  15. Le vieux Quinson
  16. De la Seouve à Sainte-Magdeleine
  17. Autour de la Colle
  18. De Saint-Jean aux Bayles

La gorge de Caletty

Accès : de Moustiers (28 mn, 33 km), prendre la route du Lac. Suivre la D 957 vers Aups puis la D49 vers Bauduen. Départ : parking à l'entrée de Bauduen, 485 m. But : croisement à la sortie de la gorge, 639 m. Difficulté : aucune. Balisage : blanc-rouge ; bleu par endroit. 1h30, 4km.
Dans la baie de Bauduen, on pourrait facilement se croire dans un fjord norvégien... Ce charmant village niché dans un recoin du lac de Sainte-Croix sera pour vous un havre de paix si la foule de Moustiers et des Gorges du Verdon vous pèse. En plus, les bambins pourront partir à la chasse aux fossiles sur cette balade à la portée des plus petits.
  • Traverser la route. Rejoindre le lavoir bien visible sur la rue Grande. Tourner à droite juste après ce dernier pour emprunter une ruelle montante jusqu'à croiser une route.
  • S'y élever à gauche. Plus haut à l'intersection, poursuivre votre ascension sur la route. Belles vues sur « la baie » de Bauduen.
  • De charmants petits bancs permettent le repos et surtout la contemplation, à l'ombre pour certains. Plus loin, un sentier monte à gauche (champs d'oliviers, cabanon), rester sur la petite route.
  • La roche de Teolière apparait sur votre gauche. Atteindre une intersection avec une route à gauche. Continuer tout droit et passer, selon les saisons, à côté de la barrière ou sur la route (panneau « le Defens »). Plus haut, après un virage, la route devient une belle piste légèrement plus raide qui s'enfonce dans le vallon forme par la gorge de Caletty.
  • Les stratifications de la roche sont magnifiques. Certaines révèlent de beaux exemplaires de fossiles d'ammonites (photographiez-les et laissez-les sur place pour les randonneurs suivants !).
  • Plus haut la piste quitte le vallon et continue au milieu d'une belle chênaie blanche. Débouchez sur un croisement de pistes, but de votre balade, et lieu agréable pour un pique-nique à l'ombre.
Revenir à Bauduen par le même itinéraire sans oublier d'aller flâner dans les ruelles de ce charmant village.    

Bauduen avant Sainte-Croix

Son terroir s'étendait largement dans la plaine disparue sous les eaux. Le village lui-même fut partiellement noyé et il fallut construire une digue d'imposants rochers pour protéger sa partie haute des variations du niveau du lac. Dans la plaine, se trouvait une voie romaine reliant Fréjus à Riez via un pont dont les culées étaient encore visibles avant la mise en eau du barrage. Une importante source de type vauclusien, la Fontaine-l'Évêque, également nommée fontaine de Sorps, y coulait. Dans ses parages fut établi en 1255 le monastère féminin augustinien de Sainte Catherine de Sorps, englouti lui aussi.

Promotions

Chalet de Camping à Castellane Mobil-home
A partir de 301 €/Semaine

Mobil-home à Castellane Chalet
A partir de 350 €/Semaine

Emplacements Camping à Castellane Gorges du Verdon Emplacement Gorges du Verdon
A partir de 18 €/Nuit


Les gorges de Baudinard

Accès: de Moustiers prendre la direction de Sainte Croix par la C 4, puis la D 111. Après le barrage, suivre la D 71 vers Baudinard. Départ : parking du site naturel des Eouvières, 576 m. But : panorama sur les gorges, 516 m. Difficulté : aucune. Balisage : rouge. 1h45, 3.7km.
Les peintures rupestres témoignent de l'implantation ancestrale de l'homme dans ces gorges sauvages et encaissées qui résonnent encore des mille rumeurs du passé.
  • Passer devant les fours à charbon, au premier croisement ne pas prendre le sentier botanique mais continuer tout droit (indication « basses gorges «). Peu après, tourner à gauche, le sentier en sous-bois se rapproche de la route puis amorce un virage à droite.
  • Arriver à l'intersection de 4 chemins, obliquer à droite et suivre la petite piste qui descend en direction des gorges.
  • Au niveau d'un banc en bois, beau panorama sur le barrage et le pont de Sainte Croix.
  • Après une grande courbe sur la gauche, le sentier surplombe les falaises et chemine désormais en balcon.
  • Au niveau d'une bifurcation avec l'indication « retour parking » emprunter à gauche une petite piste qui s'élargit peu à peu.
  • Monter régulièrement toujours à gauche sans tenir compte des intersections. Après un petit replat, retrouver le grand croisement, prendre en face et continuer par l'itinéraire emprunté à l'aller.

Le circuit des Plaines

Assez facile, 2h30 de marche, 180m de dénivelée, balisage jaune. Départ de Montagnac, parking de la mairie.

