Version FrançaiseEnglish VersionNederlandse versieDeutsch Version
PASS VERDON
1 semaine dans le Verdon = 2 campings pour découvrir la richesse de ce lieu exceptionnel !

En savoir plus

La route Napoléon - Saint-Auban

​Au départ de Saint-Auban

Célèbre par sa clue impressionnante, St Auban constitue une bonne base de départ en randonnées dans tous les azimuts. Les sommets voisins dépassent tous les 1500 mètres. L'hiver la neige y est abondante et les petites stations de ski de St-Auban et de Vauplane attirent les amateurs de glisse en station familiale. On s'y retrouve entre amis, peu nombreux, mais fidèles et assidus. C'est le haut Esteron avec ses plissements ouest-est suite de l'arc de Castellane.

Le Col des Portes    

Cette randonnée de 7 h de marche peut être abrégée de 2 h si l'on dispose de 2 voitures. L'une d'elles est laissée A St-Auban, et l'autre conduite au point de départ qui se fait alors de La Foux (D 2211, 5 km 100 sud-ouest de St-Auban), le retour se terminant à St-Auban au bout de 6h. D'où l'on revient, avec la voiture laissée là-bas en stationnement, récupérer celle de l'aller, à La Foux. Le Col Des Portes est un passage dans une brèche des barres du Teillon. Au printemps les prés qui suivent le col sont de véritables jardins où gentianes printanières et primevères forment de beaux coussins fleuris sur le fin gazon.
Moyenne. Altitude départ: 1074 m. Point haut: 1461 m. Dénivellation totale: 550 m. Durée du trajet: 7 h 00    Stationnement : D 2211 carrefour avec la D 80 à 3 km de St-Auban.
  • Du carrefour, partir sud-sud-est sur la D 80. Après 200 mètres, prendre le chemin de terre de droite, parallèle à la D 2211. Laisser au-dessus et sur la droite le village "Les Laites". Sortir sur la route, avant un petit dalot, suivi du "Pont Sec". Par la D 2211, arriver à "La Foux". Dépasser l'église.
  • Dans le virage à angle droit de la route, et 75 mètres après le pont, s'engager, à droite, sur la voie revêtue longée par une ligne électrique sur poteaux bois.
  • A la bifurcation partir à gauche. Balises orange dans le sens contraire à celui de la progression.
  • Au second croisement prendre l'étroit sentier balisé, direction ouest. Traverser le lit d'un ruisseau. Au croisement monter à droite. Sur un replat, contourner les ruines de la ferme par le nord et rechercher, en suivant les marques orange sur le sol, le sentier qui monte en biais à une centaine de mètres de là direction nord-ouest S'élever au-dessus du captage d'eau. 
  • Prendre à droite dans la bifurcation. Traverser le petit plateau de la Lauvasse, direction nord-ouest Après le bois et un gros rocher détaché, le sentier monte vers la barre rocheuse.
  • Col des Portes. Descendre vers la baisse en replat. A droite avant celle-ci, plonger dans le petit sentier balisé rouge vert dans la combe, en abandonnant les balises orange. Dépasser la croix et rester rive gauche du talweg. Au bas du ravin, passer le ruisseau à gué et continuer sur le large chemin de terre direction nord-nord-est.
  • Franchir le pont sur l'Esteron. Se diriger à gauche sur la route empierrée puis goudronnée, montant vers le hameau de Teillette, dont la chapelle se dresse à côté du cimetière. Tourner à droite devant la chapelle, entre le cimetière et une ruine, pour arriver à Soleilhas par le sentier direction est, en passant successivement devant 3 oratoires.
  • Traverser le village d'ouest en est en se dirigeant vers la ligne électrique T.H.T. Suivre cette ligne par la route carrossable qui la longe. A l'oratoire partir à droite. Dans une bifurcation, des rochers à gauche sont marqués de bleu clair, on peut lire St-Auban et une flèche directionnelle, s'engager à gauche en la suivant.
  • Le chemin s'élève progressivement en surplombant le ravin des Coulettes.
  • Rester sur le sentier de gauche à la bifurcation. Atteindre la courbe de niveau 1300. Carrefour. Suivre l'indication "St-Auban par le Col", sur un sentier presque horizontal, ou en légère descente pour arriver au bord supérieur de la clue. Monter le long de la barre de la clue, franchir le col et descendre sur St-Auban en dépassant les vestiges de la porte romane de Tracastel.   
  • 6h 00 Saint-Auban. Rejoindre au sud du village la D 2211.
Après le pont sur l'Esteron, monter à droite vers le gîte d'étape, (en abandonnant la D 2211). Passer devant ce dernier en s'élevant le long de la ligne électrique direction sud-est suivant les balises  blanc rouge, du GR 51 A. Le chemin s'incline vers la D 2211 qu'il longe à quelques mètres, au-dessus et à droite, jusqu'au transformateur du Brunet, où il l'emprunte pour la suivre jusqu'au point départ.
Carrefour D 2211 et D 80.

