Version FrançaiseEnglish VersionNederlandse versieDeutsch Version
PASS VERDON
1 semaine dans le Verdon = 2 campings pour découvrir la richesse de ce lieu exceptionnel !

En savoir plus

Les circuits de Vallongue-Fer, la Combe, Maurouès, Plaine de Barènes, Plaine de Maton et Moustiers-Sainte-Marie

Pour vous repérer dans les pages qui vont suivre, une liste de chaque sentier de randonnée traité sera introduite afin de faciliter le choix des sentiers et la lecture.

Sentiers de randonnées traités

  • Vallongue – Fer : Circuit de l’Arnavel, Circuit des plaines, Circuit de Lardeyret.
  • La Combe : Circuit de la Bobine.
  • Maurouè : Tour de l’Ubac de Pinet, Circuit de Peire Amare, Le Prayon.
  • Plaine de Barènes : Crêtes de la plaine de Barènes, Circuit des allées, Chapelle Notre-Dame de Bellevue.
  • Plaine de Maton : Circuit de Telle.
  • Moustiers-Sainte-Marie : Circuit du sommet de plein Voir, Circuit de l’Ourbès, Circuit des grottes de Saint-Maurin, Sommet de plein voir, Circuit de l’Olivier, Sentier du Bastidon, Circuit de la repentance.

Vallongue-fer

L'unité naturelle de Vallongue-Fer se limite à l'Ouest par la route C.D. 4, qui borde la Durance de Vinon-sur-Verdon au Pas d'Auquet ; au Nord, par la piste et la route rejoignant le C.D. 15 jusqu'à Valensole ; à l'Est, par le C.D. 8 se dirigeant au Sud vers Gréoux-les-Bains ; au Sud, par la route C.D. 952 de Gréoux-les-Bains à Vinon-surVerdon.

Promotions

Chalet de Camping à Castellane Mobil-home
A partir de 301 €/Semaine

Mobil-home à Castellane Chalet
A partir de 350 €/Semaine

Emplacements Camping à Castellane Gorges du Verdon Emplacement Gorges du Verdon
A partir de 18 €/Nuit


Circuit de l'Arnavel

Difficultés d'ensemble : P2 (pour randonneurs moyens)
Temps : sens de la description : 5 h, sens inverse : 5 h  Dénivellation : montée : 281 m, descente : 281 m    Kilométrage : 16,200 km
Caractéristiques : joli circuit ne présentant aucune difficulté particulière. Parcours pouvant être effectué toute l'année
Cartographie : carte I.G.N. n 33-42 W, Manosque

Description de l'itinéraire

De Gréoux-les-Bains (alt.: 367 m), emprunter la route C.D. 82 vers Manosque. Dépasser le cimetière et 50 m plus loin, s'engager sur un chemin de terre vers le N, à gauche (R.D.) du ravin de Goutette, au milieu d'une chênaie de yeuses parsemée de cades et de buis. Passer sous une ligne à H.T., puis atteindre une décharge suivie plus loin d'une bifurcation (Alt. : 413 m).
  • De Gréoux-les-Bains : 30 mn. Suivre le chemin de gauche s'élevant (P2) sur un sol parfois rocailleux, bassin à gibiers à droite, et atteindre la lisière d'un champ après une forte côte. Contourner celui-ci par la droite et se trouver sur une piste à l'W de la ferme de la Colle (alt. : 501 m).
  • Du Vallon de Goutette : 20 mn. Couper la piste, un bon chemin suit des cultures situées à droite, et descendre dans un vallon à travers bois, suivi d'une ligne à B.T. Laisser deux petits chemins s'écartant à droite et atteindre le chemin charretier accédant au domaine de la Brunetière (alt. : 435 m (ruines et fût bétonné).
  • Du domaine de la Colle : 25 mn. Progressivement, celui-ci s'oriente vers le S en suivant des cultures céréalières, jusqu'à venir buter à un chemin transversal (alt.: 410 m) (à droite, rejoindre le domaine de la Tour).
  • De la route des Chabrands : 20 mn. Se porter vers la gauche dans une chênaie de yeuses et de pubescents, puis sur un flanc où l'on domine le ravin de Serraires prolongé par les vastes cultures de Clarency. Passer sous deux lignes à H.T. puis s'élever légèrement dans une chênaie de pubescents afin de gagner une piste transversale (borne N.G.F.) (alt.: 524 m).
  • Du carrefour de la Tour : 45 mn. A gauche, vers le NORD-EST, traverser un plateau montant légèrement (alt. : 527 m) puis descendant vers un collet (alt. : 509 m). Un chemin s'écarte à gauche.
  • De la borne N.G.F. (alt. : 524 m) : 10 mn. Emprunter ce chemin vers l'ouest, d'abord en montant jusqu'à l'extrémité d'une culture, puis à travers bois, descendre par une piste dans le jas Mélanie. Passer de nouveau sous les deux lignes à H.T. et dominer plus loin le lotissement des Chabrands que l'on atteint après être passé à gauche d'un réservoir d'eau et d'une station de pompage. A gauche, gagner la route (alt. : 397 m) et vers la gauche, de nouveau, la première épingle, lieu de stationnement (alt. : 380 m).
  • Du collet, 509 m : 1 h.
Total du circuit : 2 h 15.

Circuit des Plaines

Difficultés d'ensemble : P1-P2, avec passage T1, orientation Temps : sens de la description : 1 h 45, sens inverse : 1 h 45 Dénivellation : montée : 95 m, descente : 95 m
Kilométrage : 6,200 km
Caractéristiques : itinéraire varié, à éviter par journées de fortes chaleurs  Cartographie : carte I.G.N. n° 33-42 E, « Valensole »

Description de l'itinéraire

Sur la route C.D. 15, env. 2,800 km, à la sortie N du village de Valensole, rejoindre le creux du vallon de Bignette (alt. : 571 m) (possibilité de stationnement).
Revenir sur la route en direction de Valensole sur env. 250 m, et vers le Sud, emprunter un chemin de terre à travers champs. Passer à droite des ruines de Bœuf, envahies de végétation. A la première bifurcation, prendre à gauche (Sud-Est) sur env. 600 m où l'on vient buter contre une piste très large (alt. : 594 m).
  • Du vallon de Bignette : 25 mn. A droite, vers le SUD-OUEST, passer non loin d'une maison carrée au toit effondré, sur la gauche, et poursuivre jusqu'à la route (C.D. 6), au lieu-dit « Chante-Bri » (alt.: 583 m) (petit cabanon).
  • De l'accès à la piste : 25 mn. Suivre la route sur env. 250 m et emprunter le premier chemin à droite vers le N, s'inclinant très vite à l'Ouest. Celui-ci revient vers le Nord-ouest en descendant vers le ravin du Fer (alt. : 528 m).
  • De l'accès à la route : 20 mn. A droite, remonter le vallon passant à gauche de truffières puis, par une côte assez raide, gagner une bifurcation à une construction, après être passé à gauche d'un rucher (alt. : 586 m.
  • De l'accès au ravin du Fer : 20 mn. Se porter à gauche et contourner par la droite la propriété en longeant des cultures de céréales, descendre à gauche l'une d'entre elles et, par une petite trace à travers bois, gagner un petit chemin qui conduit à la route, près de la zone de stationnement (ait.: 571 m) (P2-T1 orient.).
  • De la bifurcation (alt.: 586 m) : 15 mn.
Total du circuit : 1 h 45.

