Version FrançaiseEnglish VersionNederlandse versieDeutsch Version
PASS VERDON
1 semaine dans le Verdon = 2 campings pour découvrir la richesse de ce lieu exceptionnel !

En savoir plus

Montagne de Beynes, Montagne de Vibres, Mourre de Chanier-Chiran

Sentiers de randonnées :

Montagne de Beynes : Montagne de Beynes depuis Preynes, chapelle Saint-Etienne
Montagne de Vibres : La Coulet de Calasse par Divon, par Blieux, par la piste de Chandoul, par la crête de Montmuye, depuis Riou d'Ourgeas, sommet de la Melle
Mourre de Chanier-Chiran : la Gondole, le Mourre de Chanier depuis le Périer, observatoire du Mont Chiran, observatoire du Mont Chiran par la traversée des crêtes, depuis Blieux, l'Hauteur, circuit de Touchard, Mourre de Chanier depuis Blieux 

Montagne de Beynes

L'unité naturelle de la Montagne de Beynes se limite à l'ouest, au Nord, et à l'Est par la rivière de l'Asse et de l'Asse de Blieux depuis Estoublon en passant par Mézel, Châteauredon et Chaudon-Norante ; au Sud, par la piste des Moulières, l'ancien village de Poil (en ruines), le Pas de l'Escale et la rivière de l'Estoublaisse jusqu'à Estoublon.

Promotions

Chalet de Camping à Castellane Mobil-home
A partir de 301 €/Semaine

Mobil-home à Castellane Chalet
A partir de 350 €/Semaine

Emplacements Camping à Castellane Gorges du Verdon Emplacement Gorges du Verdon
A partir de 18 €/Nuit


Montagne de Beynes (1 600 M) (J2)

Depuis Preynes.
Difficultés d'ensemble : P3, passages T1 (randonneurs moyens entraînés).
Temps : sens de la description : 2 h, sens inverse : 1 h 30 Dénivellation : montée : 704 m.
Kilométrage : 2,900 km. Caractéristiques : itinéraire direct et pénible permettant d'accéder rapidement au sommet. A effectuer d'octobre à mai.
Cartographie : carte I.G.N. n 34-41 W, « Digne »

Description de l'itinéraire

Sur le C.D. 907 entre Estoublon et Mézel, emprunter la petite route C.D. 17 allant à Majastres, jusqu'à l'amont du Pont du Pas de l'Escale. Possibilité de stationner à des encorbellements de la route. Rejoindre le chemin allant à la ferme de Preynes (alt. : 896 m). Prendre ce chemin en commençant par traverser le pont qui enjambe le ravin du Pas de l'Escale, et se porter vers le Nord. A la première épingle, ne pas revenir vers la ferme de Preynes mais continuer dans la même direction par un sentier montant dans un ravinement, dominé à gauche par des escarpements de strates parfois imposants. Sur la partie droite du lit du ruisseau, on devine des petites ruines, plus nombreuses lorsqu'on arrive au Plan des Basses Senières (alt. : 956 m).
  • De la route : 15 mn. Quitter le ravinement et par une petite trace, s'élever sur le flanc gauche (face Est de la Montagne de Beynes) par une côte très accentuée (P2-P3-T1). Le terrain est irrégulier, se présentant en petites strates rocheuses déversées, envahies de buis. La montée vers le Nord-ouest est très pénible, jusqu'à atteindre le bord de la crête, au-dessus de hautes barres rocheuses (alt. : 1 132 m).
  • Des ruines des Basses Senières : 30 mn. Suivre le bord de la crête en gravissant parfois de petites marches rocheuses (P3-T1). La côte est toujours très prononcée sur env. 200 m de dénivelé, puis progressivement, elle s’adoucit légèrement afin de nous conduire au sommet (alt. : 1 600 m) (borne géodésique).
  • De l'accès à la crête : 1 h 15.
  • De Preynes : 2 h.
  • Des ruines de Toulonet : 15 mn. Le sentier s'élève en lisière d'un bois vers le NORD-EST et atteint le collet dégagé des Praux (alt. : 957 m).
  • Des Praux : 15 mn. Par une petite trace vers le Nord, suivre une croupe, passer à gauche d'une petite bergerie endommagée et gravir un mamelon jusqu'au sommet (alt. : 1 031 m).
  • Du collet des Praux : 15 mn. Vers le NORD-EST, traverser l'échine de la montagne, passer à une selle puis monter à la pointe 1 046 m, rejoindre une brèche dont la descente est assez délicate à cause de petits escarpements rocheux (P2-T1) situés entre deux flancs très raides de part et d'autre, puis monter au sommet de la Tête Saint-Pierre, couronnée de falaises, entre lesquelles on se faufile pour y accéder (alt. : 1 098 m) (borne géodésique).
  • De la pointe 1 031 m : 20 mn.
  • Du village de Beynes : 1 h 30.  Point de vue : au Nord, sur la vallée de l'Asse dominée par la montagne du Cousson.

Chapelle Saint-Étienne (1 154 M) (J5)

Par le ravin de l'Adrech de Renoux.
Difficultés d'ensemble : P2, passages T1 (pour petits randonneurs) Temps : Sens de la description : 1 h 30, sens inverse : 1 h Dénivellation : montée : 588 m, descente : 42 m.
Kilométrage : 3,250 km. Caractéristiques : jolie randonnée très variée. Peut être effectuée toute l'année.
Cartographie : carte I.G.N. n 34-41 W, « Digne »

