Version FrançaiseEnglish VersionNederlandse versieDeutsch Version
PASS VERDON
1 semaine dans le Verdon = 2 campings pour découvrir la richesse de ce lieu exceptionnel !

En savoir plus

VTT dans les Préalpes de Digne, la Vallée des Duynes et la Haute-Bléone

​Les Préalpes de Digne

Mise en place en même temps que celles de Sisteron, les barres calcaires des Préalpes de Digne — celle des Dourbes ou bien celle dans laquelle est taillée la clue de Barles — ponctuent le paysage. Cependant, ces Préalpes sont plus marquées encore par le plissement de la fin de l'ère tertiaire : dans la vallée du Bès, entre la Robine et Barles, le « vélodrome d'Esclangon » témoigne des forces mises en jeu. Il a affecté des roches sédimentaires constituées dans des lagunes qui avaient recouvert la région depuis l'ère primaire. Elles sont si riches en fossiles que la Réserve géologique de Haute Provence a été créée pour les protéger et les étudier : dans la vallée du Bès, la roche raconte ainsi une histoire longue de 300 millions d'années. Quant aux schistes du Carbonifère de la clue de Verdaches, ils sont issus d'une végétation tropicale, des fougères arborescentes et des prêles géantes.
Détruite par les défrichements pour fournir du bois œuvre ou de feu, par le sur pâturage et les brûlis, la forêt avait peu à peu fait place au désert, un désert de pentes soumis à des pluies torrentielles. Au XIXe siècle, des coulées de boues dévalaient ainsi les versants dénudés du col du Labouret (1 240 m). « Cette nudité... était telle que les moutons, peu difficiles cependant, avaient cédé la place aux chèvres qui achevaient de détruire les rares touffes de végétation... A chaque orage..., la circulation était interrompue sur la route et présentait des dangers sérieux pour les voyageurs » P. Demontzey, un ingénieur des Eaux et Forêts, décide d'enrayer ce processus. En 1862, la correction du torrent du Labouret est entreprise : des seuils sont construits dans son lit afin de ralentir l'érosion régressive et le bassin versant est reboisé de pins noirs ; en sous-étage robiniers, cytises et noisetiers sont introduits. Dix ans plus tard, P. Demontzey peut être fier à juste titre. Aujourd'hui, le torrent du Labouret a fait place à un ruisseau. Ces versants, jadis noirs, instables et désolés, sont couverts d'essences forestières feuillues et résineuses. Plus tard, des épicéas, des sapins et des mélèzes sont ajoutés. Cette expérience, une réussite incontestée, fut étendue à l'ensemble des Alpes du Sud.
Justement, ces troupeaux de moutons, destructeurs de végétation, transhumaient, et continuent de le faire, le long d'une draille » qui remonte la Bléone, de la Javie aux sources ; à la forêt qu'animent en juillet les cytises en fleurs, succède un chaos de blocs où vivent les marmottes; puis, c'est le pas de l'Estrop (2 390 m) qui permet de gagner la haute vallée du Verdon ou l'estive de la cabane de l'Estrop.
D'abord possession des celto-ligures, l'antique Dinia est un bourg gallo-romain établi sur une pente. Plus tard, les maisons descendent vers la Bléone tandis que l'église romane de N.D. du Bourg est construite au XIIe siècle. En 1629, la peste décime la population. Malgré ces vicissitudes, Digne, lieu de passage traditionnel de la transhumance, joue un rôle de carrefour qui se traduit par son choix en tant que préfecture. Elle séduit Victor Hugo qui en fait le théâtre d'une partie des Misérables: Jean Valjean y rencontre sans doute l'évêque de Miollis que l'on reconnaît sous le pseudonyme de l'évêque Myriel. Mais surtout, Digne est une ville thermale dont la vertu des eaux sulfurées jaillissant à plus de 40 °C  est connue depuis l'Antiquité puisque Pline et Ptolémée en parlent, avant que Madame de Sévigné en fasse l'éloge.
Pourtant, Digne est une ville à part, une « ville d'ambiance «. Tout s'y fait comme ailleurs - la mairie occupe de vastes bâtiments restaurés, les autos bénéficient d'un parking souterrain, le centre ancien a été rénové, la rue principale est nantie de commerces de qualité ; mais tout s'y fait différemment, comme si Digne gardait vivace ses liens avec son terroir où le rythme des jours a toujours un sens : Prads dans la haute vallée de la BIéone, Le Clucheret en bas du col du Labouret, Archail-Draix au pied du Cheval Blanc ( 2326m)…  C'est là le charme du pays de Digne que certains appellent ennui, d'autres art de vivre.
Listes des balades :
 N° Balade Temps Difficulté
 36 Autour de Thoard
 2h très facile
 37 La route d'Anne
 4h difficile
 38 Les crêtes de Blache
 5h difficile
 39 les pistes du Brusquet
 2h très facile
 40 Les pistes de Tercier
 4h facile
 41 Le circuit de Beaujeu
 3h facile
 42 Circuit du pont romain
 4h très difficile
 43 Circuit du Golf
 2h30 très facile
 44 Les sources du Rouveiret
 4h très difficile
 45 La descente de Champourcin
 3h difficile
 46 Les Bois de Mallemoisson
 2h très facile
 47 Circuit d'Espinouse
 3h difficile
 48 La chapelle Saint-Joseph
 4h difficile
 49 Auribeau 2h30 difficile