Circuit de Lardeyret

Difficultés d'ensemble : P2 (pour promeneurs et petits randonneurs) Temps : sens de la description : 0 h 45, sens inverse : 0 h 45 Dénivellation : montée : 137 m, descente : 137 m
Kilométrage : 2,600 km Caractéristiques : petit circuit pouvant meubler une partie de la journée. Peut être effectué en toutes saisons en aménageant ses horaires
Cartographie : carte I.G.N. n 33-42 W, « Manosque »

Description de l'itinéraire

De Gréoux-les-Bains, emprunter sur env. 3,500 km, jusqu'au chemin de la Javi, la route C.D. 8, se dirigeant vers le village de Valensole. Env. 150 m après l'accès au domaine, sur la gauche, un tracé vert s'élève sur un chemin à travers un bois (alt. : 379 m) (possibilité de stationner).
Avec ce tracé, monter vers le Nord-ouest en laissant un chemin à droite, la côte est assez rude (P2) sur un terrain creusé d'ornières. Après un encorbellement, rejoindre le plateau à travers yeuses et, 50 m avant d'atteindre un coude à gauche, se trouver à la bifurcation d'un chemin qui s'écarte à droite (alt. : 516 m).
  • De la route C.D. 8 : 35 mn. La pente diminue et notre parcours serpente dans le ravin de Lardeyret jusqu'à buter au chemin accédant à la Laoupi (alt. : 388 m). A droite, rejoindre la route 300 m plus loin.
  • Du plateau : 20 mn
Total du circuit : 45 mn. Hors itinéraire : en prenant le chemin à gauche, on accède en 20 mn à la ferme de la Laoupi sur le plateau (alt.: 519 m).

La Combe

L'unité naturelle de La Combe se limite à l'W par la Durance (C.D. 4) du Pas d'Auquet au confluent de l'Asse ; au Nord, par la vallée de l'Asse jusqu’à la Bégude Blanche ; à l'Est, par la route C.D. 953 allant au Sud au Poteau de Telle ; au Sud, par le C.D. 8 jusqu'à Valensole et le C.D. 15 jusqu’au Pas d'Auquet.

Circuit de la Bobine

Difficultés d'ensemble : P2 (pour petits randonneurs) Temps : sens de la description : 2 h 15, sens inverse : 2 h 15 Dénivellation : montée : 194 m, descente : 194 m
Kilométrage : 7,800 km. Caractéristiques : circuit varié dans un site agréable, peut être parcouru en toutes saisons en aménageant ses horaires
Cartographie : carte I.G.N. n 33-42 W, « Manosque »

Description de l'itinéraire

Sur la route C.D. 4, venant de Vinon-sur-Verdon et allant à Oraison, rejoindre le Pas d'Auquet et emprunter le chemin du Ravin de la Combe (alt.: 330 m) (possibilité de stationnement).
Parcourir les sinuosités du vallon de la Combe, longé à droite par une ligne électrique à B.T. Après un environnement de chênes, ce sont des plantations d'oliviers à gauche, puis d'amandiers à droite que nous longeons. Franchir le ravin de la Robine, puis traverser par alternance des cultures céréalières et des chênaies conduisant au domaine de la Combe (alt. : 396 m) arboré de mûriers.
  • Du Pas d'Auquet : 45 mn. Curiosités : le domaine de la Combe se constitue de plusieurs dépendances anciennes assez groupées formant un petit hameau à droite, et de constructions légères à gauche, servant d'entrepôts d'exploitation agricole et de pacage pour les ovins. Dépasser le domaine à travers un bois clairsemé de pubescents et de peupliers, puis atteindre un carrefour. S'engager à droite par un chemin assez raviné, s'élevant régulièrement jusqu'à venir buter contre le chemin transversal de la Pannelière (alt. : 501 m).
  • Du domaine de la Combe : 20 mn. Aller à droite en montant légèrement vers un premier carrefour, en vue de la ferme des Chabertes. Se diriger vers celle-ci (alt. : 507 m).
  • De l'accès au chemin de la Pannelière : 5 mn. Curiosités : la ferme des Chabertes est constituée de plusieurs dépendances alignées. A droite, ruines; à gauche, deux puits typiques ; derrière, parc à ovins, et ligne à H.T. ; autour, magnifiques yeuses. Avant d'atteindre la ferme, emprunter un chemin à gauche longeant des cultures de céréales à gauche et des abricotiers à droite. Le chemin serpente, passant au-dessus du ravin de la Robine puis venant buter contre un large chemin transversal à droite d'une antenne alt.: 494 m).
  • De la ferme des Chabertes : 15 mn. Se porter à droite, vers l'ouest, entre des cultures à gauche et un bois de pins d'alep bordé de cèdres à droite. Passer sous une première ligne à H.T., puis circuler à droite de la clôture du domaine du Grand Villard. Passer sous une deuxième ligne à H.T., et emprunter le premier chemin s'écartant à droite vers le Nord. Celui-ci s'incline vers le NORD-OUEST, à travers un couvert de genévriers, et atteint les ruines des Bessons (ait. : 484 m).
  • De l'accès à la piste : 25 mn. Curiosités : les ruines des Bessons se présentent d'une façon assez curieuse. Elles sont constituées de pans de mur confectionnés d'amalgame de gros galets. Autour et à l'intérieur, figuiers et amandiers. Vers le Nord, suivre le chemin sur le coteau de Roman, et gagner le ravin de la Combe à droite de la plantation d'amandiers (alt. : 355 m) (jonction avec l'itinéraire de départ).
  • Des ruines des Bessons : 15 mn. Gagner ensuite le Pas d'Auquet en sens inverse.
  • Du plan des amandiers : 10 mn.
Total du circuit : 2 h 15.
 

Maurouè

L'unité naturelle de Mauroue se limite au Nord-ouest : par la route C.D. 8 de Gréoux-les-Bains au Poteau de Telle ; à l'Est, par le C.D. 953, du Poteau de Telle à Riez ; au Sud, de Riez à Gréoux-les-Bains.

Tour de l'Ubac de Pinet

Difficultés d'ensemble : P2 (conseillé à de bons randonneurs) Temps : sens de la description : 5 h 15, sens inverse : 5 h 15 Dénivellation : montée : 282 m, descente : 282 m
Kilométrage : 17,300 km. Caractéristiques : circuit très long dont la première partie s'effectue par une crête donnant une vue étendue. A parcourir de septembre à mai
Cartographie : carte I.G.N. n 33-42 E, « Valensole »