Description de l'itinéraire

Sur la R.N. 85 allant de Castellane à Digne, à l'Est de la Clue de Chabrières, emprunter le nouveau pont qui enjambe l'Asse, précédant le hameau de Chabrières, et allant au bourg de Saint-Pierre. Stationner immédiatement après le pont (alt. : 608 m).
En R.G. de la rivière, vers l'Est, remonter sur la grève puis emprunter un petit chemin jalonné d'un point jaune sur env. 200 m, passant sous des aulnes et des peupliers. Avant d'atteindre un champ en jachère parsemé de colza, prendre un petit chemin herbeux à droite (chênes pubescents et buis). Celui-ci s'élève (P2) au-dessus du ravin de l'Adrech de Renoux, situé à droite. On est dominé à gauche par une colline couronnée de rochers bruns scrutés. A une zone plus dégagée, où le sentier va atteindre le lit du ravin, une trace s'écarte à gauche (alt. : 742 m). Point de vue en face sur des lames rocheuses couleur lie de vin.
  • Du Pont de l'Asse : 25 mn. Monter par cette trace dans de l'herbe parsemée de pins d'alep —trace jaune sur la pointe d'un tronc d'arbre — (P2-T1 orientation). Effectuer des petits lacets puis franchir la croupe de la colline (alt. : 778 m) pour parcourir ensuite le flanc du versant opposé vers le SUD-EST — la crête étant souvent escarpée — à travers bois, en dominant le ravin de Jouvert situé à gauche. Atteindre la source de Jouvert (ruines) (alt. : 870 m).
  • Du ravin de l'Adrech de Renoux : 25 mn. Poursuivre vers le Sud en s'élevant progressivement dans une zone plus dégagée, jonchée de buis, effectuer des petits lacets. Entre des escarpements, la côte se redresse, puis après un petit bois, atteindre les ruines de la chapelle Saint-Étienne, dominant une série de barres rocheuses (alt. : 1 154 m).
  • De la Source de Jouvert : 40 mn.
  • Du Pont de l'Asse : 1 h 30.

Montagne de Vibres

L'unité naturelle de la montagne de Vibres se limite au NORD-OUEST depuis la ferme du Gros Jas située sur le C.D. 17 allant à Majastres, en passant par le Poil puis par la vallée des Moulières, jusqu'à la rivière de l'Asse de Blieux ; au NORD-EST, par la rivière de l'Asse de Blieux jusqu'à la Tuilière ; au SUD-EST, par la route C.D. 21 jusqu'à Blieux ; au SUD-OUEST, par la route C.D. 21 puis la piste C.D. 17 passant à Majastres jusqu'à l'Enclave de Senez au Gros Jas.

Le coulet de Calasse (1 621 M) (K1)

Par le Clot d'en Divon.
Difficultés d'ensemble : P2, avec passage P3 (pour randonneurs moyens).
Temps : sens de la description : 2 h, sens inverse : 1 h 30 à 1 h 45 Dénivellation : montée : 512 m, descente : 53 m.
Kilométrage : 4,200 km. Caractéristiques : ascension très agréable conduisant à un point de vue fabuleux. A effectuer toute l'année, évitez les heures chaudes de l'été. Par enneigement, peut s'effectuer à skis.
Cartographie : cartes I.G.N. n 34-42 W, « Moustiers-Sainte-Marie » et n 34-42 E « Senez »

Description de l'itinéraire

De Majastres (alt. : 1 162 m), aller vers l'église où un sentier jalonné en jaune et rouge s'élève au Nord. Celui-ci serpente d'abord à travers de la végétation, plus dégagé ensuite et caladé par endroit ; atteindre le col du Villard traversé par une piste (alt. : 1 235 m) (P2).
  • De Majastres : 15 mn. Couper la piste, vers le NORD-EST, suivre un petit chemin à flanc de colline en des-cendant vers le ravin de la Font des Prés, après s'être orienté vers l'Est-SUD-EST (P2). Atteindre le ruisseau (alt. : 1 182 m).
  • Du col du Villard : 10 mn. Le traverser à gué et le remonter à sa gauche (R.D.) à travers des aulnes, des buis et des genêts. Le sentier s'écarte progressivement du ravin et s'élève régulièrement par une côte assez douce sur le flanc du mamelon 1 322 m en contournant vers le NORD-EST. Passer au-dessus des ruines de la Bastide Neuve, envahies de ronces et d'églantiers, puis se trouver sur le plan du Clot d'en Divon (alt. : 1 332 m) (P2).
  • Du ravin de la Font des Prés : 30 mn. Vers le SUD-EST, traverser le Clot en montant régulièrement d'abord dans une zone un peu marécageuse où l'on patauge allègrement, puis par des drailles à moutons à travers un clapier envahi de buis, de genêts et d'églantiers. Se diriger vers la pointe rocheuse précédant la grande barre du Coulet de Calasse (alt. : 1 455 m).
  • De l'accès au Clot d'en Divon : 30 mn. Une trace s'écarte à gauche vers le Nord entre genêts et églantiers, la parcourir en montant directement à gauche de la pointe rocheuse afin d'atteindre un plan. Gravir à droite le flanc de la colline vers l'Est et rejoindre une croupe (P2-P3). Dans un vallonnement entre la crête de la Melle à gauche et l'arête rocheuse du Coulet de Calasse à droite, s'élever dans des alpages, parsemés d'orchidées et de scabieuses dont la solitude est parfois troublée par le cri strident des marmottes, vers le sommet du Coulet de Calasse qui fait face, caractérisé par un gros cairn (alt. : 1 621 m) (borne géodésique).
  • Du bas de  la pointe rocheuse : 35 mn. 
  • De Majastres : 2 h. Point de vue : au Nord, sur les Préalpes du Sud. Au Sud, sur la barrière formée par le Mourre de Chanier, le Chiran, l'Hauteur avec pour ce dernier ses imposants escarpements, et à droite, la crête du Montdenier.
Retour :
Par le même itinéraire en sens inverse : 1 h 30 (soit au total : 3 h 30).
Par l'itinéraire  K2 en sens inverse : 1 h 30 (soit au total : 3 h 30).
Par l'itinéraire K3 en sens inverse : 2 h (soit au total : 4 h).
Par l'itinéraire K4 en sens inverse : 2 h 30 (soit au total : 4 h 30).
Par l'itinéraire K5 en sens inverse : 3 h 15 (soit au total : 5 h 15).