Tour de Thoard

Balade 36 : 1h30 à 2h, 7km, 230m de dénivelée, très facile, à éviter l’été entre 12h et 16h, suivre le balisage jaune, se garer sur la place de Thoard.
De la place de Thoard, descendre (D2) vers le nord par la D17. Franchir le pont des Duyes et continuer jusqu'au carrefour du Planas.
  1. S'engager à gauche sur la route D3 (Dl). Laisser à main droite la route d'accès à la chapelle Saint-Martin. Poursuivre jusqu'au carrefour des deux routes départementales (D3  D17).
  2. Bifurquer alors à gauche sur la D17 qui permet de revenir vers Thoard (M2/M3).
  3. De la place de Thoard, s'engager sur la route de la maison de retraite et du Relais Sainte-Madeleine. La suivre sur 650 mètres (M2/M3).
  4. Au carrefour, la quitter pour traverser le Rion à droite et atteindre les quelques maisons du lieu-dit Le Galon. Le chemin continue à monter, passe à proximité d'une source captée, d'une maison ruinée et débouche à la grosse ferme du Thoron.
  5. Au carrefour situé juste en aval de celle-ci, s'engager à droite sur le chemin qui descend en larges lacets au quartier du Serre et à la D17. Remonter alors à droite par celle-ci jusqu'à Thoard.

Promotions

Chalet de Camping à Castellane Mobil-home
A partir de 301 €/Semaine

Mobil-home à Castellane Chalet
A partir de 350 €/Semaine

Emplacements Camping à Castellane Gorges du Verdon Emplacement Gorges du Verdon
A partir de 18 €/Nuit