  • De la mairie de Montagnac, se diriger vers l’église. Au croisement emprunter à gauche l’avenue de Verdun. Passer devant le cimetière. A l’extrémité de ce dernier, la route se dédouble. Poursuivre à droite par le chemin de terre principal qui, en traversée légèrement descendante, rejoint celui du Grand Vallon à proximité d’une habitation isolée (baptisée « Manon des sources »).
  • Monter en face par le chemin herbeux qui, après un virage sur la droite, devient pierreux. Poursuivre en traversée ascendante sous une chênaie et déboucher ainsi sur les Grandes Plaines. Le chemin tourne ensuite à gauche et rejoint une piste d’exploitation agricole à proximité de deux chênes isolés.
  • Tourner alors à gauche et continuer entre les terres cultivées jusqu’à la route de Montagnac à Riez. La traverser pour continuer en face en bordure du ravin du Boutas. Poursuivre la descente en sous-bois, dans le fond du vallon, jusqu’à une clairière. Un autre chemin surgit. Tourner à gauche. Le chemin monte en sous-bois puis, contourne par la gauche une maison en ruine. S’élever ensuite en lisière du bois, en amont d’un ravin secondaire. Gagner ainsi la plaine de Pubeauclaire. Déboucher alors sur un chemin d’exploitation agricole et le suivre à droite. Le chemin tourne à angle droit sur la gauche puis su démultiplie au coin d’un bois.
  • Continuer alors à gauche en lisière de ce dernier. Au carrefour suivant, poursuivre tout droit. Juste après deux bâtisses, le chemin tourne légèrement sur la droite puis sur la gauche.
  • Le quitter dans la seconde courbure pour descendre à droite en sous-bois. Le sentier se poursuit en traversée descendante, rejoint le fond d’un ravin (sur 50m), et repart sur la gauche. Continuer à gauche, passer près de la station d’épuration. Monter tout droit aux 4 carrefours suivants. Place centrale de Montagnac.

Le vallon de Saint-Pierre

Assez facile, 4h de marche, 370m de dénivelée, balisage jaune. Départ de Montpezat.
Des lacs miniatures de Montpezat à celui incommensurable de Sainte-Croix, se dissimulent des jardins secrets.

  • Du village de Montpezat, descendre par la route secondaire donnant accès au lac. Celle-ci effectue un lacet. Bifurquer peu après sur le chemin descendant à gauche. Un peu plus loin, à l’entrée d’une maison, le chemin se dédouble une première fois : continuer à descendre.
  • Au croisement suivant, prendre à gauche. Passer sous une première ligne électrique. A proximité de la seconde, continuer à gauche. Rester sur le chemin principal. Après le ravin, monter à gauche au croisement. Sortir progressivement du bois. Un peu plus loin, laisser à gauche l’accès à la ferme de Vauvert. Poursuivre tout droit. Le chemin longe le Camping du coteau de la Marine. A l’entrée de ce dernier, continuer tout droit et déboucher ainsi dans un lacet de la D211. Descendre à droite, la route franchit un ravin. 
  • Juste après celui-ci tourner à gauche sur la piste carrossable. Au croisement, prendre à gauche pour rejoindre le ravin Saint-Pierre. Le chemin en sous-bois le remonte tantôt en rive gauche tantôt en rive droite. Quitter le ravin juste avant que celui-ci ne bifurque définitivement à droite. 
  • S’élever alors face à la pente par le chemin de droite. Déboucher ainsi sur un espace déboisé qu’il faut longer sur la gauche. A son extrémité le chemin pénètre à nouveau en sous-bois et y effectue une boucle. A l’issue de celle-ci, nouveau croisement. Prendre à gauche. 
  • Suivre la crête sur la droite puis passer sous de lignes H.T. et poursuivre sur le chemin de crête. Laisser un peu plus loin un autre chemin partant à main droite. Continuer dans la même direction. Tandis que le chemin se dédouble à nouveau, descendre par celui de gauche. Au croisement suivant, poursuivre tout droit. Passer sous une autre ligne électrique. 75m plus loin quitter la crête pour descendre à droite par la piste principale. Aboutir à un carrefour important (cote 530). 
  • Emprunter le chemin de droite. Passer sous une première ligne H.T., au croisement prendre à gauche. On traverse une zone exploitée puis on passe à droite des ruines d’Auchier. Le chemin emprunté alors à droite passe sous une 2ème ligne H.T., atteint le ravin des Cuguillettes, puis celui de Saint-Pierre. Le retour se fait par l’itinéraire emprunté à l’aller.

Notre-Dame-du-Verdon

Assez facile, 2h de marche, 110m de dénivelée, balisage jaune. Départ de Saint-Laurent-du-Verdon, parking en face du château.
Le Verdon placide et accessible ici, apporte son eau, essentielle au terroir de Saint-Laurent.