Le coulet de Calasse (1 621 M) (K2)

Par le piste de Bileux.
Difficultés d'ensemble : P1-P2 (pour randonneurs moyens) Temps : sens de la description : 1 h 45, sens inverse : 1 h 30 Dénivellation : montée : 529 m, descente : 70 m.
Kilométrage : 5,0 km. Caractéristiques : itinéraire suivant une piste sur la plus grande partie de son parcours. Peut être effectué toute l'année, éviter les jours de fortes chaleurs. A skis, par période d'enneigement.
Cartographie : cartes I.G.N. n° 34-42 W, « Moustiers-Sainte-Marie » et n° 34-42 E « Senez »

Description de l'itinéraire

De Majastres (alt. : 1 162 m), avec l'itinéraire K1, rejoindre le col du Villard (alt. : 1 235m)
  • De Majastres : 15 mn. Emprunter la piste à droite vers Blieux, celle-ci s'élève doucement et régulièrement sur le flanc de la crête de la Trappe, d'abord vers le NORD-EST puis, très vite, vers le SUD-EST. Le parcours est parfois sans attrait dans cette partie, puis arriver à un petit ruisseau où l'on effectue un crochet, et env. 250 m plus loin, vers l'Est, borne de limite communale (alt. : 1 464 m) (P1-P2).
  • Du col du Villard : 1 h. Quitter la piste pour monter par une trace vers le Nord-NORD-EST, sur un petit pointement herbeux (alt.: 1 565 m). Dans la même direction, descendre à un col (alt. : 1 495 m), limite de bassins versants et gravir la côte en direction d'un couloir coupant la grande muraille du Coulet de Calasse sur sa partie droite. Franchir celui-ci et rejoindre le sommet du Coulet de Calasse (alt. : 1 621 m) à proximité (point géodésique, cairn).
  • De la piste de Bileux : 30 mn.
  • De Majastres : 1 h 45. Point de vue : cf. itinéraire K1
Retour :
Par le même itinéraire en sens inverse : 1 h 30 (soit au total : 3 h 15).
Par l'itinéraire K1 en sens inverse : 1 h 30 (soit au total : 3 h 15).
Par l'itinéraire K3 en sens inverse : 2 h (soit au total : 3 h 45).
Par l'itinéraire K4 en sens inverse : 2 h 30 (soit au total : 4 h 15).
Par l'itinéraire K5 en sens inverse : 3 h 15 (soit au total : 5 h).

Le coulet de Calasse (1 621 M) (K3)

Par la piste des Chaudoul.
Difficultés d'ensemble : P2 (pour randonneurs moyens) Temps : sens de la description : 2 h 30, sens inverse : 2 h Dénivellation : montée : 672 m, descente : 32 m.
Kilométrage : 8,100 km. Caractéristiques : Ascension s'effectuant dans sa plus grande partie sur une piste. A effectuer au printemps et en automne. L'hiver, peut être parcouru à skis suivant l'enneigement.
Cartographie : carte I.G.N. n 34-42 E « Senez »

Description de l'itinéraire

Gagner l'extrémité du revêtement de la route C.D. 21 desservant le village de Blieux (alt. : 981 m), parking sous les peupliers. Oratoire Saint-Joseph. Emprunter le chemin, piste d'accès à Majastres, qui passe à droite de l'oratoire, longé par le ruisseau du Collet (pubescents, saules et peupliers). Ce dernier s'écarte à droite dans des roubines, passer à droite d'une ferme. Le chemin effectue des lacets au bas des roubines puis s'élève régulièrement vers le Nord. Au creux du ravin de Briande, bifurcation. Le chemin de gauche rejoint la ferme du Haut-Chaudoul (chèvres).
  • De l'oratoire Saint-Joseph : 30 mn. Continuer à droite en montant par des lacets ; franchir le creux du ravin des Pierrières ainsi que celui de la Font des Bruscs. Laisser un petit chemin herbeux, gagner une bergerie à droite (ruines envahies par la végétation à gauche de notre parcours). Après avoir dépassé un petit bois de pubescents, notre piste s'oriente au Nord. Déjà, on jouit d'une belle vue sur les falaises du Coulet de Calasse. Franchir le ravin du Champ, après deux lacets, atteindre une bifurcation (alt. : 1 461 m).
  • Du Haut-Chaudoul : 1 h 10. Abandonner la piste pour parcourir le chemin de droite, chaîne 100 m plus loin, celui-ci monte régulièrement afin de parvenir au Collet de Font-Fraîche (alt. : 1 529 m).
  • De la piste de Majastres : 20 mn. (Jonction avec l'itinéraire n K4 parcourant la crête de Montmuye). Avec cet itinéraire, rejoindre vers le NORD-OUEST le sommet du Coulet de Calasse (alt. : 1 621 m).
  • Du Collet de Font-Fraîche : 30 mn.
  • De l'oratoire Saint-Joseph : 2 h 30. Point de vue : cf. itinéraire  K1.
Retour :
Par le même itinéraire en sens inverse : 2 h (soit au total : 4 h 30).
Par l'itinéraire n K1 en sens inverse : 1 h 30 (soit au total : 4 h).
Par l'itinéraire K2 en sens inverse : 1 h 30 (soit au total : 4 h).
Par l'itinéraire K4 en sens inverse : 2 h 30 (soit au total : 5 h1.
Par l'itinéraire K5 en sens inverse : 3 h 15 (soit au total : 5 h 45).

Le coulet de Calasse (1 621 M) (K4)

Par la crête de Montmuye.
Difficultés d'ensemble : P2, avec passage P3 et T1 (pour bons randonneurs sportifs).
Temps : sens de la description : 3 h, sens inverse : 2 h 30 Dénivellation : montée : 758 m, descente : 102 m Kilométrage : 6,900 km. Caractéristiques : itinéraire sportif en balcon. A effectuer au printemps et en automne.
Cartographie : carte I.G.N. n 34-42 E « Senez »