Route d'Anne

Balade 37 : environ 4h, 21.5km, 452m de dénivelée, facile à éviter l’été entre 12h et 16h, suivre les macarons VTT, se garer sur la place du village à la mairie de Chaffaut.
Du village du Chaffaut, prendre la D12 direction Sud-Ouest sur 200 m (D1).
  1. A l'intersection, (oratoire) continuer tout droit (direction Espinouse) sur 700 m (D1).
  2. Bifurquer alors à gauche sur une route secondaire menant à l'atelier de réparation de matériel agricole.
  3. Descendre 100 m plus loin à droite par le radier (gué bétonné). Une piste forestière démarre en montée (M1) puis (M2) au bout d'un kilomètre et continue à monter en lacets larges jusqu'à un grand carrefour (834 m) au km 4,7 (dédoublement des pistes).
  4. Prendre celle de gauche dont la pente s'atténue (M1), puis remonte parfois en (M2). Au km 5,6 à l'intersection, suivre sur la piste principale. On atteint alors une barrière O.N.F. au km 6.
  5. La piste descend (D2) ensuite sur 700 m pour remonter sur 400 m en (M2), au km 7,6, descente en (D1), puis montée en (M1) jusqu'au km 7,9 devant la barrière de la route forestière de Banoni.
  6. Passer la barrière et poursuivre toujours sur la piste principale. Celle-ci accuse un léger replat, puis commence à descendre régulièrement en (D2). On franchit plusieurs ruisseaux puis, à nouveau une barrière pour s'orienter, environ 2 km plus loin à droite sur l'autre versant en contournant la colline.
  7. Rester sur cette piste principale jusqu'à rejoindre après une belle descente (D2) sur environ 2 km en larges lacets, la route D 17 à proximité du lieu-dit la Forêt. Emprunter la D17 à gauche sur environ 2 km pour rejoindre la D 12. Attention route très fréquentée !
  8. Traverser pour prendre en face une route moins fréquentée, qui longe le canal d'irrigation dans le quartier du Plan du Chaffaut. Suivre cette route qui présente deux dos d'âne, jusqu'à rejoindre à nouveau la D12 peu avant le village du Chaffaut.