Description de l'itinéraire

De Saint-Martin de Brômes (alt.: 362 m) (parking), emprunter la route C.D. 952 se dirigeant vers Riez sur env. 1 km, passer devant une croix métallique, puis atteindre la bifurcation des Bayles où un monument a été édifié à la mémoire de jeunes résistants fusillés lors de la dernière guerre (alt. : 369 m).
  • De Saint-Martin de Brômes : 15 mn. Par un petit chemin, gravir une côte très raide à gauche d'une résidence. Celles-ci s'adoucit en s'orientant vers le NORD-EST ; un chemin s'écarte à gauche en direction de Sainte-Anne (alt. : 435 m).
  • De la route C.D. 952: 15 mn. Continuer sur la crête dans un sous-bois de yeuses, de pins sylvestres et de pubescents. Notre parcours est marqué par le tracé du G.R. 4, passer sous une petite ligne électrique, le chemin serpente le long de la crête Saint-Pierre en épousant les oscillations du terrain. Après un crochet vers le Nord, il s'incline de nouveau vers le Nord-est, passe entre des cultures de céréales et de lavandes, puis, dans une truffière, où une ligne électrique à H.T. traverse. Atteindre la route C.D. 15 plus loin, reliant Allemagne-en-Provence à Valensole (alt. : 580 m).
  • Du chemin Sainte-Anne : 2 h.
  • De l'accès à la route : 30 mn. Après un virage, gagner un chemin en épi à gauche longeant des cultures, également à gauche, puis pénétrant dans le bois du ravin de Pinet où le sol est couvert de galets (P2). Passer à gauche de nouvelles cultures, ruines à l'extrémité, puis traverser un bois assez dense. Une succession de champs cultivés amène au Petit Pinet marqué par deux petits cabanons, l'un à droite dans le haut d'un champ, l'autre à gauche au milieu d'un autre champ ; atteindre un vignoble avec des ruines au-dessus (alt. : 430 m).
  • De la route C.D. 15 : 1 h. Continuer dans le creux du ravin et atteindre le domaine du Bas Pinet (alt. : 395 m).
  • Du Petit Pinet : 40 mn. Entre des vignobles, rejoindre la route C.D. 8 reliant Saint-Martin de Brômes à Valensole.
  • Du Bas Pinet : 5 mn. Par cette route, à gauche, vers le SUD-EST, gagner le village de Saint-Martin-de-Brômes (alt.: 362 m).
  • De l'accès à la route : 30 mn.
Total du circuit : 5 h 15.

Circuit de Peire Amare

Difficultés d'ensemble : P2 avec passage T1 orient. (pour randonneurs moyens)
Temps : sens de la description : 4 h, sens inverse : 4 h. Dénivellation : montée : 283 m, descente : 283 m
Kilométrage : 16,700 km. Caractéristiques : itinéraire varié, à éviter les fortes chaleurs de l'été
Cartographie : carte I.G.N. n° 33-42 E, « Valensole »

Description de l'itinéraire

De Saint-Martin de Brômes, emprunter la route (chemin vicinal) pendant env. 2 km, rejoignant le C.D. 8 accédant au village de Valensole. Un chemin s'engage à droite (alt. : 405 m) (possibilité de stationnement).
Prendre ce chemin qui s'élève (P2) à travers un bois de cades et de pubescents. Passer à gauche de la clairière de Maurouès, puis traverser des coupes de bois, afin d'atteindre la crête de la colline (alt. : 534 m).
  • De la route : 20 mn. Vers l'Est, parcourir cette crête, le chemin longe des cultures soit à droite, soit à gauche et parfois de part et d'autre. Dépasser à gauche une ruine (construction en galets) puis atteindre un chemin perpendiculaire accédant au domaine de la Répentance (alt.: 576 m). Env. 300 m plus loin, rejoindre la route C.D. 15 reliant Allemagne-en-Provence à Valensole (ligne à B.T.).
  • De l'accès à la crête : 1 h. A gauche, suivre cette route vers Valensole, celle-ci s'incline vers le Nord et passe à droite d'une stèle de la résistance. Env. 200 m plus loin, gagner le chemin de la Repentance (alt. : 589 m).
  • De la crête de Peire Amare : 10 mn. A gauche, parcourir ce chemin et l'abandonner 200 m plus loin pour suivre une trace vers le Nord, à gauche d'une chênaie, puis vers l'ouest en bordure de cultures. Laisser ce petit chemin s'écarter vers le Nord et continuer à droite des cultures (traces peu marquées) jusqu'à un bon chemin (cabanon). A droite, emprunter ce dernier descendant vers le ravinement de Peire Amare que l'on parcourt par une trace très sinueuse. Celle-ci présente un sol de galets souvent raviné. La marche est peu agréable (T1 orient.). Buter à un chemin transversal (alt. : 498 m).
  • De la route : 1 h. Se porter à droite par un bon chemin, après deux lacets, atteindre un plateau au milieu de cultures, puis un carrefour (alt. : 568 m).
  • Du vallon de Peire Amare : 15 mn. Aller à gauche, vers le Sud-ouest, par une large piste et rejoindre le domaine de la Savoye composé de plusieurs dépendances et d'un hangar (alt. : 561 m).
  • Du carrefour : 15 mn. A gauche, entre des cultures, gagner la lisière d'un bois de cades et yeuses et le suivre à droite en bordure de cultures, vers le Sud-ouest, par un petit chemin qui oscille suivant les dénivellations du relief jusqu'à atteindre le chemin vicinal de départ (route) (alt. : 538 m).
  • Du domaine de la Savoye : 30 mn. A gauche, suivre cette route jusqu'au point de départ en coupant toutefois les lacets à travers bois par des traces.
  • De l'accès à la route : 30 mn.
Total du circuit : 4 h.

Le Prayon

Difficultés d'ensemble : P2 (pour randonneurs moyens)
Temps : sens de la description : 2 h 45, sens inverse : 2 h 45 Dénivellation : montée : 143 m, descente : 143 m
Kilométrage : 9,800 km. Caractéristiques : itinéraire varié et agréable. A parcourir d'octobre à mai.
Cartographie : carte I.G.N. n° 33-42 E, « Valensole »

Description de l'itinéraire

De Riez, emprunter la route C.D. 6 allant vers Valensole, sur env. 1,600 km, entrée du vallon de Prayon (stationnement) (alt. : 508 m).
Vers le Nord, s'engager dans ce vallon par un chemin recouvert de galets. Passer à gauche d'une cuve à bétume et traverser le lieu-dit « Paurilles », parsemé de petites résidences dans le bois. Notre parcours est suivi d'une ligne d'alimentation électrique. Franchir le ravin de Giraud et continuer vers le NORD-EST dans le ravinement jusqu'à venir buter à une piste (alt. : 614 m) (2 éoliennes).
  • De la route C.D. 6 : 1 h. Emprunter la piste à gauche vers le Sud-ouest, celle-ci s'élève régulièrement et s'oriente vers l'W en longeant la plaine de Prayon, puis revient vers le Sud-ouest jusqu'au premier lacet où l'on abandonne la piste pour un chemin charretier (alt. : 637 m).
  • De l'accès à la piste : 20 mn. Suivre ce chemin charretier vers le SUD-OUEST « Draye des Troupeaux d'Arles » (ruches à gauche), celui-ci effectue des oscillations définies par le terrain ; après un crochet en baïonnette, au lieu-dit « Chassemestrier », venir buter sur un petit chemin transversal (alt. : 628 m).
  • De la piste 35 mn. Se porter à gauche vers le SUD-EST entre des cultures céréalières — ruines d'un cabanon en briques rouges à droite — jusqu'à la bordure d'un bois de pubescents. Revenir vers le NORD-EST en suivant les cultures puis entrer dans le bois par un chemin charretier creusé d'ornières ; celui-ci descend régulièrement en zigzaguant jusqu'au creux du ravin de Prayon au confluent de celui de Giraud (alt.: 544 m).
  • De la bifurcation (alt. 628 m) : 25 mn. Avec l'itinéraire de départ en sens inverse, gagner la route C.D. 6 (alt. : 508 m). — Du confluent avec le ravin de Giraud : 25 mn.
Total du circuit : 2 h 45.

Plaine de Barènes

L'unité naturelle de la Plaine de Barènes se limite au Nord-ouest par la route C.D. 953 depuis Riez jusqu'à la sortie de Puimoisson ; au N, par la route CD 108 de Puimoisson à Saint-Jurs et la route forestière de la Mouresse ; à l'Est, par la route forestière de la Mouresse jusqu'à la Ferme de Naverre ; au Sud, par la piste rejoignant vers l'Ouest la route CD 952, puis celle-ci jusqu'à Riez.