Description de l'itinéraire

Du village de Blieux (alt. : 965 m), possibilité de stationnement (Camping, gîte, alimentation, bar). Prendre la piste d'accès au hameau perché sur la proue de la Barre de l'Echelette, en R.D. du ravin de la Colle. Avant d'entrer dans le hameau, emprunter un petit chemin vers le Nord sur le flanc de la colline dominant la ruine de Taillis. Franchir un ravinement et passer au-dessus de la ferme de Taillet. Le sentier s'élève dans une zone dénudée afin de rejoindre les bergeries des Uègres (alt.: 1 120 m).
  • Du village de Blieux : 30 mn. Par une trace, monter sur la croupe de la colline, assez pelée, en dominant les roubines du ravin de Fonduas à droite, et atteindre un collet (alt. : 1 252 m). — Des bergeries des Uègres : 15 mn. Vers le NORD-EST, gravir la croupe de la colline à travers une végétation de buis et de genêts, puis accéder à la crête de Montmuye. La suivre vers le NORD-OUEST en appuyant souvent sur le versant NORD-EST afin d'arriver au premier sommet (alt. : 1 518 m).
  • De l'accès au collet : 45 mn. Parcourir la crête qui ne présente que de très faibles dénivelés. Passer à la pointe 1 531 m et plus loin à la pointe 1 559 m où l'on domine deux aiguilles rocheuses sur le flanc SUD-OUEST de la montagne : « Le Clocher » et « Le Clocheton ». Atteindre plus loin le collet de Font-Fraîche, traversé par une piste (source au-dessous versant NORD-EST) (alt.: 1 529 m). (Jonction avec les itinéraire nos K3 et K5).
  • De la pointe  (alt. 1 518  m) : 1 h. Traverser la piste et gagner le sommet 1 572 m. La ligne de crête est moins marquée, les sommets sont plus arrondis. Passer à un collet et monter à la pointe 1 578 m, précédant le sommet du Coulet de Calasse que l'on atteint par une côte assez douce (alt.: 1 621 m) (borne géodésique, cairn).
  • Du collet de Font-Fraîche : 30 mn.
  • Du village de Blieux : 3 h. Point de vue : cf. itinéraire K1.
Retour :
Par le même itinéraire en sens inverse : 2 h 30 (soit au total : 5 h 30).
Par l'itinéraire K1 en sens inverse : 1 h 30 (soit au total: 4 h 30).
Par l'itinéraire K2 en sens inverse : 1 h 30 (soit au total : 4 h 30).
Par l'itinéraire K3 en sens inverse : 2 h (soit au total : 5 h).
Par l'itinéraire K5 en sens inverse : 3 h 15 (soit au total : 6 h 15).

Le coulet de Calasse (1 621 M) (K5)

Depuis Riou d'Ourgeas.
Difficultés d'ensemble : P2 (pour bons randonneurs).
Temps : sens de la description : 4 h, sens inverse : 3 h 15 Dénivellation : montée : 910 m, descente : 64 m.
Kilométrage : 13,800 km. Caractéristiques : itinéraire assez long s'effectuant souvent sur une piste. Le parcours est très varié et pittoresque. A effectuer au printemps et en automne. L'hiver, à skis si l'enneigement le permet.
Cartographie : cartes I.G.N. n 34-42 E « Senez » et n 34-41 E « Barrême »

Description de l’itinéraire

Avec l'itinéraire n° K6, rejoindre le bourg de Riou d'Ourgeas (alt.: 775 m) et la chapelle de la Melle (alt.: 1 147 m).
  • Du bourg de Riou d'Ourgeas : 2 h. Derrière la chapelle, un petit chemin s'écarte vers l’ouest. Passer au-dessus d'un parc à moutons. C'est maintenant un large chemin qui effectue plusieurs lacets nous conduisant à une bifurcation (alt. : 1 278 m). A droite, on rejoint la bergerie de la Haute-Melle entièrement restaurée.
  • De la chapelle de la Melle : 25 mn. Prendre à gauche vers le SUD-EST. S'élever en suivant les plissements de la montagne de l'Ubac de la Melle, sur un terrain assez dénudé, seulement quelques pins noirs et boqueteaux de buis. Au ravin de Font-Fraîche (alt. : 1 410 m), le chemin effectue de larges lacets qui conduisent au col de Font-Fraîche après être passé aux ruines de Font-Fraîche de part et d'autre de notre parcours, au niveau de la source (alt. : 1 529 m).
  • De la bifurcation de la Haute-Melle : 1 h 05 (jonction avec les itinéraires n° K3 et n° K4).  Avec l'itinéraire n° K4, rejoindre le sommet du Coulet de Calasse (alt. : 1 621 m) (borne géodésique, cairn).
  • Du col de Font Fraîche : 30 mn.
  • Du bourg de Riou d'Ourgeas : 4 h. Point de vue : cf. itinéraire n K1.
Retour :
Par le même itinéraire en sens inverse : 3 h 15 (soit au total : 7 h 15).
Par l'itinéraire K1 en sens inverse : 1 h 30 (soit au total : 5 h 30).
Par l'itinéraire K2 en sens inverse : 1 h 30 (soit au total : 5 h 30).
Par l'itinéraire K3 en sens inverse : 2 h (soit au total : 6 h).
Par l'itinéraire K4 en sens inverse : 2 h 30 (soit au total : 6 h 30).

Sommet de la Melle (1 579 M) (K6)

Depuis Riou d'Ourgeas.
Difficultés d'ensemble : P2, avec passage P3 et T1 (pour bons randonneurs).
Temps : sens de la description : 3 h 15, sens inverse : 2 h 45 Dénivellation : montée : 880 m, descente : 76 m.
Kilométrage : 8,600 km. Caractéristiques : itinéraire varié et pittoresque. A effectuer au printemps et en automne.
Cartographie : cartes I.G.N. n 34-42 E « Senez » et n° 34-41 E « Barrême »