Les crêtes de la Blache

Balade 38 : Entre 4 et 5h, 31km, 560m de dénivelée, difficile, à éviter l’été entre 12h et 16h, suivre les macarons VTT, se garer à l’entrée de la piste à droite de la barrière (900m après le carrefour de Draix, D900 direction la Javie).
900 m après l'intersection de la D900 et de la D22 (vers Draix) bifurquer sur la petite route secondaire montant à droite sur 100 m, puis tourner à nouveau à droite 100 m plus loin, jusqu'au vieux pont désormais barré du Bouinenc. Une piste démarre aussitôt à gauche avant le pont en montée douce (M1) sur 700 m. On atteint alors le début de la piste forestière. Il est possible de garer sa voiture à droite de la barrière. Suivre la piste forestière en (M1) sur 2 km. La montée devient plus rude (M3) sur 1,8 km. On atteint un léger replat, puis on suit toujours la piste principale qui comporte plusieurs larges lacets.
  1. On atteint la crête au 5e kilomètre. Suivre cette crête toujours par la piste mais en montée moins pénible sur encore 3 kilomètres.
  2. On traverse une importante coupe de bois, puis on atteint un collet au km 10. Poursuivre toujours dans la même direction (nord-est), sur cette même piste qui passe trois ravins à flanc et amorce un large virage à droite pour descendre vers la Javie en (D3) sur 3,7 km.
  3. On aboutit face aux installations d'une usina hydro-électrique. Bifurquer alors à droite sur la piste O.N.F. (franchir la barrière) puis remonter vers le col de la Cèpe la piste monte sur 2 km en (M1) et comporte quelques passages en (M3).
  4. On atteint le col de la Cèpe (alt 905). La piste rejoint alors le vallon du Peyrouret pour remonter légèrement. Redescendre ensuite vers le ravin de Françon que l'on traverse sur un radier pour rejoindre une route secondaire goudronnée, au niveau d'un oratoire (km 19,3).
  5. Monter sur la route à droite pour rejoindre le village de Draix après quelques remontées en (M3) et redescentes en (D2).
  6. Traverser le hameau de Draix (km 21,9) sur la D22 qui remonte jusqu'à l'altitude 871 (km 22,7) pour redescendre en larges lacets sur 6,5 km.
  7. On rejoint la D900 au km 29,2. Bifurquer alors à droite sur la D900 sur 900 m.
  8. On quitte la D900 au profit de la route secondaire qui monte (M2) à droite sur 100 m, puis à nouveau à droite vers le pont sur encore 100 m (M1).
  9. Bifurquer avant le pont à gauche par la piste sur 700 m et rejoindre le point de départ à droite de la barrière O.N.F.
  10. Accès du Villard des Dourbes : + 1h30 environ
  11. Accès déconseillé ans personnes sujettes au vertige. En effet, peu avant le village d'Archail, l'itinéraire emprunte, après de larges pistes forestières, un sentier très étroit sur des crêtes rie robines.
  12. Départ de Digne en direction de l'établissement thermal.
  13. Au pont situé avant le quartier du Pigeonnier, au-dessus du torrent des Eaux Chaudes, prendre la direction des Dourbes sur env. 4 km.
  14. Au carrefour suivant, prendre à gauche vers le Villard des Dourbes: montée plus raide, (M2/M3) sur encore 3,5 km.
  15. On trouve encore une intersection, 900 m avant le Villard. Prendre à gauche.
  16. Au Villard, poursuivre à droite et au-dessus du village sur 300 m, et par la piste qui suit, jusqu'à un carrefour de pistes. Prendre celle de gauche (barrées et la suivre sur 3 km. On passera les ruines de l'Aresle, puis après des passages dans une zone de robines, on rejoindra une piste forestière. La suivre en remontée à droite (M2) sur 500 m et bifurquer alors à gauche dans le virage pour passer sur un large chemin à gauche des ruines de la maison forestière.
  17. Poursuivre sur encore 500m. Là, le chemin s'arrête.
  18. Poursuivre sur l'arête des robines à diode. Descendre de vélo. Sentier très étroit dans une zone de robines friables. Descente (D3) voire (D4) jusqu'au ravin des Chauchets. Remonter en face et suivre à gauche en traversée un sentier en sous-bois. Lorsqu'on en sort, descendre progressivement vers le Nord Est, en longeant le torrent du Vabre. Traverser à gué ce dernier, pour trouver un chemin caillouteux puis une petite route qui descend d'abord puis remonte doucement vers Archail.
  19. Dans le village d'Archail, emprunter le PR (balisage jaune) s'élevant à gauche de l'église; celui-ci se dédouble un peu plus loin à la barrière. Bifurquer à gauche sur un chemin menant au cimetière et à la chapelle Notre-Dame.
  20. Attention, au replat, s'engager à droite sur un sentier étroit bordé d'épineux qui descend, passe un ravin, puis remonte légèrement en traversée sur l'autre versant, pour rejoindre plus loin la piste forestière de la Tardée.
  21. A la piste, descendre à gauche sur 500 m environ, puis dans un large virage à gauche de la piste, bifurquer à droite sur un chemin remontant légèrement à droite sur un plateau dégagé, puis descendant rapidement (D3) dans les robines pour rejoindre la D 22, puis Draix, à droite.

Les pistes du Brusquet

Balade 39 : environ 2h, 5km, 80m de dénivelée, très facile, éviter l’hiver (zones boueuses), suivre les macarons VTT, se garer soit au village du Brusquet soit au parc forestier.
Du village du Brusquet, poursuivre sur la D900 sur 500 m, puis rejoindre à droite le parc forestier.
  1. En haut de la place de stationnement, emprunter la piste forestière (barrée en son début).
  2. Ignorer 200 m plus loin, l'accès à droite à la maison forestière pour poursuivre sur la piste principale, à gauche, 3 km. Cette piste suit la courbe de niveau, passe plusieurs ravins et offre un relief doux et vallonné. Sur un replat, on trouve une fourche.
  3. Descendre à droite, passer la barrière et rejoindre un peu plus bas une zone de robines noires. On retrouve peu après la petite route goudronnée qui descend, puis remonte en pente douce vers le village du Brusquet.