Crêtes de la plaine de Barènes

Difficultés d'ensemble : P2 (conseillé à de petits randonneurs) Temps : sens de la description : 2 h 45, sens inverse : 2 h 45 Dénivellation : montée : 314 m, descente : 314 m
Kilométrage : 11,600 km. Caractéristiques : circuit très agréable, éviter les heures chaudes de l'été
Cartographie : carte I.G.N. n° 34-42 W, « Moustiers-Sainte-Marie »

Description de l'itinéraire

Sur la route C.D. 952, rejoindre le début de la piste (alt.: 722 m), située 6 km au Nord-ouest de Moustiers, en direction de Riez, lieu-dit « Le Petit Ségriés ».
Suivre cette piste qui passe à droite d'une source, puis à gauche du domaine du Réservoir, laisser ensuite les falaises de travertin à droite et, après un double virage en Sud, une piste, puis un chemin s'écartent à gauche (alt. : 780 m).
  • Du C.D. 952: 15 mn. Curiosité : la falaise de travertin très tourmentée, se compose de plusieurs grottes où l'on rencontre des gravures rupestres, dont un bison de l'époque magdalénienne. Emprunter le chemin de gauche traversant la plaine de Balène, après un crochet à gauche (ouest) traversant le ravin de Balène, le chemin s'élève vers le Nord-ouest  (P2) jusqu'à rejoindre la crête de la Plaine de Barènes (alt. : 795 m).
  • De la piste : 30 mn. Parcourir la crête en s'élevant vers l'Est puis l'Est-nord-est jusqu'à une zone dominée par un petit bastion rocheux (alt. : 903 m). Le chemin descend vers le Sud-est ; un chemin arrive à gauche (P2), continuer vers l'Est, afin d'atteindre les ruines de Négaras (alt. : 910 m) (genêts, amélanchiers).
  • De l'accès à la Plaine de Barènes : 1 h. Env. 150 m à I’ouest des ruines, un petit chemin envahi par de la végétation descend vers le Sud-ouest. Le suivre, traverser le ravin de Balène et monter vers le collet de Castillon (alt. : 958 m), où arrive la piste de la Mouresse (pins).
  • Des ruines de Négaras: 15 mn. Hors itinéraire : du Collet de Castillon, par un jalonnement jaune, on peut accéder au sommet de la butte de Castillon vers le Nord-est (alt. : 987 m). Du Collet : 5 mn (Oppidum celto-ligure dont des vestiges sont encore visibles). Par cette piste, vers l'ouest, en dominant le ravin de Cournilhet, situé à gauche, rejoindre le point alt. 780 m, puis avec l'itinéraire de départ en sens inverse, atteindre la route C.D. 952 au point alt. 722 m.
  • Du Collet de Castillon : 1 h.
Total du circuit : 2 h 45.

Circuit des Allées

Difficultés d'ensemble : P1-P2, passage T1 orient. (pour randonneurs moyens)
Temps : sens de la description : 3 h, sens inverse : 3 h Dénivellation : montée : 237 m, descente : 237 m
Kilométrage : 10,700 km. Caractéristiques : itinéraire caractéristique de plateaux. A éviter les jours de fortes chaleurs
Cartographie : carte I.G.N. n 34-42 W, « Moustiers-Sainte-Marie »

Description de l'itinéraire

De Puimoisson (alt. : 694 m), par la route C.D. 256, rejoindre le carrefour du Pont des Truffes (alt. : 630 m).
  • De Puimoisson : 10 mn. Traverser la route C.D. 56 vers la gauche, et emprunter un bon chemin franchissant un ravinement, puis passant à droite de deux ruines envahies de végétation et à gauche d'un cabanon. Après un crochet en baïonnette, se trouver sous la ferme de la Tuilière (alt. : 647 m).
  • De la route C.D. 56 : 20 mn. Entre les cultures, continuer vers le NORD-EST, laisser à droite une grande ruine parée de lierre avec devant un très gros tilleul. Plus loin, la piste oblique à droite vers le ravin de Rème. Ne pas le suivre, mais continuer dans la même direction par un chemin plus étroit à travers une forêt de pubescents et de peupliers. Le chemin longe à gauche (R.D.) la rivière de l'Auvestre dans un bois très dense, puis la traverse pour parcourir l'autre rive. S'en écarter à droite vers les ruines des Allées (alt. : 705 m).
  • De la ferme de la Tuilière : 40 mn. Passer à gauche de ces ruines, et, vers l'Est suivre des cultures par un petit chemin conduisant à un bois. A l'entrée de ce dernier, des ruches ont été placées. Descendre en bordure des champs et traverser le sous-bois sur env. 100 m par de vagues traces entre les arbustes (T1 orientation), et remonter vers le chemin qui s'estompe progressivement. Garder l'axe de la crête de la colline sur env. 50 m en franchissant deux petits ressauts rocheux, qui conduisent à une bifurcation de pistes (alt. : 760 m).
  • Des ruines des Allées : 15 mn. Prendre la branche de droite de celle-ci, vers l'Est, en dominant le ravin du Toronet situé à droite, le traverser et gagner un plateau de lavandes vers le Sud-est. Parcourir celui-ci jusqu'en bordure de la vaste faille où circule le Colostre (alt. : 795 m) que l'on suit vers le SUD-OUEST, en la dominant. Passer à gauche du petit aérodrome de la Plaine de Rème, avant d'atteindre des zones boisées, emprunter un chemin à droite NORD-OUEST sur env. 300 m, puis à gauche, en suivant une haie de pubescents jusqu'à la ferme des Boyer que l'on atteint, après une courte descente (alt. : 689 m), vers le ravin de Valensollette.
  • De la Trifurcation : 1 h. Point de vue : en cours de parcours, la vue est très étendue sur le plateau de Valensole avec le village de Puimoisson jaillissant comme une île. Sur la gauche, dans la vaste faille, dominer la chapelle massive de Saint-Apollinaire et la vallée du Colostre. Contourner cette ferme par la droite (alt. : 636 m) (marronniers), une bonne piste conduit à la ferme de Cotte ; rejoindre plus bas le Pont des Truffes (alt. : 622 m), puis le carrefour des routes C.D. 56 et C.D. 256 (alt. : 630 m).
  • De la ferme des Boyer : 25 mn.  Avec l’itinéraire de départ, gagner le village de Puimoisson par le C.D. 256 (alt. : 694 m).
  • Du carrefour du Pont des Truffes : 10 mn.
Total du circuit : 3 h.

Chapelle Notre-Dame de Bellevue

Difficultés d'ensemble : P1 (pour promeneurs)
Temps : sens de la description : 0 h 15, sens inverse : 0 h 15 Dénivellation : montée : 38 m, descente : 16 m
Kilométrage : 1,250 km. Caractéristiques : jolie promenade facile. Peut être effectuée en toutes saisons
Cartographie : carte I.G.N. n° 34-42 W, Moustiers-Sainte-Marie ».