  • Du parking traverser le village en direction de Montagnac-Montpezat jusqu’à son extrémité nord-est. Au calvaire érigé au croisement des routes D 311 et C1, tourner à droite pour emprunter le chemin de l’exploitation agricole.
  • Au carrefour suivant, poursuivre tout droit. Passer près d’un puits en pierre.
  • Continuer sur le chemin principal en laissant successivement deux chemins à droite et un à gauche. Au croisement suivant, poursuivre tout droit en lisière supérieure de la forêt. Contourner ainsi le plateau cultivé de Terraillon. Au deux croisements suivants rester sur la piste principale. Déboucher ainsi sur la route D411.
  • La suivre sur la gauche. 150m plus loin, prendre à gauche l’accès routier au lac artificiel. Tourner aussitôt à droite. Longer la ligne électrique légèrement en contrebas de la route. Au croisement, à droite. Aboutir ainsi sur la route juste avant le pont sur le Verdon. 
  • Le sentier part en face et longe à travers la garrigue la rive droite du Verdon (attention au balisage). Après avoir franchi un mur de pierres sèches puis un ravin sur une passerelle de fortune, s’éloigner progressivement de la rivière pour s’élever en direction du collet situé à main droite et séparant deux mamelons. On débouche sur un chemin, le suivre sur la droite à l’orée d’une plantation de pins. Aboutir ainsi sur un autre chemin dans une chênaie clairsemée.
  • L’emprunter sur la gauche. Au croisement suivant, monter à droite jusqu’à la chapelle Notre-Dame.Descendre ensuite jusqu’au vignoble. Le chemin bifurque alors à droite, passe à côté d’une bâtisse en ruine avant de pénétrer en sous-bois. Aux carrefours suivants, continuer tout droit à travers les vignobles. Traversé un ravin, puis monter en direction d’un bâtiment à usage agricole. Déboucher ainsi sur la route D311 à l’entrée sud-ouest du village.
  • L’emprunter à droite, et retrouver le point de départ de l’itinéraire.

La chapelle Notre-Dame

Accès : de Gréoux (25 km, 30 mn), suivre direction Riez, puis Esparron de Verdon. À la sortie du village près du Château, prendre direction Quinson (D 82). Rejoindre la D15 puis la D11. Tourner à gauche avant de bifurquer à droite (D 311) jusqu'à Saint-Laurent-du-Verdon. Au rond-point du calvaire, s’engager à droite, traverser le village. Obliquer à gauche au niveau d’un oratoire (panneau Notre-Dame). Suivre la route puis la piste sur 800m jusqu’à la chapelle. 1h30 aller-retour, 3.5km.  
Une douce balade sur les rives du Verdon entre deux beaux villages où la vie s'égrène paisiblement, au rythme de l'eau des fontaines.
  • De la chapelle Notre-Dame, descendre par la piste, ignorer deux croisements successifs sur la gauche.
  • Au troisième près d'une carcasse de caravane, tourner à gauche et continuer sur environ 50 m avant un nouveau croisement.
  • Suivre à droite en bordure de plantation de pins noirs d'Autriche. Peu après, laisser la piste principale et s'engager à gauche sur un petit chemin qui rejoint les bords du Verdon.
  • Longer la rivière et rejoindre l'arrivée près du pont d'Artignosc
Retour à la chapelle par le même itinéraire.

S'il n'en reste qu'un...

Petit village du Haut Var, Artignosc est le dernier de Provence à perpétuer la tradition séculaire du « jeu de paume » qui consiste à frapper, à tour de rôle, une balle à mains nues contre le mur... de l'église ! D'irréductibles Artignoscais se défient régulièrement sur la Grand Place, il existe même une « Association de défense et de promotion du jeu de paume traditionnel d'Artignosc ».

Sur le coteau Chiron

Accès : de Gréoux (25 km, 30 mn), suivre direction Riez, puis Esparron de Verdon. À la sortie du village près du Château, prendre direction Quinson (D 82). Rejoindre la D15 puis la D11. Tourner à gauche avant de bifurquer à droite (D 311) jusqu'à Saint-Laurent-du-Verdon. Au rond-point du calvaire, virer à gauche vers Montpezat. Se garer peu après au bord de la route juste avant un petit pont. Départ : piste en bordure de champ, 470 m. But: point de vue sur l'amont des basses gorges. 440 m. Difficulté: aucune. Balisage : jaune. 2h15, 5km.
Une belle balade, où l'on s'enivre des senteurs méditerranéennes, sur les bords d'une rivière qui égrène ses eaux aux reflets scintillants.
  • Prendre le chemin qui longe le petit ravin en bordure de champ, à l'intersection (ruines d'Angles), s'engager à droite.
  • Au croisement suivant, rester à gauche et descendre en sous-bois. Nouvelle bifurcation au niveau d'un champ, laisser la piste principale et continuer à droite pour rejoindre le lac.
  • Longer ensuite ses rives par la gauche. Plus loin, le chemin monte sur le coteau Chiron.
  • Au premier dédoublement, laisser le sentier de droite et grimper en gardant le sentier principal jalonné de nombreux cairns.
  • Après un cheminement en balcon, redescendre et déboucher dans une grande clairière près du Verdon. Prendre à gauche au niveau de grandes dalles calcaires, continuer la piste jusqu'à la pinède. Au niveau d'une propriété grillagée, demeurer à gauche. Sortir de la pinède, tourner à droite et suivre la bordure d'un champ. Un dernier raidillon permet de rejoindre les ruines.
  • Terminer par l'itinéraire de l'aller jusqu'au parking.           