Les pistes de Tercier

Balade 40 : environ 4h, 14.2km, 340m de dénivelée, facile, suivre le balisage jaune et les macarons VTT, pour se garer se rendre à la Javie à 15km de Digne, direction Seyne-les-Alpes par la D900. A la Javie, suivre Prads.
Du village de Prads, descendre à droite, passer le pont et monter tout droit, sur 200 m.
  1. On trouvera un petit pont à droite. Ignorer cette direction panneautée «Tercier» qui sera empruntée au retour. Poursuivre tout droit par la piste panneautée » Vol libre ». Cette piste est empruntée par les parapentistes qui se rendent à une aire de décollage. Suivre cette piste qui monte en (M2) régulièrement sur 3,3 km.
  2. A une intersection sur un replat, quitter la piste principale pour se diriger vers la droite sur une autre piste plus plate.
  3. 1 km plus loin, on rencontre à main gauche une piste qui monte. Ne pas l'emprunter mais rester sur la piste principale qui poursuit à droite vers le hameau de Tercier que l'on aperçoit. Rester sur cette piste qui descend progressivement vers le ravin de l'Aune.
  4. Au km 7, la piste bifurque rapidement en descente (D2) à droite pour pisser le ravin à gué, 600 m plus loin.
  5. Remonter en face vers le nord-ouest par la piste qui ramène au village de Tercier. Montée (M2) sur 900 m.
  6. Traverser le hameau, et poursuivre en face par la piste qui descend progressivement sur 3.7 km en lacets vers Prads. Peu après le village Tercier il est possible d'emprunter une variante (panneau) démarrant en D2 à droite.)

Circuit de Beaujeu

Balade 41 : entre 3h et 4h, 11.6km, 340m de dénivelée, facile, éviter l’hiver (zones boueuses), suivre les macarons VTT, se garer dans le hameau de Beaujeu sur le parking de l’entrée.
Sortir du village de Beaujeu par la D900 en direction de Seyne-les-Alpes à droite et monter sur 4 km (attention à la circulation automobile).
  1. Quitter la D900 pour s'engager à gauche par la petite route goudronnée menant à l'Escalle et passant devant la maison forestière. Monter en (M2) sur 2,6 km, puis on atteint un replat au col de Boullard.
  2. A ce carrefour prendre la piste la plus à gauche (panneautée Serre-Gros) qui descend progressivement de l'autre côté de la montagne (sur 1,7 km).
  3. On atteint un carrefour. Poursuivre toujours sur la piste principale à gauche sur encore 1,4 km. 
  4. Au replat (Baisse de Noyer beau panorama sur la vallée), bifurquer en descente à gauche par la piste herbeuse sur encore 500 m.
  5. Avant d'atteindre l'extrémité de celte piste, bifurquer en descente à gauche par un petit sentier forestier assez étroit, partant à angle aigu, qui ramène à Beaujeu par une succession de virages en épingle (1,2 km de descente). Attention, certains virages sont un peu exposés. Passer prudemment.

Circuit du pont romain

Balade 42 : 4h, environ 15km, 260m de dénivelée, très difficile, à éviter l’été entre 12h et 16h, suivre les macarons VTT, se garer place de la Fontaine, au centre du village de la Javie.
Prendre sur le petit pont au-dessus de l'Arigéol, et emprunter la D557 vers Chaudol. Monter direction Nord-Ouest sur un peu plus de 1 km.
  1. La route fait un coude à gauche, puis rapidement à droite, en longeant le ravin du Merderic. Poursuivre toujours vers le Nord, on passera dans une zone de robines noires, sur un chemin qui deviendra plus étroit et suit une crête en bordure du ravin de Maurel.
  2. Lorsque le sentier débouche sur une prairie entre deux mamelons, au point coté 1037, descendre en bordure du pré à gauche et rejoindre le ravin de la Grande Pièce. Remonter légèrement à flanc, toujours par ce sentier, qui peu après contourne le mamelon pour pénétrer dans la forêt. On atteint le pont romain à la jonction des ravins de Coulimard et de Coste Longue.
  3. Poursuivre en montée par le sentier qui s'ensuit et qui passe successivement aux ruines de 13ouisse Basse, et de Barlatier aux points cotés 1048 et 1045. Redescendre (D4) ensuite le flanc de colline et retrouver plus bas le ravin du Riou. On empruntera à plusieurs reprises des passerelles en bois, qui permettent de traverser le Riou.
  4. On débouche dans le lit de la Bléone. Pousser le VTT sur le sentier étroit qui en rive droite longe la Bléone (passages escarpés) et débouche à la décharge. Prendre à gauche jusqu'au pont et remonter vers le  Mousteiret en contournant le mamelon de Lauzière ; emprunter la D222 jusqu'à rejoindre le Brusquet.
  5. Retourner à la Javie par la D900, à gauche (attention trafic important).