 Description de l'itinéraire

Sur la route C.D. 56, env. 1 km au Sud du Pont des Truffes (alt. : 655 m), un chemin de terre s'engage entre des cultures vers un ravinement boisé. Le traverser et le longer vers l'Ouest sur env. 200 m pour ensuite s'élever vers le SUD-OUEST à gauche de Roubines jusqu'à un replat où deux chemins s'écartent en épingles à droite (alt. : 677 m).
  • De la route : 10 mn. Emprunter celui de droite vers le Nord, puis le NORD-OUEST, passer au-dessus de ruches, puis à gauche d'un bosquet de yeuses où a été érigé une grande croix, atteindre plus loin la chapelle (alt.: 678 m).
  • De l'épingle (alt.: 677 m) : 5 mn.
  • De la route : 15 mn. Curiosité : chapelle restaurée avec un grand porche devant, au-dessus : clocher et statut de la vierge et de l'enfant ; devant : grands pins dont un a poussé horizontalement, soutenu par un billot ; derrière : annexe accolée à la chapelle, dont le toit est en partie effondré ; plus loin, un petit sentier conduit à la grande croix de mission du jubilé de 1913.

Plaine de Maton

L'unité naturelle de la plaine de Maton se limite à l'Ouest par la route C.D. 953 de Puisoisson à Bras d'Asse (Bégude Blanche) ; au Nord, par la vallée de l'Asse jusqu'à Estoublon ; à l'Est, par la route reliant Estoublon à Saint-Jurs ; au Sud, par le C.D. 108, de Saint-Jurs à Puimoisson.

Circuit de Telle

Difficultés d'ensemble : P2 (pour randonneurs moyens) Temps : sens de la description : 2 h 15, sens inverse : 2 h 15 Dénivellation : montée : 46 m, descente : 46 m
Kilométrage : 7,800 km. Caractéristiques : itinéraire dégagé. A éviter lors des fortes chaleurs Cartographie : carte I.G.N. n 34-42 W, « Moustiers-Sainte-Marie ».

Description de l'itinéraire

Au carrefour des routes C.D. 8 venant de Valensole et C.D. 953 allant à la Bégudes Blanche depuis Puimoisson, se situe le Poteau de Telle (alt. : 734 m) (parking).
Emprunter vers l'Est le chemin parallèle au Sud de la route longeant les cultures des Arnous, ruines à droite puis chemin perpendiculaire. Le parcours s'effectue, au début, entre la lisière de la chênaie à gauche et les exploitations agricoles à droite jusqu'aux habitations de la Blache (alt.: 764 m), entourées de marronniers et de tilleuls.
  • Du Poteau de Telle : 50 mn. Vers le SUD-EST, suivre un chemin revêtu entre des cultures, passant à gauche d'un hangar, jusqu'à la première haie qui marque le ravin de Maton (alt. : 760 m).
  • De la Blache : 10 mn. Se porter vers l'ouest en longeant les champs dominant le ravin de Maton, puis emprunter un chemin à gauche circulant dans le ravin de Palus à travers une très jolie pinède ; atteindre un carrefour face à la ferme des Arnous (alt.: 718 m).
  • Du chemin revêtu : 45 mn. A droite, monter par un large chemin vers l'ouest, puis le SUD-OUEST ; celui-ci descend dans une vallée pour remonter le versant opposé conduisant à l'itinéraire de départ. A gauche, gagner le Poteau de Telle (alt.: 734 m)
  • Du carrefour des Arnous : 30 mn.
Total du circuit : 2 h 15.

Moustiers-Sainte-Marie

Circuit du Sommet de Plein Voir

Difficultés d'ensemble : P2-P3-T1 (randonneurs moyens entraînés) Temps : sens de la description : 3 h, sens inverse : 3 h
Dénivellation : montée : 526 m, descente : 500 m
Kilométrage : 8,300 km Caractéristiques : circuit fabuleux présentant quelques difficultés. En sous-bois dans sa totalité. A parcourir toute l'année
Cartographie : carte I.G.N. n 34-42 W, « Moustiers-Sainte-Marie ».

Description de l'itinéraire

Sur la route C.D. 952 allant de Moustiers-Sainte-Marie à la Palud-sur-Verdon, rejoindre la source de Chauvin à un coude de la route, située à env. 1 km à l'E du Col des Félines (alt. : 649 m), stationnement possible. Avec un tracé jaune, s'élever vers le Sud sur un petit sentier, au milieu d'une dense végétation de buis, de genêts et de pubescents. Ce sentier circule en balcon sur le flanc de la colline en dominant la route ainsi que le Lac de Sainte-Croix. Atteindre le bas du bastion rocheux du Galetas à une zone dégagée (alt. : 756 m) (P2-T1).
  • De la source de Chauvin : 30 mn. Continuer vers l'Est l'éperon rocheux du Galetas, subitement, la vue se fixe sur la Rue d'Eau du Verdon au fond des Gorges, à l'amont du lac de Sainte-Croix. Le sentier s'élève en lacets serrés et très raides (P3). Passer au-dessus d'un escarpement en balcon sur une vire assez étroite (P2-T1, pour l'exposition). Le sentier rejoint le fond d'une dépression et traverse un éboulis, puis entre dans un sous-bois de pins d'aleps. Descendre quelques lacets et atteindre le bas du couloir de Saint-Maurin sous un couvert d'érables. Atteindre le fond du couloir (alt. : 749 m), le tracé jaune s'écarte à gauche pour gravir le couloir. Une bretelle de liaison continue le sentier horizontalement vers l'Est pour gagner les grottes de Saint-Maurin (itinéraire n F4).
  • Du bastion du Galetas : 20 mn. Dans un bois d'érables puis de pins d'aleps, gravir en lacets vers le NORD-EST le vaste couloir bordant à gauche la falaise de Saint-Maurin. La côte déjà raide au départ s'amplifie progressivement ; franchir de petit ressauts et aboutir à un palier au niveau supérieur de la falaise de Saint-Maurin (alt. : 1 011 m).
  • Du sentier de Saint-Maurin : 30 mn. Traverser ce palier en direction d'une muraille de tuf déversée, la longer à gauche sur un terrain sablonneux s'élevant fortement, et s'en écarter à gauche pour arpenter un bois dont la côte s'adoucie jusqu'au collet du Galetas situé sur un éperon descendant de la crête (alt. : 1 092 m). Très beaux pins d'aleps.
  • Du Palier : 15 mn. Gravir la croupe à droite dont la côte s'accentue (P3), circuler au-dessus de la muraille de tuf et dans une sorte de couloir entre des rochers, passer à droite d'un bivouac sous des blocs et gagner la crête au-dessus (passage du G.R. 4) au col de Plein Voir (alt. : 1 168 m).
  • Du collet du Galetas : 20 mn.
Hors itinéraire : du col de Plein Voir, avec le G.R., se diriger vers le Sud sur env. 50 m, puis se rapprocher de la crête à droite (tracé jaune) pour accéder au signal (alt. : 1 234 m), et plus loin, au sommet de Plein Voir (at.: 1 257 m) (borne géodésique), où s'offre à nous une vue des plus saisissantes : au Nord, devant soi la crête du Montdenier où l'on peut apercevoir à gauche, la montagne de Ceüse et le Pic de Bure, avec son pilier SUD-EST. Derrière la crête, le Chiran et l'ensemble de la crête du Mourre de Chanier ; à l'Est, les montagnes des Basses-Alpes ; au Sud, l'étendue du lac de Sainte-Croix avec, derrière, le Cugulons et les Bessillons ; à l'Ouest, le Mont Ventoux et la montagne de Lure. Du col de Plein Voir, avec le G.R. 4, se diriger vers le Nord, d'abord par un petit chemin dans un sous-bois assez dense de pins d'aleps, de pubescents, d'érables, de buis, d'églantiers, au sol couvert de fraisiers et de framboisiers ; puis un petit sentier serpente en bordure de crête (P2) donnant accès à un premier pylône électrique puis à un second. Env. 150 m plus bas, atteindre le col de l'Ane (alt. : 1 094 m). Carrefour. Cairn (jonction avec l’itinéraire n° F3 arrivant en face).
  • Du col de Plein Voir : 20 mn. Laisser le G.R. 4, continuer la crête, prendre à gauche vers le SUD-OUEST un sentier rectiligne qui descend accompagné du tracé jaune et d'un tracé orange des équestres. Le parcours est très raide et rocailleux au départ. Passer sous des lames rocheuses verticales, puis s'orienter brusquement vers le Nord par une pente moins accentuée, et vers I’ouest en perdant progressivement de l'altitude, atteindre une roubine qui conduit à la route C.D. 952, au col des Félines (alt. : 675 m), à env. 1 km à IW de la source de Chauvin (parking).
  • Du col de l'Ane : 45 mn.
Total du circuit : 3 h.
On peut rejoindre la source de Chauvin par la route en 15 mn.