Promotions

Chalet de Camping à Castellane Mobil-home
A partir de 301 €/Semaine

Mobil-home à Castellane Chalet
A partir de 350 €/Semaine

Emplacements Camping à Castellane Gorges du Verdon Emplacement Gorges du Verdon
A partir de 18 €/Nuit


Soleilhas et la Clue de St-Auban

Le charmant village de Soleilhas mérite une visite particulière aussi, par rapport à la randonnée précédente, très longue, ce parcours laisse le temps de faire le tour de ce coin de Haute Provence. S'attarder un peu, pour voir les restes de la façade du château du XVIIe siècle et l'église du XIIIe. Si vous avez la possibilité de pénétrer dans le rez-de-chaussée de l'aile est du château, vous pourrez admirer une magnifique cheminée toute ouvragée. La randonnée se termine par le cheminement au-dessus de la clue de St-Auban et le passage devant la porte de l'ancien château fort de Tracastel.
Facile. Altitude départ: 1018 m. Point haut: 1300 m. Dénivellation totale: 400 m. Durée du trajet: 4h10.
  •  Au bas du village, sur la D 2211 avant le pont, à 75 mètres environ de la borne: km 15, prendre à droite direction ouest, la voie carrossable, le long d'une maisonnette, rive gauche de l'Esteron.
  • La route longe la rivière. Négliger successivement 2 ponceaux conduisant sur l'autre rive vers des propriétés privées. Un sentier succède au chemin empierré, direction ouest. A la première bifurcation partir à gauche. A la seconde, au contraire, à droite.
  • Rester sur l'allée cavalière en bordure des restanques. A la patte d'oie, conserver la direction ouest, toujours rive gauche du cours d'eau.
  • Contourner par le sud un pré cultivé, parallèlement à la D 305 qui passe à droite et à 20 mètres de là, bordée d'une ligne électrique. La piste devient inexistante, un gué permet de passer rive droite. Continuer, hors sentier, à progresser à travers bois par des sentes intermittentes, direction ouest. S'élever un peu vers la haute futaie, pour échapper aux broussailles du bord de la rivière, mais en gardant le cap ouest. En rencontrant un long pré, revenir vers la rivière pour rencontrer une voie forestière.
  • Rester sur ce chemin qui monte un peu (SUD) pour contourner un petit ravin qu'il traverse ensuite pour croiser une allée orientée nord-sud. Conserver la direction ouest.
  • Traverser l'Esteron à gué et obliquer sur la voie carrossable nord-nord-est. Soleililas. Prendre la rue traversant le village, tourner à droite dans la première venelle et se diriger vers la ligne électrique T.H.T. située à l'est de l'agglomération.
Suivre la route empierrée parallèle à la ligne. Oratoire, partir à droite. Suivre le parcours précédent jusqu’à Saint-Auban.