Description de l'itinéraire

Sur la route nationale n 85, entre Digne et Castellane, dépasser le village de Barrême sur env. 4 km vers Senez, et prendre une petite route qui enjambe l'Asse de Blieux par un pont, jusqu'au bourg du Riou d'Ourgeas (alt. : 775 m). Possibilité de stationner (acacias, aulnes, tilleuls, peupliers).
A la première ferme, au milieu d'un verger entouré de mélèzes, passer près d'une source et emprunter un chemin de terre rectiligne vers le Sud sur env. 100 m (petite croix). Longer à droite un ruisseau puis s'en écarter vers le SUD-EST. Laisser un chemin à droite qui monte à la Bastide-Neuve. La côte s'accentue, le chemin s'oriente vers l'ouest sur le flanc de la Gachette et atteint la bifurcation de la piste arrivant de Senez (alt. : 912 m).
  • De Riou d'Ourgeas : 30 mn. Prendre à droite en s'élevant régulièrement, tout en suivant les plissements de la montagne à travers un bois de pins noirs. Atteindre l'ait. 1 083 m et descendre progressivement vers le Sud dans le creux d'un ravin (alt. : 1 037 m) caractérisé par un grand cerisier. Au-dessus, à gauche, source de Font Géline (parfois tarie) (P2).
  • De la bifurcation : 30 mn.
Après avoir effectué un coude vers l'ouest, suivre le chemin traversant le bois de Neiriès composé d'une végétation de feuillus : hêtres et pubescents ; bordé de noisetiers et de framboisiers, où le sol est jonché d'airelles. C'est de plus en plus sur un tapis de feuilles mortes que nous avançons. Deux petits sentiers successifs s'écartent à droite vers le ravinement. S'orienter vers le SUD-OUEST, puis le Sud, on surplombe un petit pont de bois qui franchit le ravin du Riou d'Ourgeas et on se trouve en balcon dans la faille formée par la Clue de la Melle où la vue plongeante est saisissante sur l'étroit des gorges. L'eau circule de cascades en biefs et tournoie au-dessus des marmites. Ce n'est plus qu'un large sentier protégé par un garde-corps qui surplombe ces gorges où quelques tilleuls sont accrochés dans les falaises. Une petite canalisation a été placée pour alimenter quelques habitations. Atteindre une croix (alt. : 1 106 m).
  • De la source de Font Géline : 45 mn. Continuer par un petit sentier qui se faufile à travers des aulnes et des pins noirs, sur le côté gauche du torrent (R.D.), au bas de très hautes roubines. Le sentier devient moins évident. Traverser à gué et s'élever à droite du lit de la rivière ; des rochers sont recouverts de tuf. Après avoir traversé une prairie, atteindre la source de la Melle dominée par la chapelle de la Melle (alt. : 1 147 m) (P2) (les itinéraire nos K5 et K7 s'écartent à gauche).
  • De la Clue de la Melle : 15 mn.
Curiosité : cette chapelle a été entièrement restaurée. Derrière, cabane attenante ; à sa droite : petit cimetière avec trois petites croix à l'intérieur. Sur la façade, plaque des résistants tués pendant la deuxième guerre mondiale. Sur une butte, env. 100 m à l'ouest, petit oratoire. Le site est parsemé de noyers, d'érables, d'acacias et de tilleuls, au sol couvert de serpolet.
Se diriger au-dessus de l'oratoire et contourner un mamelon par la droite, traverser le ravin de la Melle et passer au Sud de la ruine de Coigniers puis au Nord de celle de la Coudoie. Des drailles à moutons permettent d'atteindre un sentier qui s'élève en lacets très raides. Emprunter la direction ouest-NORD-OUEST, et traverser une roubine pour entrer dans une pinède conduisant aux ruines de la chapelle Sainte-Elisabeth située sur un promontoire rocheux à gauche (alt. : 1 410 m) (P2-P3).
  • De la chapelle de la Melle : 45 mn. Vers le NORD-EST, une trace à travers feuillus (pubescents) et buis, entrecoupée de petits ressauts rocheux, émerger sur la barre de la Melle (P2-T1). Vers le NORD-OUEST suivre la crête jusqu'au sommet en franchissant par endroits de petits passages rocheux (alt. : 1 579 m).
  • De la chapelle Sainte-Elisabeth : 30 mn.
  • Du bourg du Riou d'Ourgeas : 3 h 15.

Mourre de Chanier-Chiran

Point culminant des Gorges du Verdon d’où l’on peut même observer la mer, par beau temps.

La Gondole (1 689 M) (L2)

Depuis Rougon.
Difficultés d'ensemble : P2 (pour randonneurs moyens entraînés) Temps : sens de la description : 2 h 30, sens inverse : 1 h 30 Dénivellation : montée : 822 m, descente : 86 m.
Kilométrage : 7,100 km. Caractéristiques : parcours assez aride, qu'il faut effectuer au printemps ou à l'automne. Peut être parcouru à skis l'hiver.
Cartographie : carte I.G.N. n 34-42 E, « Senez »

Description de l'itinéraire

De Rougon (alt. : 962 m), parking,  gagner la plaine des Praux (alt. : 1 529 m).
  • De Rougon : 1 h 55. Vers l'ouest, s'écarter vers un ravinement et monter sur une croupe de lapiez, ensuite dans des pâturages le long de la Barre des Maurels (alt. : 1 610 m), très escarpée versant S. Effectuer une petite descente pour atteindre un ravinement (alt. : 1 592 m).
  • De la plaine des Praux : 15 mn. Vers le NORD-OUEST, suivre la succession de croupes herbeuses marquées par des paliers, jusqu'au sommet de la Gondole, qui se termine par une semi-couronne rocheuse (alt. : 1 689 m) (P2).
  • Du ravinement des Maurels : 20 mn.
  • De Rougon : 2 h 30.  Point de vue : du sommet, très beau point de vue sur le secteur de la Palud au Sud, et sur les grands sommets du Verdon : Chiran, Grand Mourre, Mourre de Chanier au Nord.

Le Mourre de Chanier (1 930 M) (L3)

Depuis le Périer.
Difficultés d'ensemble : P2, passages P3 et T1 pour l'orientation (s'adresse à des randonneurs moyens). Temps : sens de la descrip. : 2 h à 2 h 45, sens inverse : 1 h 15 à 2 h Dénivellation : montée : 669 m.
Kilométrage : 3,900 km à 6,900 km avec le circuit. Caractéristiques : ascension directe et rapide dans la garrigue puis la pierraille. Effectuer de préférence le printemps et 'automne. Peut être parcouru à skis suivant l'enneigement l'hiver.
Cartographie : carte I.G.N. n 34-42 E, « Senez »