Circuit de l'Ourbès

Difficultés d'ensemble : P2 avec passages P3
Temps : sens de la description : 3 h 45, sens inverse : 3 h 45 Dénivellation : montée : 677 m, descente : 677 m
Kilométrage : 9,200 km. Caractéristiques : itinéraire fabuleux et toujours dégagé sur un terrain souvent aérien. A éviter les jours de fortes chaleurs
Cartographie : carte I.G.N. n° 34-42 W, « Moustiers-Sainte-Marie ».

Description de l'itinéraire

Par la route C.D. 952, de Moustiers-Sainte-Marie à la Palud, dépasser le carrefour du C.D. 957, et amorcer deux boucles. Parking à gauche de la seconde boucle (alt. : 560 m).
Suivre la route et dépasser un coude, on se trouve face à une gravière. A droite de celle-ci, emprunter un petit sentier qui s'enfonce dans un bois de pins et de chênes pubescents (G.R. 4). Monter vers l'Est par une côte assez prononcée ; le sous-bois est très agréable (P2-P3). On est dominé par la très haute falaise de l'Ourbès caractérisée par une très grande et profonde grotte ogivale, située à sa base. Le sentier atteint un petit escarpement comportant trois tours. Le dépasser à droite, en s'inclinant vers le SUD-EST. Atteindre le bas de la falaise de l'Ourbès (alt. : 812 m).
  • De la route C.D. 952 : 35 mn. Circuler en balcon vers le SUD-EST en direction de grandes aiguilles. Contourner l'une d'entre elles et gravir un couloir rocailleux ; par une brèche, apercevoir l'ampleur de la falaise de l'Ourbès, puis, à droite, passer dans une faille entre une aiguille et une échine rocheuse. Une légère descente, sur env. 50 m, permet de traverser le ravinement puis s'élever de nouveau en lacets jusqu'à un épaulement. Vers le SUD-EST, effectuer une traversée en balcon où la vue est saisissante sur le lac de Sainte-Croix, et dans un vaste couloir, des lacets conduisent à la brèche sommitale. Vers l'Est, atteindre un cairn sur la crête (alt.: 962 m).
  • De l'accès à la falaise de l'Ourbès : 25 mn. Un large sentier parcourt la crête vers l'Est (avec le G.R. et un tracé jaune). Se tenir souvent sur le flanc Nord à travers un bois de pubescents. A une bifurcation, le tracé jaune s'écarte à gauche. Continuer par la crête à travers des clapiers. Passer au pointement 1 026 m, où la végétation est plus aérée, puis, par une côte qui s'accentue fortement, gagner une antécime très boisée de yeuses et de pubescents, puis après une zone relativement plate, accéder au sommet (alt. : 1 213 m) (borne géodésique).
  • De l'accès à la crête : 1 h. Point de vue : il se développe sur tout le sud du Verdon ainsi que sur les collines du Haut-Var. Vers le SUD-EST, dévaler la pente à travers bois jusqu'à atteindre la dépression du col de l'Ane (alt. : 1 094 m) (jonction avec l’itinéraire n° F2 arrivant en face).
  • Du sommet de l'Ourbès : 15 mn. Avec l’itinéraire n° F2 (suivi des tracés jaune et orange), gagner la route C.D. 952 au col des Félines (alt. : 675 m).
  • Du col de l'Ane : 45 mn.
  • Du départ (parking) : 3 h. Pour rejoindre le parking, il suffit d'aller à droite vers le NORD-OUEST, suivre la route C.D. 952 sur env. 1 km, puis emprunter à droite un chemin s'enfonçant dans une pinède, parallèle à la route, accédant à la ferme Bellière. A une bifurcation (alt. : 645 m), laisser le chemin de droite monter à ladite ferme, pour poursuivre à niveau dans une chênaie de pubescents, afin de retrouver la route. Env. 1 km plus loin, rejoindre le parking de départ (alt. : 560 m).
  • De l'accès à la route : 45 mn.
Total du circuit complet : 3 h 45.

Circuit des grottes de Saint-Maurin

Difficultés d'ensemble : P2 avec passages P3 et T1
Temps : sens de la description : 0 h 45, sens inverse : 0 h 45 Dénivellation : montée : 113 m, descente : 113 m
Kilométrage : 1,500 km. Caractéristiques : un des sites les plus beaux du Verdon. Il offre de très nombreuses curiosités. Peut être effectué toute l'année. Cartographie : carte I.G.N. n 34-42 W, « Moustiers-Sainte-Marie ».

Description de l'itinéraire

Par la route C.D. 952, en venant de Moustiers-Sainte-Marie, peu après l'entrée dans les gorges, se trouver à la maison cantonnière en bordure aval de la route, sous la cascade de Saint-Maurin (alt. : 649 m) (parking).
Un sentier s'élève vers le SUD-EST à droite de la cascade, dans une zone de rochers et de sables (tracé bleu) (P2-P3-T1). Après quelques petits lacets, atteindre des prairies en restanques jonchées de joncs.
Au cours de la montée, on peut remarquer à gauche la cascade dont les eaux forment un rideau devant une grotte en glissant au-dessus sur un épais tapis de mousse convexe recouvrant le rocher. A une bifurcation, prendre à gauche, le sentier entre dans un bois d'une végétation très dense dont de grands hêtres et des buis dominent. Traverser de petits ruisselets, on est dominé par les falaises de travertin scruptées de grottes. Le sentier s'élève à droite vers les grottes inférieures qui sont encore en partie murées, pouvant abriter d'éventuels passagers.
  • De la route : 15 mn. Curiosités : multitudes de profondes grottes parfois superposées ayant servi d'habitat pour les templiers. Au début de ce siècle, les bergers les ont occupées avec leur bétail. Contourner ces grottes par la droite, le sentier se faufile en corniche au-dessus de celles-ci pour accéder aux grottes supérieures. Par la gauche ou par la droite, gagner les prés supérieurs. Traverser en direction de la grande muraille de Saint-Maurin et entrer dans un bois de pins qui conduit à gauche vers l'émergence de Saint-Maurin (alt. : 762 m).
  • Des grottes inférieures : 10 mn. Revenir aux prés supérieurs et les suivre vers le S en longeant le bas des falaises. Passer à droite d'une ruine (acacias, pubescents, pins cembrus et ronces), traverser de petits ruisseaux et emprunter un bon sentier que l'on descend. Après un crochet à droite, se trouver sous des grottes, passer derrière une cascade puis aboutir au sentier de montée au niveau des grottes inférieures. Avec celui-ci, rejoindre la route (alt. : 649 m).
  • De l'émergence de Saint-Maurin : 20 mn.
Total du circuit : 0 h 45 mn.