Le sommet du Teillon (1892 m)

Le sommet du Teillon, ou "sommet des Quatre Termes" offre une vue panoramique exceptionnelle, sur les Préalpes de Grasse et celles de Castellane, avec les lacs de Chaudane et de Castillon. Dans ce guide 3 voies sont données pour atteindre le sommet: celle décrite ici, par la face est. Chacune de ces ascension ont leur particularité, leur charme et....leurs difficultés relatives, car toutes sont très faciles et à la portée de tout randonneur.
Facile. Altitude départ: 1122 m. Point haut: 1892 m. Dénivellation totale: 800 m. Durée du trajet: 3h55. Stationnement : Soleilhas.
  •  Partir de derrière l'église en direction ouest vers le hameau de Teillette dont la chapelle se dresse accolée au cimetière. Continuer ouest en montant rive droite d'un ravin, par un sentier mal tracé, disparaissant parfois.
  • Progresser, en restant légèrement au-dessus du lit du ruisseau. La ligne de crête atteinte dans un bois clairsemé, obliquer à gauche en montant le long de la plus grande pente direction sud. En l'absence de sentier, rester en contrebas, côté est de la ligne de crête.
  • Après un replat herbeux, monter dans un creux vers la crête, en se dirigeant vers le signal atteint au sommet des Quatre Termes. Descendre SUD-EST en suivant les balises orange. Ne plus quitter ces marques jusqu'au Col des Portes.
Au Col Des Portes, suivre le chemin décrit précédemment, pour arriver à Soleilhas.

Le Sommet Du Teillon (Face NORD)

Le trajet proposé ci-après comporte une partie hors sentier, sous-bois et demande un peu d'habitude à évoluer dans ce genre de terrain. Le paysage karstique raviné de lapiaz est particulièrement remarquable, au lieu-dit: "PAS des Fedes" (Pas des Fées).
Moyenne. Altitude départ: 1335 m. Point haut: 1892 m. Dénivellation totale: 600 m. Durée du trajet: 4h10. Stationnement : D 102, à 700 m après le col de St-Barnabé.
  • Partir à gauche de la D102 sur la voie forestière balisée blanc rouge (GR 4), direction ouest. A 200 mètres, la route de terre est traversée par une ligne électrique à 3 fils sur poteaux bois. Cent pas après le poteau planté à droite de la voie, monter à travers bois par un sentier mal tracé, direction sud-ouest, à hauteur d'un écriteau "réserve de chasse".
  • Une ligne H.T. à 3 fils passe au-dessus du sentier, qui disparait peu après. Monter en écharpe direction sud-ouest pour atteindre la crête rocheuse, entre les cotes 1424 et 1473, au "PAS de la Fayette".
  • Ligne de crête à suivre en direction ouest. Atteindre un cairn. Rester sur cette ligne de crête karstique et creusée de lapiaz, jusqu'à la cote 1473, en franchissant une saignée de trois ou quatre mètres de profondeur, au "PAS des Fedes" (PAS Des Fees).
  • Monter en écharpe sur le flanc nord de la montagne en direction sud est. S'élever de façon à passer les ravines au-dessus de leur naissance, en progressant toujours sud-est en montant.
  • Arriver ainsi au-dessus d'un plateau sur lequel est édifié un refuge pour bergers "La Goinchée" cote 1675.
  • Obliquer ouest en montant la pente herbeuse en creux, vers une baisse, située entre les Quatre Termes et la Sauvegarde (1832 m). Laisser à droite un autre petit abri dans une doline.
  • Ligne de crête et présence de balises orange. Partir sud vers le sommet des Quatre Termes.
  • Sommet cote 1892, signal et borne I.G.N. Vue très déployée dans toutes les directions.
Le retour s'effectue par la même voie que l'aller.