Langue de vipère !

La couleuvre vipérine que l'on rencontre régulièrement sur les rives du Verdon affectionne les milieux aquatiques dont elle ne s'éloigne guère. Poissons, grenouilles et autre têtard, font partie de son alimentation. Sa ressemblance avec la vipère lui a valu le nom « d'aspic d'eau » ou « vipère d'eau ». Bien qu'inoffensive, elle est victime de cette confusion et souvent tuée par erreur malgré son statut d'espèce protégée... qu'elle partage par ailleurs avec la vipère.   

La Baume Bonne

Accès : de Gréoux (23 km, 25 mn), suivre direction Riez, puis Esparron de Verdon (D 315 et D 82). À la sortie du village près du Château, prendre direction Quinson (D 82). À Quinson, se garer à la coopérative vinicole route de Riez (D 11). Départ : coopérative vinicole de Quinson, 310 m. But : site de la Baume Bonne, 435 m. Difficulté : pente raide, passage équipé d'une petite échelle. Balisage : jaune. 2h, 2.6km.
Les basses gorges du Verdon, riches en grottes et autres abris, ont donné aux hommes préhistoriques les conditions nécessaires à leur survie. Cette randonnée nous conduit sur un site occupé par nos lointains ancêtres depuis près de 400 000 ans.
  • De la coopérative, traverser la D 11 et prendre en face le chemin de Maudevencet.
  • Suivre la route, passer le virage à droite, peu après le sentier démarre à gauche (panneau « Méyas par la Calliandre »).
  • Il longe un champ avant de s'élever à gauche, entre les murets. Le chemin s'insinue dans la barre rocheuse et la pente devient plus raide avant de déboucher sur plateau.
  • Se décaler sur la droite pour lire les différents panneaux puis revenir au niveau du panneau « néolithique » pour reprendre la sente qui débouche sur la piste.
  • Tourner à droite, marcher jusqu'à l’embranchement, obliquer à gauche. Après avoir coupé la ligne haute tension, s'engager à l'opposé du barrage.
  • Au niveau d'un emplacement récemment déboisé, retrouver au niveau d'un cairn le sentier qui descend au bord du Verdon pour rejoindre la Baume Bonne.
Retour par le même itinéraire.
Variante : de l'embranchement, prendre à gauche en direction du belvédère du barrage (15 mn A/R).

Histoire d’hommes

L'occupation la plus ancienne de la Baume Bonne remonte à 400 000 ans, à la fin du paléolithique inférieur et les premiers occupants des lieux semblent ignorer l'usage du feu. Cependant, ces Anté-néandertaliens auraient eu l'intention d'aménager leur habitat comme en témoignent les surfaces empierrées retrouvées dans l'abri sous roche du site. L'hypothèse actuelle indique que pour se protéger de l’humidité ils auraient réalisé un dallage de galets. C'est à l'heure actuelle une des plus anciennes traces d'aménagement connues dans le monde.

Le vallon Crève-Cœur

Accès : dans Gréoux-les-Bains, prendre la 0 82 vers Manosque Au niveau du cimetière, tourner à gauche vers le château. Se garer au parking, en haut à droite (panneau informations randonnée).
Départ : Gréoux les Bains, parking du château, 380 m. But : vallon de Crève-Cœur. 420m. Difficulté : aucune mais les montées sont raides. Balisage : jaune, blanc-rouge. 2h, 5.7km.
Au départ du château de Gréoux-les-Bains, cette balade nous mènera sur le plateau dominant le village. De là-haut, les différents points de vue vous raviront surtout en hiver avec les sommets du haut-Verdon et la montagne de Lure, si proches. La descente vers le vallon de crève-cœur est un véritable plaisir pour les pieds...
  • Du parking, prendre la route Saint-Jean à droite du panneau d'informations.
  • Cette petite route se transforme plus haut en une large piste de galets de Valensole. La pente devient de plus en plus forte. Plus loin, laisser un large chemin sur votre gauche.
  • Longer un champ d'oliviers. Passer sous une ligne électrique et déboucher sur un croisement. Poursuivre à droite (balisage) sur un très bon sentier qui longe un immense champ avec un beau panorama.
  • Rejoindre la D 82. Continuer tout droit sur cette dernière pendant environ 400 m. Croiser une piste sur la gauche, l’emprunter en suivant un magnifique champ de lavandes sur fond de montagne de Lure.
  • Rejoindre une intersection. S'engager tout droit : vues sur Manosque à votre droite.
  • À la fourche suivante, obliquer à gauche. Déboucher devant une double piste au niveau d'un champ, prendre celle de gauche.
  • Atteindre un poteau indicateur vallon du Crève-Cœur. Emprunter le sentier sur votre gauche. Ce dernier serpente dans une agréable ambiance forestière jusqu'à croiser un large chemin au fond du vallon. Repérer et emprunter le sentier qui monte quasiment en face de vous sur la droite (balisage jaune).
  • Atteindre très vite un croisement. Grimper sur votre droite. La pente se redresse.
  • Déboucher plus haut sur une piste (ligne électrique). Continuer sur votre gauche pour retrouver le croisement. Tourner à droite en suivant le même itinéraire que l'aller jusqu'au parking du château.