Sommet de Plein Voir

Depuis la Palud-sur-Verdon. Difficultés d'ensemble : P2 (pour bons randonneurs)
Temps : sens de la description : 3 h, sens inverse : 2 h 30. Dénivellation : montée : 566 m, descente : 142 m
Kilométrage : 9,600 km. Caractéristiques : très bel itinéraire en balcon au départ et plus varié ensuite. Eviter les fortes chaleurs de l'été
Cartographie : carte I.G.N. n 34-42 E, « Senez » et n 34-42 W, « Moustiers-Sainte-Marie »

Description de l'itinéraire

Du village de la Palud-sur-Verdon (alt. : 833 m) (parking), emprunter la route C.D. 123 se dirigeant au Nord vers Châteauneuf-les-Moustiers jusqu'au premier virage, 200 m plus loin (oratoire). Continuer dans la même direction, d'abord par un chemin revêtu sur 50 m, puis par un sentier auquel on accède par trois marches (G.R. 4). Monter entre garrigues et pinèdes et atteindre une piste. La, suivre à gauche sur 100 m et s'en écarter à droite par un sentier qui s'oriente l'ouest. Après de raides lacets vers le Nord, il revient vers le SUD-OUEST, franchit un ravinement et atteint la source de Bouens (souvent tarie l'été) (alt. : 1 182 m).
  • De la Palud-sur-Verdon : 40 mn. Parcourir en balcon le flanc Sud de la Cime de Barbin. Passer à droite des ruines d'une bergerie et monter progressivement en dominant l'ampleur des Gorges du Verdon. Atteindre la source de Barbin, où l'été, elle ne débite que quelques suintements (alt. : 1 328 m).
  • De la source de Bouens : 35 mn. Après une côte plus prononcée, franchir la crête de Barbin, et emprunter un petit chemin forestier dans un sous-bois présentant une variété d'essences peu communes : mélèzes, épicéas, pins à crochet, pins laricios, de grands cades et des buis, le sol étant souvent tapissé de fraisiers. Très vite, on atteint une bifurcation. Prendre à gauche et descendre dans la forêt jusqu'à une piste face au Jas de Barbin (alt. : 1 213 m).
  • De la source de Barbin : 35 mn. Curiosités : au cours de la descente dans le bois, le matin tôt ou le soir au coucher du soleil, ne soyez pas surpris de vous trouver face à des chevreuils. Se diriger à gauche vers le SUD-OUEST, puis le NORD-OUEST en dominant le ravin du Brusc. Atteindre une piste (alt. : 1 210 m).
  • Du Jas de Barbin : 15 mn. Emprunter la piste à gauche, ou bien couper le lacet qu'elle effectue. Circuler au-dessus du ravin du Grinhan et gagner un carrefour (alt. : 1 224 m).
  • De l'accès à la piste : 10 mn. Abandonner le G.R., suivre à gauche un sentier se dirigeant vers le haut des escarpements. Celui-ci descend régulièrement, puis, avant de s'engager dans un couloir entre deux falaises, s'écarter à droite par une trace, et longer la crête où la vue est saisissante sur la Rue d'Eau du Verdon, ainsi que sur le lac de Sainte-Croix. Atteindre plus loin le sommet de Plein Voir (alt. : 1 257 m).
  • Du carrefour de la plaine de Barbin : 45 mn.
  • De la Palud-sur-Verdon : 3 h.
Variante : du carrefour (alt. : 1 224m), on peut continuer la piste sur env. 300 m et la laisser s'écarter à gauche pour traverser la chênaie de pubescents de la plaine de Barbin, par un bon chemin.
Passer aux ruines des cabanes du Mout, un sentier assez régulier conduit ensuite au col de Plein Voir, ainsi qu'à gauche au sommet de Plein Voir (alt. : 1 257 m) (du carre four, 1 224 m : 45 mn).

Circuit de l'Olivier

Difficultés d'ensemble : P2 avec passage T2
(pour randonneurs moyens entraînés)
Temps : sens de la description : 2 h 15, sens inverse : 2 h 15 Dénivellation : montée : 317 m, descente : 317 m
Kilométrage : 6,200 km. Caractéristiques : itinéraire très joli et particulièrement agréable. A effectuer de préférence de mars à octobre
Cartographie : carte I.G.N. n 34-42 W, Moustiers-Sainte-Marie ».

Description de l'itinéraire

Par la route C.D. 952 se dirigeant vers la Palud-sur-Verdon, gagner le col de l'Olivier (alt. : 713 m), emprunter un sentier vers le SUD-EST qui descend dans le fond du ravin du Brusc, creusant un verrou dans la falaise qui nous domine à droite (tracé blanc). Effectuer quelques lacets sur un sol de gravillons, et passer sous des ruines à gauche. A travers une chênaie de yeuses et de pubescents, gagner le fond du ravin. Au cours de la descente, on est dominé à gauche par les tours gigantesques de la falaise de Mayreste (P2-T1) (alt. : 590 m).
  • Du col de l'Olivier : 15 mn. Traverser le ravin, un petit sentier descend à droite ; poursuivre toujours vers le SUD-EST, d'abord en montant légèrement en corniche sur des escarpements, puis en descendant régulièrement dans un bois de buis. Longer le bas d'une falaise jusqu'à une bifurcation. A gauche, sentier de la Cascade qui va rejoindre le lit du Verdon à l'amont. Prendre à droite un sentier descendant régulièrement jusqu'à la rivière, au confluent avec le ravin du Brusc (alt.: 479 m).
  • Du haut du ravin : 30 mn. Variante : dans la partie haute du ravin du Brusc, on peut prendre le sentier de droite descendant à travers buis par une pente raide et mal aisée, le long du ravin. Passer sur l'autre rive et gagner le lit du Verdon ainsi que l'itinéraire classique (15 mn). Suivre le lit du Verdon vers l'aval (N), le sentier circule dans un bois de chênes et d'érables, particulièrement agréable. Traverser un petit chaos et, plus loin, franchir un vague éperon rocheux par-dessus, à droite (zone escarpée et exposée), P2-T2. Retrouver le sentier, qui peut également, par période sèche, s'effectuer sous l'éperon dans le lit du Verdon (marques bleues). Poursuivre le long de la rivière, et bientôt, on domine la queue de la retenue du lac de Sainte-Croix. Ce ne sont plus les turbulentes eaux qui déferlent dans le lit, mais une nappe plate et silencieuse sur laquelle les kayaks et les pédalos trouvent de quoi évoluer. Traverser un petit ruisseau issu de la source de Bagarelle, et plus au Nord, un petit sentier s'écarte à droite pour rejoindre le col de l'Olivier (variante de retour). Passer sous un couvert de buis très dense et très haut, puis gagner le carrefour de la cascade inférieure de Saint-Maurin (alt. : 492 m).        
  • De l'accès au Verdon : 45 mn. Hors itinéraire : continuer au-dessus de la Rue d'Eau du Verdon sur env. 50 m (exposé) et se trouver à la réception de petites cascades dans une grande marmite (aulnes et joncs). Suivre le sentier qui monte régulièrement à droite des cascades (S) dont la plus marquante est celle qui domine sous les prés inférieurs, où des draperies de travertin obstruent en partie de profondes grottes. Atteindre les prés inférieurs. Les traverser à droite et par des lacets sur un sol sablonneux, passer à droite des ruines du cabanon de Saint-Maurin (pins d'alep, buis, acacias, figuiers) et aboutir, plus haut, à la route C.D. 952, 50 m au Nord de la maison cantonnière de Saint-Maurin (alt. : 649 m).
  • Du lit du Verdon : 30 mn.
Total de la randonnée : 2 h 15 mn.
On peut ensuite rejoindre le col de l'Olivier en suivant la route (1,500 km). Variante de retour : avant d'atteindre la cascade, on peut emprunter le petit sentier qui s'écarte à droite. S'élever d'abord sur une petite sente soutenue par un mur de pierres sèches, puis vers le S, à travers une chênaie parsemée de buis. Passer à la source Bagarelle, des lacets assez serrés permettent de rejoindre une trace arrivant à gauche, puis à flanc, gagner le col de l'Olivier (alt. : 713 m) (30 mn).