Description de l'itinéraire

  • Itinéraire direct
De Périer (alt. : 1 261 m), laisser une piste continuer vers l'ouest pour prendre à droite un chemin charretier conduisant à la ferme des Paluds (alt. : 1 341 m) (P1-P2).
  • De Périer : 15 mn. Vers le NORD-OUEST, suivre la bordure d'un champ le long d'un canal d'irrigation ; au pied du flanc de la colline, se diriger vers le SUD-EST ; passer au-dessus des ruines de Vicari, puis, par une petite trace à travers buis, genêts, cynoredons et amélanchiers, s'élever vers l'Est en direction d'un escarpement composé de brèches, que l'on rejoint à un pont naturel. Passer sous ce pont et se trouver sur le balcon des Baumonts (alt. : 1 510 m) (P2-P3) (à droite, au SUD-EST, remarquer un pluviomètre).
  • Des Paluds : 45 mn. Par une trace en bordure de l'escarpement, rejoindre le pluviomètre, et s'incliner vers le NORD-EST sur une croupe. Par un ravinement à droite, monter vers le Nord, puis le NORD-OUEST, jusqu'au collet de la Grande Plaine (alt. : 1 751 m) (P2).
  • Du Balcon des Baumonts : 30 mn. A flanc, vers l'Est, sur un terrain rocailleux (P2), rejoindre la crête (alt. : 1 884 m) que l'on parcourt vers le SUD-EST jusqu'au sommet du Mourre de Chanier (alt. : 1 930 m) (signal géodésique).
  • Du col de la Grande Plaine : 30 mn.
  • De Périer : 2 h. Point de vue : au Sud, sur le Haut-Var, le Centre Varois et la Basse-Provence ; à l'Est, sur les Alpes Maritimes ; au N, sur les Préalpes dignoises et seynoises ; à l'ouest, sur le Chiran avec son observatoire astronomique abandonné. A nos pieds, la vallée de l'Asse de Blieux au Nord.
  • Itinéraire indirect : Circuit de la Grande Plaine
De Périer (alt. : 1 261 m) avec l'itinéraire direct, ci-dessus, rejoindre le col de la Grande Plaine (alt. : 1 751 m).
  • De Périer : 1 h 30. Vers le N-NORD-OUEST, suivre une trace non loin de la bordure occidentale du plateau dominant des escarpements, le sol est parsemé au printemps de gentianes, puis vers le Nord, atteindre le sommet du Grand Mourre (alt. : 1 898 m) (P2) (le sommet est escarpé de toute part).
  • Du col de la Grande Plaine : 30 mn. Vers le SUD-EST, longer la bordure orientale de la Grande Plaine, passer à la brèche du Portail (alt. : 1 864 m) et plus loin au col de Chanier (alt. : 1 842 m). Vers l'Est, rejoindre le Petit Mourre (alt. : 1 873 m).
  • Du sommet du Grand Mourre : 30 mn. Se porter vers le Sud sur un sol de tourbe parsemé de cailloux, et se diriger vers SUD-EST pour gravir l'éperon conduisant au sommet du Mourre de Chanier (alt. : 1 930 m).
  • Du Petit Mourre : 15 mn.
  • Du Périer : 2 h 45.
Retour :
Par le même itinéraire en sens inverse : 1 h 15 (soit au total : 3 h 15).
Par l'itinéraire n" Ll en sens inverse : 2 h (soit au total : 4 h).
Par l'itinéraire n' L9 en sens inverse : 2 h 30 (soit au total : 4 h 30).

Observatoire du Mont Chiran (1 905 M) (L4)

Par le Plan de la Trappe.
Difficultés d'ensemble : P2 (pour bons randonneurs).
Temps : sens de la description : 3 h, sens inverse : 2 h 30 Dénivellation : montée : 840 m, descente : 97 m.
Kilométrage : 7,0 km. Caractéristiques : itinéraire classique par un parcours pastoral. A effectuer le printemps et l'automne. L'hiver, peut être effectué à skis suivant l'enneigement.
Cartographie : cartes I.G.N. n 34.42 W, « Moustiers-Sainte-Marie » et n 34-42 E, « Senez »

Description de l'itinéraire

De Majastres (alt. : 1 162 m), aller vers l'église où un sentier jalonné en jaune et rouge s'élève au Nord. Celui-ci serpente d'abord à travers de la végétation, plus dégagé ensuite et caladé par endroits, atteindre le col du Villard, traversé par une piste (alt. : 1 235 m) (P2).
  • De Majastres : 15 mn. Progresser à droite dans des pâturages, et par une petite sente, rejoindre un petit col (alt. : 1 399 m) après être passé à droite d'une ruine envahie par de la végétation (P2).
  • Du col du Villard : 15 mn. On se trouve devant un plan avec à droite quelques roubines. Le parcourir en encorbellement au milieu de buis et de genêts parsemés d'orchidées et de quelques pins. Atteindre le collet de Saint-Sauveur. Au Nord, on aperçoit le sommet de la Croix de Saint-Sauveur (pas de croix), et à droite, une succession de tours rocheuses (alt. : 1 454 m).
  • Du petit col : 30 mn. Traverser un second plan envahi de buis (ruine à gauche) et passer au-dessus de roubines. Une petite côte conduit au Plan de la Trappe (alt. : 1 578 m) (l'itinéraire L5 s'écarte à droite).
  • Du collet de Saint-Sauveur : 15 mn.
Parcourir ce plan dominé à droite par la crête du Chiran et à gauche par celle de la Trappe. La côte est très faible au milieu des alpages parsemés de scabieuses, passer à côté d'une petite source puis monter dans des roubines fossilifères. Plus loin, nous sommes sous un cirque magnifique de falaises situées à notre gauche ; tableau typique des Préalpes calcaires. Puis arriver sur la crête de partage des eaux (alt. : 1 629 m). Effectuer une pente assez douce, puis bifurquer à droite, où la descente est assez raide. Traverser le haut du ruisseau de l'Asse de Blieux (alt. : 1 607 m), et en rive droite, circuler en balcon dans une zone escarpée, d'abord vers le SUD-EST, puis le Sud, afin d'atteindre la cabane de Peire Naisse (alt. : 1 532 m).
  • De l'accès au Plan de la Trappe : 45 mn.  Curiosité : ne soyez pas surpris le matin au lever du soleil de rencontrer des marmottes goûtant aux premières chaleurs de la journée. Vers le Sud, puis le SUD-EST, traverser deux ruisseaux successifs et s'élever sur une croupe. Traverser à gauche un troisième ruisseau et, par une trace sur le flanc herbeux de la ligne de la crête du Ruth, monter régulièrement vers le sommet du Chiran que l'on atteint après être passé à une selle (alt. : 1 905 m). (Observatoire).
  • De la cabane de Peire Naisse : 1 h. Curiosité : au sommet du Mont Chiran se trouvent plusieurs bâtiments dont un observatoire astronomique au toit en bulbe, récemment remis en service par les soins de l'Association Blieuxoise pour la coopération, le développement et l'éducation (A.B.C.D.E.). Cet observatoire est équipé d'un célestron 8 et d'un télescope de 305 mm. Ils peuvent être utilisés sous la conduite d'un animateur compétent. Le logement et la nourriture peuvent être assurés sur place. Prévoir les réservations. Devant, tour de guet. Borne géodésique. Flore alpestre : gentianes, joubardes, myosotis...Point de vue : magnifique sur l'ensemble du Pays du Verdon et au Nord, vers les Alpes du Sud et le massif des Ecrins.
  • De Majastres : 3 h.
Retour :
Par le même itinéraire en sens inverse : 2 h 30 (soit au total : 5 h 30).
Par l'itinéraire n L5 en sens inverse : 2 h 30 (soit au total : 5 h 30).
Par l'itinéraire n L8 en sens inverse : 2 h 45 (soit au total : 5 h 45).