Le circuit des Tronnes

Accès: dans Gréoux-les-Bains, descendre vers le Verdon et se garer au parking des thermes.
Départ : Gréoux-les-Bains, parking des thermes, 380 m. But : autour des ruines des Tronnes, 420 m. Difficulté : aucune. Balisage : jaune et rouge. 2h45, 7km.
Un régal de circuit forestier dans les collines voisines de Gréoux-les-Bains. L’arrivée au bord du Verdon, tout près du barrage, vous apportera la fraîcheur et le repos mérité avec une agréable aire de pique-nique aménagée. Pour les plus motivés, montez ensuite à la chapelle Notre-Dame-des-Œufs.
  • Du parking des thermes, revenir vers la D8 et descendre vers la gauche (Verdon). Traverser le pont. Au bout, descendre à droite vers le Verdon, le longer. Traverser une aire de pique-nique. Repérer et suivre au fond un chemin montant. Déboucher plus haut sur une petite route. Tourner à gauche pour rejoindre la D8 et la traverser.
  • Poursuivre en face sur une large piste. Passer une barrière. Atteindre une fourche. Continuer tout droit la piste devient plus raide. Au niveau d'un virage en épingle sur la droite, quitter la piste pour un sentier sur votre gauche (balisage rouge au sol).
  • S'en suit une montée régulière dans une agréable chênaie ombragée. Déboucher sur une piste. Tourner à gauche.
  • Plus haut, laisser un chemin descendre sur votre droite. Atteindre une première intersection (poteau indicateur). Continuer tout droit pour rejoindre très vite un autre croisement.
  • Descendre à droite un sentier sous un couvert forestier offrant des différences de températures parfois saisissantes. Longer ensuite une clairière (but de la balade et lieu de pique-nique). Déboucher sur un croisement. Continuer à droite. Atteindre plus bas une autre fourche. Obliquer à droite. Le sentier suit ensuite un régal de petit vallon. Plus bas, une magnifique vue sur Gréoux vous attend ainsi que la D8.
  • Tourner à droite et rester sur la route. Emprunter ensuite la petite route sur votre gauche vers le camping Regain. Bifurquer plus bas vers la droite (terrain de tennis). Rejoindre la petite route du début  et revenir au parking par le même itinéraire.

La chapelle Notre-Dame-des-Œufs 

Accès : de Gréoux-les-Bains (2 km, 5 mn), prendre la D 8 vers Saint-Julien. Traverser le Verdon plus bas. Tourner à gauche après le pont. Faire 1.2 km et se garer sur le parking en terre sur votre gauche. Départ : parking en bord de route, 339 m. But : Notre Dame des-Œufs, 420 m. Balisage : jaune. 1h30, 4.5km.
Pour faire connaissance avec Gréoux-les-Bains et ses environs, rien de mieux que cette balade. La chapelle Notre-Dame-des-Œufs est idéalement placée sur un promontoire offrant un beau panorama sur le village, les méandres du Verdon et les montagnes environnantes.
  • Du parking, continuer à monter sur la route jusqu'à rejoindre un poteau indicateur « Notre-Dame-des-Œufs ». Emprunter le chemin sur votre gauche. À la fourche, poursuivre à droite.
  • Obliquer ensuite à gauche. Plus loin, après un virage à gauche, le sentier devient plus raide. Quelques lacets assez caillouteux vous mèneront jusqu'au bord d'un plateau et à une intersection
  • Prendre le sentier sur votre gauche jusqu'à la chapelle.  Après avoir admiré cette dernière et le panorama, revenir sur vos pas jusqu’à l’intersection. Continuer tout droit. Franchir plus haut quelques marches d'un escalier bétonné.
  • Ensuite, les marches sont plutôt rocheuses. N'hésitez pas à vous retourner car la vue est toujours belle. Déboucher plus haut sur une belle esplanade en terre.
  • Continuer à monter par la belle piste, droit devant vous.
  • Elle devient goudronnée un instant et se prolonge en terre au milieu d'une chênaie verte assez dense. Puis c'est la descente avec de belles perspectives sur les montagnes du Verdon sur votre gauche. Rejoindre une route et un panneau indicateur « le Défends ». Emprunter la petite route à droite qui, après une courte montée, conduit par une agréable descente jusqu'au poteau indicateur puis à votre véhicule.