Circuit du golf

Balade 43 : environ 2h30, 12km, + de 123m de dénivelée, très facile, éviter en automne (pluie), suivre les macarons VTT, se garer au golf. (À 7km au sud de Digne, direction Nice puis le Chaffaut au premier feu).
Sortir du golf en se dirigeant vers le nord-est sur la route qui retourne à Digne.
  1. 50 m après la sortie du golf, monter tout de suite à droite à la fourche (M1) sur 50 m.
  2. Bifurquer aussitôt à gauche sur une piste caillouteuse qui descend légèrement (Dl), traverse la D12 sur un pont, traverse un ruisseau (deux bosses), et aboutit au lit d'un canal.
  3. Bifurquer à angle aigu vers la droite sur une piste sablonneuse longeant un canal et traversant des champs cultivés (D1).
  4. Au lieu-dit la Barricade, aptes les maisons, bifurquer vers le chemin dit des « Enfants perdus » à gauche (D1).
  5. Celui-ci traverse sur la droite un ruisseau peu profond, puis aboutit au plan d'eau piscicole de Gaubert, traverser en sous-bois pour rejoindre le portail d'entrée du stade Valadier.
  6. Ressortir par la route goudronnée (D1).
  7. Bifurquer rapidement à gauche sur une ligne droite qui traverse le plan de Gaubert, puis le plan du Grand Justin (D1).
  8. On rejoint une route plus large qui traverse la voie ferrée (M1).
  9. Immédiatement après la voie ferrée, descendre par une piste caillouteuse, qui ramène au plan d'eau des Ferréols (D1).
  10. Du plan d'eau, longer le premier parking à droite et rejoindre la D12. Rependre la direction du golf à droite (D1).
  11. Monter à gauche sur l'ancienne route impériale. Celle-ci traverse un quartier, puis un ruisseau pour remonter dans un autre quartier (M3).
  12. Rejoindre alors la route qui descend à droite et traverse à nouveau un groupe d'habitations (D1). 
  13. Au carrefour des deux routes, traverser tout droit (D1).
  14. Après le ravin de Saint-Martin monter sur une piste sablonneuse (M3) qui aboutit au village de Gaubert. 
  15. Redescendre par la route (D3) à droite qui longe le ravin des Beaumes. 
  16. Au point coté 575, bifurquer sur la gauche en passant une passerelle en bois, cachée dans la forêt de chênes et de pins (D1).
  17. Suivre ce sentier qui remonte entre des champs (M3) pour traverser une route amenant au hameau de la Roure. Remonter sur la route pour la quitter aussitôt au profit d'un sentier descendant à droite (D3). Ce sentier serpente en sous-bois et rejoint le golf sur une route secondaire.
  18. Suivre cette route sur environ 50 m puis descendre immédiatement à droite dans une zone sablonneuse avant le hameau de Saint-Pierre (D2). Traverser prudemment la voie ferrée, pour rejoindre le golf en suivant la piste principale qui le traverse (D2).
  19. Interdiction formelle de rouler sur le green. Cet itinéraire est praticable dans les deux sens.