Observatoire Mont Chiran (1 905 M) (L5)

Traversée des crêtes.
Difficultés d'ensemble : P2-P3, passage T1 (pour très bons randonneurs sportifs).
Temps : sens de la description : 3 h, sens inverse : 2 h 30 Dénivellation : montée : 884 m, descente : 141 m.
Kilométrage : 7,100 km. Caractéristiques : parcours d'arête offrant un très beau panorama sur les Préalpes du sud. A effectuer au printemps et en automne.
Cartographie : cartes I.G.N. n 34-42 W, « Moustiers-Sainte-Marie » et n 34-42 E, « Senez »

Description de l'itinéraire

De Majastres (alt. : 1 162 m), avec l'itinéraire n L4, gagner le Plan de la Trappe (alt.: 1 578 m).
  • De Majastres : 1 h 15. Parcourir le début de ce plan et s'écarter à droite vers le ruisseau. Le traverser et s'élever par un petit sentier en diagonale par des drailles à moutons, sur le flanc des crêtes du Chiran, jusqu'à atteindre la crête après une zone assez escarpée (alt.: 1 750 m env.) (P3-T1). Suivre la crête vers le Sud-SUD-EST, au-dessus des falaises souvent très importantes du flanc ouest jusqu'à la pointe 1 825 m.
  • De l'accès au Plan de la Trappe : 50 mn. La crête s'oriente vers le Sud, la parcourir généralement sur son taillant, mais parfois sur le flanc Est, en franchissant plusieurs petits sommets aux altitudes : 1 772 m, 1 731 m, 1 701 m (cairn) (P2). Puis descendre à un petit col à 1 636 m, pour ensuite remonter vers le SUD-EST sur une croupe d'alpages en direction du sommet du Chiran que l'on atteint après être passé à une selle (alt. : 1 905 m).
  • De la pointe 1 825 m : 55 mn. Curiosités et point de vue : cf. itinéraire n° L4.
  • De Majastres : 3 h.
Retour :
Par le même itinéraire en sens inverse : 2 h 30 (soit au total : 5 h 30).
Par l'itinéraire n L4 en sens inverse : 2 h 30 (soit au total : 5 h 30).
Par l'itinéraire n L8 en sens inverse : 2 h 45 (soit au total : 5 h 45).

L'Hauteur (1 777 M) (L6)

Depuis Majastres.
Difficultés d'ensemble : P2, passage P3 (pour randonneurs moyens) Temps : sens de la description : 2 h, sens inverse : 1 h 30. Dénivellation : montée : 615 m.
Kilométrage : 4,700 km. Caractéristiques : ascension facile et agréable. A effectuer au printemps et en automne. L'hiver, à skis suivant les conditions d'enneigement.
Cartographie : cartes I.G.N. n 34-42 W, « Moustiers-Sainte-Marie » et n 34-42 E, « Senez »

Description de l'itinéraire

De Majastres (alt. : 1 162 m), avec l'itinéraire L4, rejoindre la ligne de partage des eaux du Plan de la Trappe (alt. : 1 629 m).
  • De Majastres : 1 h 35. Par une draille à moutons, s'écarter à gauche vers le NORD-EST et s'élever assez brutalement (P2-P3) en direction d'une brèche, afin d'atteindre un petit plateau. Effectuer un encorbellement à gauche et, par une côte assez forte, gagner la crête sommitale. Un petit plan d'herbe à droite conduit au sommet de l'Hauteur (alt.: 1 777 m) (petit cairn).
  • Du Plan de la Trappe : 25 mn.
  • De Majastres : 2 h. Point de vue : au Sud, sur le Mourre de Chanier et le Chiran ; au Nord est, sur la vallée de Blieux et les crêtes de Montmuye.

Circuit de Touchard  (L7)

Difficultés d'ensemble : P2 (pour petits randonneurs) Temps : sens de la description : 1 h 30, sens inverse : 1 h 30 Dénivellation : montée : 114 m, descente : 114 m
Kilométrage : 4,900 km. Caractéristiques : circuit très court et varié. Peut être effectué toute l'année.
Cartographie : carte I.G.N. n° 34.42 E, « Senez ».-

Description de l'itinéraire

Env. 400 m avant d'atteindre l'agglomération de Blieux a été édifié un petit oratoire sur le côté de la route (alt. : 927 m). Un petit chemin s'écarte à l'ouest en épis depuis la route, pour descendre vers l'Asse de Blieux. Celui-ci passe sous des escarpements et rejoint le pont romain qui enjambe la rivière (alt. : 909 m), pour remonter par un large chemin au sol marneux. Un petit chemin s'écarte à gauche, SUD-EST, dans un bois très serré de pins noirs et de pubescents. Un tout petit sentier traverse ensuite ce joli petit bois afin d'aboutir dans des roubines (alt. : 948 m). Suivre le bord d'un champ de céréales de la ferme des Brunéas et par des terres incultes vers le Sud, passer à droite d'une ruine ; longer un petit canal d'irrigation et atteindre un chemin revêtu (alt. : 891 m).
  • Du village de Blieux : 35 mn. A droite, vers l'ouest, suivre cette route, passer aux Basses Bastides et atteindre le hameau de Thon où diverses ruines ont été restaurées (alt. : 923 m).
  • De l'accès au chemin revêtu : 15 mn. Curiosité : ce petit hameau situé sur un plateau est curieusement entouré d'un cirque de montagnes rappelant le Vercors. Depuis les crêtes et le sommet de Pré-Chauvin, la barrière de falaises de la crête de Berbène et du Pioulet en contournant vers l'ouest, par le Mourre de Chanier, le Petit et le Grand Chanier, le Chiran et l'Hauteur.Le chemin s'oriente vers le NORD-OUEST puis le Nord, en suivant la barrière d'escarpe-ments du Touchard. Passer aux Hautes Bastides. Les arbres sont assez isolés, mais il y a la variété (peupliers, tilleuls, saules, noyers, acacias, érables, etc.). Ce n'est plus un revêtement mais un sol marneux creusé d'ornières, avec de grosses pierres plates qui conduisent au pont romain, puis à Blieux.
  • Du hameau de Thon : 40 mn.
  • Total du circuit : 1 h 30. Hors itinéraire : des Hautes Bastides, s'écarter à droite en montant sur un sol de terre marneuse jusqu'à la crête du Touchard. Vers la gauche (NORD-OUEST), en suivant la crête, on rejoint le sommet (alt.: 1 029 m) (balise géodésique).
  • Des Hautes Bastides : 15 mn.