Les Calanques d’Esparron

Accès: des thermes de Gréoux (8 km, 15 mn), descendre au Verdon, passer le pont et tourner à gauche (route de Notre-Dame-des-Œufs) en direction de la plage Saint-Julien. Départ : plage de Saint- Julien, 367m. But : sortie des basses gorges, 360 m. Difficulté : passages délicats sur le sentier de ronde du canal. Balisage : aucun. 2h30 aller-retour, 6.5km.
Criques, calanques, fjords sont autant d'appellations évocatrices de la beauté sauvage du lac. Que la brume envahisse les lieux et le « loch d'Esparron » apparaît...
  • Du parking, se diriger vers la plage et prendre, juste avant la première buvette, le sentier au-dessus du canal. Suivre le chemin de ronde en longeant le lac. Passer près d'un pont qui enjambe le canal et continuer en prenant garde à certaines parties plus étroites et aériennes.
  • Arriver au niveau d'un tunnel (ne pas l'emprunter) et monter sur la gauche par un sentier peu marqué.
  • Celui-ci débouche sur un plateau formant plusieurs marches. Se diriger à gauche en direction du village d'Esparron en gardant la partie centrale, quelques cairns jalonnent un parcours sans difficulté d'orientation. Plus loin en obliquant vers la gauche, vue splendide sur le lac en bordure de falaise (attention aux enfants).
  • Continuer le cheminement jusqu'à la piste puis tourner à gauche jusqu'à la pointe et à la plage.
Retour par le même chemin avec, à partir du tunnel, la possibilité de descendre dans le canal pour rejoindre le parking.

Les gorges du Colostre

Accès : de Gréoux (6 km, 10 mn), prendre la route de Riez (D 952) jusqu'à Saint-Martin-de-Brômes. Se garer place de la Mairie. Départ : chemin en contrebas de la D 952, face au croisement, 360 m. But: deuxième passerelle au bord du Colostre, 335 m. Difficulté : une descente raide avec un passage délicat équipé d'une échelle. Balisage : jaune peu visible. Saison : toute l'année. Une partie du sentier peut être inondée en cas de pluie.
Un itinéraire tout en contraste, alternant les secteurs ensoleillés et le doux ombrage du bord de rivière. Véritable oasis de fraîcheur, les gorges du Colostre abritent un hôte des plus discrets : le castor d’Europe.
  • Du parking, prendre la route sur 200 m, direction Gréoux. Au niveau du croisement (passages piétons), descendre à gauche par un chemin qui longe les propriétés.
  • Passer près d'une petite bâtisse puis se rapprocher de la rivière. La franchir par une passerelle en fer et suivre un large chemin qui, peu après, oblique à gauche.
  • Continuer 50 m avant de trouver l'indication « Payanet » au niveau d'un grand virage. La montée régulière débouche sur le plateau, prendre la piste de droite ; en direction du gîte d’étape.
  • Plus loin couper la ligne à haute tension, ignorer 2 pistes secondaires à gauche et un chemin à droite qui pique sur les gorges. Parvenir au bout du plateau, au niveau d'un grand virage à gauche, quitter la piste et suivre tout droit un petit sentier qui coupe une autre ligne et amorce une descente délicate. Arriver en bas, partir à droite et rejoindre les rives du Colostre.
  • Remonter la rivière et traverser plus loin sur une vieille passerelle. Le sentier s'éloigne alors provisoirement du cours d'eau et le rejoint peu après par un petit seuil rocheux. Le chemine ment se fait alors au plus près de l'eau jusqu'à la station d'épuration après avoir traversé une zone en friche parsemée de blocs. Couper la piste devant la station et rejoindre en face le sentier qui remonte sur la butte.
  • Il surplombe alors le Colostre puis gagne la zone dégagée proche des propriétés du début. Retrouver la route et le parking.

Autour de Valensole

Accès: de Gréoux-les-Bains (10 mn, 13 km), prendre la D 8 vers Valensole Traverser le village puis descendre vers Riez (D 6). Se garer sur le parking en contrebas. Départ : parking route de Riez, 542 m
But: ruine d'une ferme sur le plateau de Valensole, 611 m. Difficulté : courte montée caillouteuse sur le plateau. Balisage : jaune. 1h45 aller-retour, 5.5km.
Le plateau de Valensole est un belvédère incomparable pour admirer non seulement le Verdon mais aussi tous les massifs provençaux et sud alpins. À la mi-juin, on pourrait marcher des heures le nez au vent, saoulé par les senteurs des genets et des lavandes, hypnotisé par les vagues jaunes et bleutées des champs.
  • Du parking, remonter sur la route de Riez, la traverser et prendre le chemin de Saint Claude. Suivre cette petite route et déboucher sur un croisement. Continuer tout droit le chemin du val Notre-Dame toujours sur une petite route agréable.
  • Plus loin, elle devient large piste. Rejoindre un croisement (serre à droite). Tourner à droite. Une légère montée permet d'atteindre une route. Continuer tout droit jusqu'à une intersection (poteau indicateur) Rester tout droit.
  • Gagner rapidement une intersection. Descendre à gauche. Plus bas, la piste passe entre 2 champs pour croiser une fourche. Obliquer à gauche. Après un virage, le chemin commence à monter avec de nombreux galets. À la fourche, prendre à gauche. Déboucher plus haut sur le plateau devant un superbe champ de lavande.
  • C'est le début du panorama grand angle! Emprunter la piste sur votre gauche. Au bout du champ, rester sur la piste tout droit entre les champs de blé. Passer devant une ruine (but de la balade). Profiter bien de la vue grandiose à cet endroit avant de continuer sur la piste.
  • Plus loin, déboucher sur une fourche. Poursuivre sur votre gauche. La piste est bordée de grands massifs de genets et le village de Valensole apparait petit à petit. Après un champ d'oliviers, la descente commence. Attention car les galets roulent ! À la fourche suivante, bifurquer à droite.
  • Plus bas, atteindre une petite route. Tourner à gauche pour rejoindre le croisement du début.
  • Obliquer à droite pour revenir au point de départ.