Les sources du Rouveiret

Balade 44 : 4h, 19km, 519m de dénivelée, très difficile, attention aux passages en M4 et D3 exposés, à éviter l’été entre 12h et 16h, suivre le balisage jaune des points 3 à 5, vert de 7 à 9 puis jaune de 12 à 14. Se garer sur la place du village de Champtercier (départ également possible du village de Courbons).
De la place du village de Champtercier à 10 km de Digne par la D3. Centre Fédéral V.T.T.
  1. Monter sur la route qui mène à Thoard et qui démarre au nord du village. Montée (M2) sur 3,5 km.
  2. Au col du Pas de Bonnet, descendre direction Thoard sur 2,5 km (D2).
  3. Bifurquer sur une piste démarrant à droite vers le col de Peipin (M2).
  4. Au col, prendre le sentier balisé en jaune (plusieurs passages en (M3/M4) partant à gauche et le suivre jusqu'à l'altitude 1071. Panneau indiquant la direction de Thoard à gauche (fin du balisage).
  5. Monter en (M1) sur un chemin caillouteux bordé d'une clôture électrique à moutons. Suivre cette clôture à main droite.
  6. La quitter dès qu'on trouve une piste partant à droite à flanc (D1) et remontant vers une crête (M2). Ensuite, il faut descendre (D2/D3) sur un sentier peu marqué direction nord-est (marques bleues au sol) serpentant entre les genets. Suivre ce chemin très étroit qui passe un premier ravin, puis remonte toujours en épousant la courbe de niveau.
  7. Ce sentier poursuit dans des robines, passe plusieurs ravins et aboutit à un petit col (superbe panorama). 
  8. Du col, poursuivre en descente jusqu'aux ruines de Suillet. 
  9. Passer derrière les ruines et longer un premier champ cultivé sur le bord. Au bout du champ, remonter le plus haut au pied des éboulis et retrouver l'ancien chemin (peu marqué) allant de Thoard à Courbons.
  10. Suivre le sentier au bord d'une restanque, balisé ensuite en jaune et redescendant vers Courbons. 
  11. Descendre par la route partant au sud vers Digne.
  12. Prendre dans un virage à gauche, une piste descendant à droite vers la Gamatte (D2) (panneau voie sans issue).
  13. Descendre jusqu'à la route goudronnée et longer le ravin. Ne pas se rendre vers le radier sur le ravin du Rouveiret, mais continuer à descendre.
  14. Immédiatement après le 2e radier, traverser un petit ruisseau, monter à droite par le sentier sablonneux qui serpente jusqu'au col du Masse (M3), puis M4.
  15. Au col, descendre (D3) sur 1 km environ par le chemin principal, balisé en jaune. Traverser à gué le ravin de Saint-Martin puis poursuivre en face sur un chemin passant entre des champs (balisage jaune).
  16. Rejoindre Champtercier par une petite route secondaire partant à gauche en montée (M4) sur 300 m.

La descente de Champourcin

Balade 45 : entre 2 et 3h, 9km environ, 350m de dénivelée, difficile et très technique, à éviter l’été entre 12h et 16h, suivre les macarons VTT, se garer à la gare des chemins de fer de Provence à Digne.
De la gare des Chemins de Fer de Provence, monter sur la route de Courbons sur environ 2 km en passant devant le quartier de Beausoleil (M2).
  1. Bifurquer à droite en montée raide (M3) par la route du relais T.V. (plein est). Cette route passe sous le rocher d'escalade. Après une côte raide qui pénètre dans la pinède (on longe la GTPA sur quelques mètres) continuer par la route ; passer les ruines de Saumon et monter encore jusqu'à l'alt. 950 m.
  2. Dans un virage à gauche, au niveau d'un captage en béton, quitter la route au profit d'un chemin à droite qui traverse la GTPA puis monte (M2) sur 100 m pour descendre immédiatement à droite (attention aux marches).
  3. Après deux éboulis, le sentier qui serpente dans la chênaie se divise en deux. Ne pas s'engager dans la montée à gauche : sentier de découverte botanique de l'ONF. Descendre à droite par un sentier très étroit qui, après plusieurs kilomètres, aboutit au quartier de Champourcin.
  4. Traverser prudemment le quartier (attention aux enfants) et rejoindre la D900.
  5. Emprunter la D900 à droite pour rejoindre le centre-ville de Digne (+2 km).