Sentier du Bastidon

De la Palud-sur-Verdon  au belvédère de Mayreste
Difficultés d'ensemble : P2, passages T1 pour l'exposition (pour randonneurs moyens entraînés)
Temps : sens de la description : 1 h 30, sens inverse : 1 h 30 Dénivellation : montée : 159 m, descente : 173 m
Kilométrage : 4,900 km. Caractéristiques : parcours agréable en balcon au-dessus du Verdon. A parcourir de mars à octobre
Cartographie : cartes I.G.N. n 34-42 E, « Senez » et n 34-42 W, « Moustiers-Sainte-Marie »

Description de l'itinéraire

De la Palud-sur-Verdon (alt. : 833 ml, emprunter la route des crêtes (C.D. 23) sur env. 3,500 km en direction du Chalet des Malines (possibilité de stationnement). Env. 50 m après le stationnement (alt. : 818 m), un petit sentier descend à droite (tracé turquoise au départ et blanc), la pente est régulière, puis effectue des lacets assez serrés et raides jusqu'au lit du ruisseau de Mainmorte (alt. : 700 ml.
  • Du C.D. 23 : 15 mn. S'élever légèrement vers l'ouest, dominé par des escarpements tourmentés, puis atteindre l'éperon du belvédère d'Ayen à un collet (alt. : 759 m), situé à l'aplomb de la Voûte d'Emeraude dans les gorges. Le franchir et circuler au mieux à niveau. Passer au-dessus du Baù de la Quille, on se trouve alors sur une terrasse entre deux falaises. Atteindre le creux du ravin de la Font de Barbin (alt. : 751 m).
  • Du ravin de Mainmorte : 20 mn. Le traverser ; toujours sur des terrasses, suivre le petit sentier à flanc, parfois raviné, contournant l'éperon Ganhola sur un terrain assez tourmenté et escarpé (P2-T1) s'élevant par une côte très marquée. Contourner vers le NORD-OUEST en descendant légèrement jusqu'au ravin de Ferné (alt. : 738 m).
  • Du ravin de la Font de Barbin : 30 mn. Monter légèrement, puis plus fortement, sous le plateau de Basse Grau (alt. : 837 m) ; sur le flanc, en bordure d'escarpements, descendre régulièrement jusqu’au creux du ravin de la Rouvière (alt. : 792 m).
  • Du ravin de Ferné : 15 mn. S'élever vers l'ouest, puis à flanc entre buis, genêts, pubescents et cades, passer sous le cabanon de Cabrielle, le sentier assez exposé conduit au parking du Belvédère de Mayreste (alt.: 804 m).
  • Du creux du vallon de la Rouvière : 10 mn.
  • De la route C.D. 23 : 1 h 30.

Circuit de la Repentance

Difficultés d'ensemble : P2 (pour randonneurs moyens) Temps : Sens de la description : 3 h, sens inverse : 3 h Dénivellation : montée : 292 m, descente : 292 m. Kilométrage : 9,500 km
Caractéristiques : itinéraire varié offrant une très belle vue sur le lac de Sainte-Croix. A parcourir au printemps et en automne Cartographie : carte I.G.N. n 34-42 W, « Moustiers-Sainte-Marie »

Description de l'itinéraire

Rejoindre le carrefour des routes C.D. 952 allant à la Palud-sur-Verdon et C.D. 957 conduisant au barrage de Sainte-Croix (alt.: 527 m), parking.
Emprunter la route C.D. 952 en direction de Moustiers-Sainte-Marie sur env. 600 m, après avoir dépassé la chapelle Saint-Pierre, prendre un chemin à gauche avec le G.R. 4 rejoignant l'aire naturelle du Camping de Peyrengues. Border un pré à l'ouest puis au Sud en longeant le ravin d'Embourgues, franchir celui-ci par un pont (alt. : 522 m), et buter contre un chemin transversal.
  • Du carrefour des routes : 15 mn. Se diriger à droite vers le Nord en suivant le ravin sur env. 700 m, puis s'engager par un chemin à gauche au SUD-OUEST (tracé G.R. et jaune) en direction d'une construction et du domaine de l'Hert. Entrer dans un bois de peupliers et pubescents traversé par le ravin des Graves, très souvent asséché (alt. : 548 m).
  • Du ravin d'Embourgues : 20 mn. Toujours vers le SUD-OUEST, suivre une piste creusée d'ornières à travers un bois de pins sylvestres et à crochets (tracé rouge). Celle-ci est d'abord rectiligne puis elle serpente jusqu'à la bordure d'un plateau suivi par une route (alt. : 768 m), la Plaine des Bessons ».
  • Du ravin des Graves : 30 mn. Emprunter la route vers la gauche sur env. 100 m ; bifurcation. Encore à gauche, prendre un chemin revêtu amenant au relais T.V. (chênaie à gauche, cultures à droite) (alt. : 767 m).
  • De l'accès au plateau : 15 mn. S'orienter progressivement vers le Sud en suivant le chemin. Passer au-dessus d'escarpements de conglomérats, un chemin arrive à gauche (alt. : 766 m), au niveau de la campagne Féraud à droite.
  • Du relais T.V.: 10 mn.
Laisser le G.R. 4, continuer tout droit, prendre à gauche dans la pinède — barrière interdisant l'accès aux véhicules à moteur— passer sur une croupe dominant des cirques d'effondrement de conglomérats. La descente en lacets est régulière. La vue est saisissante à droite sur le lac de Sainte-Croix. Se trouver sous une ligne à H.T. et plus bas, aux ruines d'un cabanon. Après quelques lacets — barrière — entre deux lignes à H.T., au-dessus du ravin de Vals Haute, venir buter sur un chemin transversal (alt. : 489 m).
  • De la Plaine des Bessons : 45 mn. Curiosités : à gauche, vue sur le domaine des Marzols composé de plusieurs dépendances sous un couvert de grands platanes, petit ruisseau et bassin au Nord de la propriété. Prendre à droite (S) jusqu'au bord du lac de Sainte-Croix et revenir à gauche (N) jusqu'au camping du Moulin où un pont enjambant le ruisseau de la Maïre à l'aval du Petit Lac, permet d'accéder à la route C.D. 957 (alt. : 490 m).
  • Du domaine des Marzols : 20 mn. Suivre la route à gauche vers le N jusqu'au carrefour du CD 952 (alt. : 527 m). P.S. — On peut éviter certains tronçons de route en suivant des chemins de terre à gauche.
  • De l'accès à la route : 25 mn.
Total du circuit : 3 h.

Verdon
Verdon
Verdon
Verdon
Verdon
pédalo dans le lac de Sainte-Croix
Accrobranche
Rafting
Pont de Galetas
Pont du Roc

Retour aux questions sur Randonnées pédestres dans le Verdon

Autres informations
Autres catégories