Le vieux Quinson

Assez facile, 1h15 de marche, 165m de dénivelée, balisage jaune. Départ du parking de la mairie de Quinson.
Sur les chemins du passé, partez à la découverte des vestiges de l’ancien village de Quinson.

  • Du parking de la mairie, rejoindre la D11 passant juste en aval de celui-ci. La suivre sur la droite. Passer devant l’hôtel-restaurant Notre-Dame avant d’arriver à un croisement où est érigé un calvaire.
  • Quitter alors la route D11 pour emprunter le chemin à droite. Au carrefour suivant, continuer à gauche et déboucher ainsi derrière la chapelle Notre-Dame. Continuer à droite de celle-ci. Le sentier longe un espace en friche, passe en amont d’une ruine, puis s’écarte progressivement de la route avant de pénétrer en sous-bois. S’élever alors face à la pente. Le sentier sort du bois. Au croisement, prendre à droite. Le sentier continue en balcon. Le sentier débouche en crête après quelques lacets, à droite des ruines du vieux Quinson. 
  • Tandis que le sentier de gauche s’y dirige, continuer tout droit. Le sentier serpente dans la garrigue. Passer à proximité d’un cairn avant de déboucher sur un chemin. Poursuivre par ce dernier jusqu’à une aire dégagée. Nouveau croisement : deux possibilités s’ouvrent au randonneur :
  1. Continuer tout droit sur le chemin principal sur 400m environ. Tourner à droite. Nouveau croisement un peu plus loin : poursuivre tout droit. Le sentier descend en lacets. Au croisement toujours tout droit. Ignorer tous les départs d’autres sentiers jusqu’à l’arrivée à un gros carrefour. Continuer tout droit.
  2. Soit tourner à droite. Le sentier commence à bifurquer sur la gauche. Descendre en traversée pour rejoindre le carrefour important susdit. Prendre à droite.
  • Le sentier passe en amont d’un vignoble puis se démultiplie. Prendre le second chemin à gauche, juste en contrebas. Continuer tout droit jusqu’au cimetière de Quinson. Tourner alors à droite et regagner le point de départ en passant par la Rue de Saint-Esprit, Place de la Paix et Rue du Var.

De la Seouve à Sainte-Magdeleine

Très facile, 1h45 de marche, 160m de dénivelée, départ du parking sous l’église, à Esparron-de-Verdon.

  • Sortir de la ville d’Esparron-de-Verdon par la route de Quinson (D82).
  • Après une allée bordée de platanes, s’engager à droite sur la route dite de la Tuilière. 70m plus loin, bifurquer sur le chemin partant à gauche, puis au croisement, à droite. Poursuivre toujours tout droit, plus ou moins face à la pente puis sur le sentier devenu balcon. Après avoir traversé un ravin, le sentier s’élève à nouveau. On arrive à proximité d’un autre ravin. S’élever alors à droite et déboucher un peu plus loin sur un chemin. Le suivre sur la droite. Aboutir ainsi sur une piste. 
  • L’emprunter sur la gauche. Aux deux carrefours suivants, poursuivre tout droit. Passer à proximité d’un cabanon partiellement ruiné. 
  • Au croisement qui suit, tourner à gauche (à angle aigu). Descendre jusqu’à la route. L’emprunter sur la gauche jusqu’à la hauteur d’une ruine. Tourner alors à droite. Descendre jusqu’à la piste d’accès à la Bastide Neuve. 
  • Après le carrefour, prendre à gauche un chemin longeant un ancien canal. Le suivre jusqu’à son terme, en contrebas du cimetière d’Esparron-de-Verdon. Descendre sur la droite. Au croisement des routes C1 et D82, continuer tout droit. Après un lacet, on retrouve l’entrée du village. 
  • Retour au point de départ.

Autour de la Colle

Très facile, 2h de marche, 130m de dénivelée, balisage jaune. Parking en contrebas de la gendarmerie, à Esparron-de-Verdon.