Les sommets de la Gourre et de la Bernarde

La montée de Soleilhas à Vauplane (familiale station de glisse) passe par la chapelle romane de St-Barnabé (patron des moissons), remarquable dans sa très pure simplicité. Du sommet de la Gourre le panorama à 180°, du nord au sud en passant par l'ouest est sensationnel. Aucun écran ne s'interpose entre l'observateur et l'horizon. Aussi loin que peut porter le regard le paysage s'étale, en longueur et en profondeur. La Bernarde complète les 360° du tour d'horizon côté est, avec en toile de fonds, le Mercantour dont la ligne des crêtes constitue la frontière avec l’Italie.
Moyenne. Altitude départ: 1150 m. Point haut: 1947 m. Dénivellation totale: 1000 m. Durée du trajet: 5h20. Stationnement : Soleilhas, Monument aux Morts.
  •  Monter au village. De l'arrière de l'église (entrée nord) partir à gauche (ouest) puis prendre la première ruelle qui monte à droite, longée par un petit canal. Sortir du village en suivant ce béat. Au moment où il disparaît, continuer à monter dans des prés incultes jusqu'à trouver le lit à sec d'une ancienne bégude.
  • Obliquer au nord, le long de ce chenal horizontal, en se dirigeant vers la ligne électrique sur pylônes, qui émerge du ravin. Arrivé au niveau de cette ligne la direction s'oriente nord-ouest Suivre toujours le tracé du vieux canal. Lorsqu'il devient impraticable à cause des broussailles, descendre de quelques mètres pour emprunter la large voie d'exploitation qui monte nord-ouest, en pente régulière. La ligne électrique lui étant parallèle en contrebas.
  • Col de St-Barnabé. Continuer nord-ouest sur la route de terre, derrière l'oratoire planté au croisement de la D 102 et de la route de Vauplane.
  • Chapelle de St-Barnabé et rencontre avec le GR 4. Prendre le GR direction nord, vers le ravin de St-Barnabé. Passer les résurgences et longer la rive gauche du ravin. Des balises bleues se mêlent aux blancs rouge du GR.
  • Le sentier bien tracé, coupé par une route forestière, monte en lacets et reprend nord. Bifurcation, éviter le sentier descendant à gauche pour rester sur le GR. Franchir à gué le lit du ruisseau à 2 reprises. Vauplane. Suivre la route jusqu'à  un dalot à l'entrée du parc auto. 
  • S'élever hors sentier, en direction d'une échancrure de la crête et en laissant sur la droite la saignée du collecteur d'eaux pluviales. Ligne de crête, cote 1791.
  • Pour aller au sommet de la Gourre, partir à gauche direction sud-sud-ouest le long de la ligne de partage des eaux, en suivant les marques bleu auxquelles se mêlent du jaune rouge.
  • Sommet de la Gourre. Revenir à la cote 1791.
  • Cote 1791. Pour atteindre le sommet de la Bernarde, aller le long de la crête direction nord-est. Bernarde 1941 m. Par le même cheminement qu'à l'aller, retourner à la cote 1791, puis descendre sur Vauplane. Eviter de chercher à gagner Vauplane en descente directe avant la cote 1791, aux risques de s'embarrer ou d'avoir affaire à de mauvaises roubines. Cote 1791. Dégringoler sur Vauplane. Par le GR 4 revenir à St-Barnabé. Chapelle. Prendre le chemin de l'aller pour retourner à Soleilhas.

Baisse de la Gourre    

La baisse de la Gourre, au pied d'un baou  qui la surplombe de 100 mètres, offre un coup d'œil à peine plus réduit que celui obtenu du sommet. En été par temps chaud, le passage dans l'ombre de la très belle forêt domaniale est préférable à l'ascension de la cime qui se fait en terrain dénudé, exposé à l'adret. Le tapis vert de la baisse est un enchantement au printemps, émaillé de fleurs des prairies de l'étage subalpin qui tranche avec le maquis méditerranéen, traversé en montant au col de St-Barnabé.
Facile. Altitude départ: 1150 m. Point haut: 1764 m. Dénivellation totale: 650 m. Durée du trajet: 4h10. Stationnement : Soleilhas, Monument aux Morts.
  • Prendre le départ comme indiqué sur la randonnée précédente et suivre ce trajet jusqu'à la bifurcation. Laisser à droite le GR pour descendre à gauche en suivant les balises bleues, puis monter rive droite du ravin.
  • Borne blanche O.N.F. N° 9. Un peu plus loin un arbre est marqué 207. Embranchement, partir à droite en gardant les balises bleu.
  • Nouvelle bifurcation, partir à droite direction nord-ouest. Passage en surplomb, direction nord-ouest. Arbre numéroté 101. Fourche, rester sur le sentier qui monte à gauche et revient ouest. Source au bord du chemin. Des balises orange se mêlent aux marques bleu, et la direction s'oriente nord. Baisse de la Gourre, cote 1754. Pour jouir d'un large panorama, franchir le petit creux de droite nord-ouest et, s'avancer jusque sur la crête de la petite croupe qui suit ce creux (à une centaine de pas à peu près de la baisse). Revenir par le même chemin que l'aller jusqu'à la bifurcation rencontrée en montant en repassant devant la source. Bifurcation. Descendre à gauche en abandonnant les marques bleues.
  • Rencontre du GR 4 à hauteur de la route. Suivre les balises blanc rouge du GR, en descendant le lit du ravin de ST-Barnabé direction sud-ouest.
  • Franchir 2 fois le lit du ruisseau. Se retrouver rive gauche. Rester sur le sentier de gauche. Faire à l'inverse le trajet de l'aller.