Observatoire du Mont Chiran (1 905 M) (L8)

Depuis Blieux.
Difficultés d'ensemble : P2-P3, passages T1 (pour bons randonneurs).
Temps : sens de la description : 3 h 30, sens inverse : 2 h 45 Dénivellation : montée : 968 m, descente : 44 m.
Kilométrage : 6,200 km. Caractéristiques : parcours accidenté par endroits, assez direct et pénible. A effectuer au printemps et en automne. L'hiver à skis, suivant l'enneigement.
Cartographie : carte I.G.N. n 34-42 E, « Senez »

Description de l'itinéraire

Gagner l'extrémité du revêtement de la route C.D. 21, desservant le village de Blieux (alt. : 981 m), parking sous les peupliers, oratoire Saint-Joseph. (gîte d'étape). Redescendre par la route sur env. 150 m, un chemin s'écarte à droite, où un pont enjambe la rivière de l'Asse de Blieux qui permet d'accéder à la ferme du Pointu. Contourner celle-ci par le Nord et monter par une croupe au sommet d'un mamelon ; par un petit sentier, suivre le flanc Nord d'une crête jusqu'à un collet (alt.: 1 212 m). Revenir vers le SUD-OUEST, puis le NORD-OUEST, afin d'atteindre une petite crête, limite de partage des eaux de l'Asse de Blieux (alt. : 1 260 m).
  • De l'oratoire Saint-Joseph : 1 h. Descendre légèrement et monter assez brusquement sur un flanc afin d'atteindre un collet dans une zone assez escarpée, au-dessus du ravin du Villard (alt. : 1 348 m). A droite, vers le NORD-OUEST, suivre la croupe menant au point alt. : 1 410 m. S'orienter vers le SUD-OUEST, sur un flanc assez raide (P2-P3) et monter en lacets par des drailles à moutons, puis revenir vers le NORD-EST et le Nord, afin de franchir le bas de la crête du Ruth (alt. : 1 560 m), puis par le versant Nord, traverser en descendant légèrement vers la cabane de Peire Naisse (alt. : 1 532 m).
  • De la crête 1 260 m : 1 h 30 (jonction avec l'itinéraire n° L4). Curiosité : cf. itinéraire n° L4. Avec cet itinéraire, gagner le sommet du Chiran (alt. : 1 905 m) (point géodésique). Point de vue et curiosité : cf. itinéraire n L4.
  • De la cabane de Peire-Naïsse : 1 h.
  • De l'oratoire Saint-Joseph : 3 h 30.
Retour :
Par le même itinéraire en sens inverse : 2 h 45 (soit au total : 6 h 15).
Par l'itinéraire n L4 en sens inverse : 2 h 30 (soit au total : 6 h).
Par l'itinéraire n- L5 en sens inverse : 2 h 30 (soit au total : 6 h).

Mourre de Chanier (1 910 M) (L9)

Depuis Blieux.
Difficultés d'ensemble : P2, passages P3 (pour bons randonneurs) Temps : sens de la description : 3 h, sens inverse : 2 h 30 Dénivellation : montée : 1 016 m, descente : 20 m.
Kilométrage : 7,800 km. Caractéristiques : la première partie s'effectue par une piste, la suite est très aride et assez pénible. A effectuer en automne et au printemps. L'hiver, à skis, suivant l'enneigement.
Cartographie : carte I.G.N. n° 34-42 E, « Senez »

Description de l'itinéraire

De Blieux (alt. : 914 m), par le C.D. 21, dépasser le promontoire du haut du village et prendre le premier chemin à gauche descendant vers la rivière de l'Asse de Blieux, que l'on franchit sur un pont qui l'enjambe. A droite, s'élever vers l'ouest jusqu'à la bergerie de la Souche (alt. : 954 m).
  • De Blieux : 10 mn. Par le large chemin, monter régulièrement en effectuant un lacet, puis après une longue droite vers le Sud, sur un terrain aride, en suivant les plissements de la montagne, plusieurs lacets conduisent ensuite à la crête de la Serrière (alt. : 1 457 m).
  • De la bergerie de la Souche  : 1  h  30. Suivre cette crête vers le Sud, et rejoindre son point culminant (alt. : 1 523 m). Ce n'est plus qu'une trace qui descend légèrement vers la source des Lèches, puis vers l'ouest, remonter le ravin des Lèches à droite (R.G.) et par une boucle vers l'Est, dans des éboulis, contourner le bas du Petit Mourre en s'élevant régulièrement afin de se trouver à la cabane de Chanier au Sud de ce dernier (alt. : 1 780 m).
  • De l'accès à la crête de la Serrière : 1 h. Curiosité : la cabane du Chanier a été entièrement restaurée, elle permet de se protéger en cas d'orage. Vers l’ouest, monter à peu près directement vers la croupe sommitale du Mourre de Chanier que l'on rejoint à l'alt. 1 884 m env. Gagner directement le sommet (alt.: 1 910 m) (signal géodésique).
  • De la cabane du Chanier : 20 mn.
  • Du village de Blieu : 3 h.
Retour :
Par le même itinéraire en sens inverse : 2 h 30 (soit au total : 5 h 30)
Par l'itinéraire n L3 en sens inverse : 1 h 15 (soit au total : 4 h 15).

Saint-Pancrace - Digne
Digne
Vallée de la Bléone - Digne
Digne
Provence

Retour aux questions sur Randonnées pédestres dans le Verdon

Autres informations
Autres catégories