  • De la gendarmerie, descendre vers le village. Tourner à gauche après un premier boulodrome pour emprunter une route secondaire. Passer ainsi en contrebas de résidences puis en amont de la ferme du Pigeonnier.
  • Juste après celle-ci, emprunter à gauche le chemin d’exploitation agricole bordé d’un mur de pierres sèches.  Au premier croisement, poursuivre tout droit en amont de la rivière. Au second, descendre à droite jusqu’à celle-ci. Ne pas la franchir mais emprunter à gauche le sentier partant sous un muret. Continuer ainsi puis franchir la rivière à gué avant de déboucher sur une route secondaire revêtue, voie d’accès à la ferme de la Baume. 
  • L’emprunter sur la gauche. Franchir à nouveau la rivière. Continuer jusqu’à la ferme. Passer entre les deux bâtisses. Au premier croisement, poursuivre à droite. Au second, continuer à monter tout droit en sous-bois. Déboucher sur un autre chemin, sous une ligne électrique. 
  • Continuer alors à gauche. Sortir temporairement du bois et longer un champ parsemé d’amandiers. Au croisement suivant, tourner à gauche. De nouveau en sous-bois, passer une nouvelle fois sous la ligne électrique. Le chemin se dédouble peu après. Poursuivre sur le chemin principal jusqu’à un collet. Tandis que le chemin se multiplie, continuer sur le même versant. Franchir ensuite un autre collet. Aux carrefours suivants, poursuivre dans la même direction sur le haut de la colline. Déboucher ainsi sur la route D215, d’Allemagne-en-Provence à Esparron-de-Verdon. 
  • La traverser pour emprunter au premier croisement, le chemin de gauche puis, aussitôt après, au second, de nouveau celui de gauche. Après une courte traversée, descendre en amont de la route D215. La rejoindre juste après avoir côtoyé une olivette. Poursuivre tout droit. Laisser à gauche l’accès à un pigeonnier. Quitter le faîte avant la ruine pour descendre à droite. Aboutir à droite par la route secondaire et rejoindre ainsi la D82 à l’entrée nord d’Esparron-de-Verdon. La suivre sur la gauche et retrouver le point de départ de l’itinéraire.

De Saint-Jean aux Bayles

Assez facile. 2h de marche, 190m, balisage jaune puis blanc et rouge. Départ de Saint-Martin-de-Brômes, parking « Plaça de la liberacion ».

  • Du parking, descendre rejoindre la D952. La suivre sur la gauche en direction de Riez, jusqu’au carrefour routier. Emprunter à droite la route D 82 menant à Esparron-du-Verdon.
  • Laisser à droite le sentier d’accès aux Gorges du Colostre, démarrant juste après le pont enjambant la rivière, et poursuivre sur la route. Lorsque celle-ci se dédouble, continuer à monter par celle d’Esparron-du-Verdon. Avant que celle-ci n’effectue un lacet, emprunter le raccourci à droite.
  • Déboucher à nouveau sur la route. Emprunter alors, quasiment en face, le chemin partant en traversée ascendante, en limite de la forêt communale. Lorsque celui-ci se dédouble, continuer à gauche. Passer en contrebas d’un espace déboisé et d’une bastide en ruine. Le chemin longe une clôture puis se dédouble à nouveau. Poursuivre tout droit.
  • Passer à côté d’une source captée. Franchir un vallon déboisé. Le chemin s’élève une dernière fois, un peu plus loin, avant de descendre dans le fond du vallon et rejoindre la route reliant Saint-Martin à Allemagne-en-Provence. La suivre sur la gauche sur 500m environ. 
  • Bifurquer alors à droite sur le chemin d’exploitation agricole descendant vers le Colostre.
  • Au premier carrefour, continuer tout droit. Au second, tourner à gauche. Pénétrer ainsi en sous-bois. Le chemin longe ensuite la rive gauche du Colostre. Passer en aval d’un cabanon. Tandis que le chemin franchit la rivière à gué, bifurquer à droite 25m avant ce dernier, pour la traverser sur une passerelle. Sur la rive opposée, poursuivre à gauche et retrouver ainsi le chemin. Continuer celui-ci jusqu’au bout du champ de lavande.
  • Tourner à droite et gagner la route D952. 
  • La traverser pour emprunter en face le chemin de terre qui s’élève. Il rejoint l’itinéraire de Grande Randonnée (GR4).
  • Tourner alors à gauche et suivre le GR en traversée et en sous-bois. Déboucher ainsi en crête à l’extrémité d’un espace déboisé. L’itinéraire le traverse dans sa totalité puis pénètre à nouveau en sous-bois. Passer au sommet de la colline puis commencer à descendre. Quitter un peu plus loin le chemin pour emprunter à gauche le sentier qui reste en contrebas de la crête. Passer ainsi en amont d’une olivette puis descendre vers le village de Saint-Martin-de-Brômes. On passe au-dessus d’une villa isolée avant de déboucher sur sa voie d’accès. La suivre sur la gauche. A l’église, tourner à droite. Passer devant le cimetière et au croisement situé en contrebas de ce dernier, descendre à gauche dans le village où l’on retrouve le point de départ.

Verdon
Verdon
Verdon
Verdon
Verdon
pédalo dans le lac de Sainte-Croix
Accrobranche
Rafting
Pont de Galetas
Pont du Roc

Retour aux questions sur Balades faciles dans le Verdon

Autres informations
Autres catégories