Les Coulettes - la chapelle St-Pierre

C'est dans un paysage bucolique que se déroule cette randonnée. La chapelle St-Pierre, petite splendeur romane de l'art médiéval a été restaurée avec l'aide de l'association "SoleilhadeS" qui œuvre pour sauvegarder le patrimoine architectural et naturel de la commune de Soleilhas dans son cirque montagnard. Le retour, par la crête de la due de St-Auban, traversée à l'aller, passe par les ruines de Tracastel, château fortifié qui, aux temps troublés, veillait sur le village.
Facile. Altitude départ: 1016 m. Point haut: 1250 m. Dénivellation totale: 600 m. Durée du trajet: 4h30. Stationnement : St-Auban.
  •  Descendre vers la clue sur la route et suivre sur celle-ci les balises jaunes. Prudence à cause de la circulation automobile. Dépasser le poteau jalon N°3. Traverser le tunnel.  Laisser à gauche le poteau directionnel N°5. Abandonner la D 2211 pour prendre la D 80 vers la Sagne et le Prignolet.
  • Franchir le pont du ruisseau St- Pierre. Monter à gauche dans le sentier qui escamote 2 lacets de la route. A l'oratoire du carrefour de "Bartouille", partir à gauche sur la voie revêtue qui descend vers l'ouest.
  • Traverser le hameau des "Pandonis". A la sortie de celui-ci, rester sur la route de terre en descente.
  • Arrivé dans le creux, prendre à gauche la direction sud, en gardant la voie carrossable. A l'antenne de télécom, s'engager sur le sentier montant sud-ouest Négliger le chemin qui part à droite. Nouvelle bifurcation, aller à droite. De même à la suivante. Passage d'un petit col.
  • Au poteau jalon N°12, éviter à gauche le sentier de St-Martin, continuer vers les "Coulettes". Laisser encore un sentier descendant à gauche. Suivre la ligne téléphonique accrochée après les arbres et les marques jaune.
  • Le chemin plonge vers le fond du ruisseau de la Sagne. En arrivant au cours d'eau, le redescendre quelques mètres sur sa rive gauche et franchir la passerelle. Monter rive opposée, direction ouest.
  • Déboucher sur un plat peuplé de beaux chênes, en suivant toujours la ligne téléphonique.
  • Négliger le sentier de gauche pour se diriger vers le hameau des Coulettes, droit devant. Sans pénétrer dans le hameau, au poteau N°13 à hauteur de la première maison, grimper le long d'une petite bégude. Chapelle St-Pierre. Continuer vers la cascade, en laissant à droite le poteau indiquant "La Sagne".
  • Revenir sur ses pas de 15 à 20 mètres et escalader les rochers en se guidant sur une piste balisée orange, très facile. Parvenu au-dessus de la cascade, longer le ruisseau de Véraillon, sur quelque 20 pas, et le franchir à gué pour, retrouver en face, un sentier balisé orange et jaune. Rester sur le sentier de droite, montant en lacets direction sud, dans un beau bois de chênes et de pins.
  • En obliquant sud-sud-ouest le sentier est presque horizontal. Garder les balises jaune et orange.
  • La descente s'amorce sur une partie moins boisée, coupée de roubines.
  • Au débouché d'un col, le Teillon se dresse majestueusement, droit devant, à l'ouest.
  • Le sentier arrive sur une voie de terre à hauteur d'un oratoire. Cote 1148.
De ce point si l'on veut aller à Soleilhas (30 minutes AR), temps non compté ici, suivre cette route en partant à droite. Sinon, prendre à gauche direction sud-est sur cette voie. Bifurcation. Retour St-Auban.

Provence
Provence
Provence
Provence
Provence
Valensole

Retour aux questions sur Parcourir la Haute-Provence à pied

Autres informations
Autres catégories