Les bois de Mallemoisson

Balade 46 : 2h, 12km, 80m de dénivelée, très facile, à éviter l’été entre 12h et 16h, suivre les macarons VTT, se garer à la place de la mairie.
Place de la mairie de Mallemoisson.
  1. Prendre la DI7 à gauche de la Mairie sur 150 m, puis monter par la D467 en direction du vieux village de Mallemoisson. Montée en (M3) sur environ 800 m.
  2. Au village, poursuivre direction nord-ouest en (D1), puis sortir du village.
  3. Bifurquer sur la gauche 700 m après le village.
  4. Descendre sur 200 m par la route goudronnée pour traverser la D17, reprendre en face la route descendant (D2) vers Saint-Pons.
  5. Au niveau des habitations bifurquer sur la piste à gauche, autorisée aux vélos, chevaux, piétons. Suivre cette piste sur 1,7 km.
  6. Bifurquer alors à gauche par une route secondaire revêtue qui longe la voie ferrée et ramène au village après 2,1 km (direction Nord-Est).
  7. Repasser devant la mairie et la poste, et continuer direction nord-est sur la route secondaire passant entre des habitations sur 800 m (M2).
  8. Un peu avant le cimetière, bifurquer en descente à droite sur une piste caillouteuse qui permet de traverser la N85 sur un pont (direction sud-est).
  9. Cette piste fait un coude à gauche puis aussitôt à droite en direction de la forêt O.N.F. dite « du reboisement ». Poursuivre tout droit jusqu'à rejoindre une large piste.
  10. Bifurquer à droite, passer le petit pont sur le ravin et continuer dans cette direction sur environ 1,6 km, puis au bout, cette piste fait un coude à gauche et aboutit près d'un stade.
  11. Bifurquer alors à gauche sur une piste caillouteuse barrée d'une barrière O.N.F. Poursuivre tout droit sur environ 1,6 km en lisière de la forêt, puis continuer toujours au plus près de la digue.
  12. Bifurquer alors à gauche en pénétrant dans la forêt, traverser la grande piste centrale et remonter jusqu'à la piste que l’on a empruntée à l'aller. Remonter alors jusqu'au cimetière par l'itinéraire du départ et revenir à Mallemoisson.

Circuit d'Espinouse

Balade 47 : 3h, 7.5km environ, 360m de dénivelée, difficile, éviter l’été entre 12h et 16h et les pluies l’hiver, suivre le balisage jaune des points 3 à 6, se garer au bord de la D12.
Sur la D12 partant du Chaffaut vers Malijai, en rive gauche de la Bléone (4 km du village du Chaffaut).
  1. Poursuivre sur la D12 pendant environ 1 km.
  2. Bifurquer à gauche sur la route D8 menant au village d'Espinouse. Montée (M2) sur 3,5 km.
  3. Peu après l'oratoire et la fontaine, continuer sur la route jusqu'au carrefour suivant.
  4. Tandis que la route effectue un lacet, s'engager tout droit sur un chemin principal. Après un lacet, ce dernier gagne un collet et s'y dédouble.
  5. Bifurquer alors à gauche. Contourner les deux premiers mamelons par la droite, puis descendre en traversée (D2). Franchir une première clôture et, 600 m plus loin environ, la seconde (veillez à les refermer et, éventuellement, à tenir votre chien en laisse). Le chemin contourne l'aire d'Emblanche par la droite puis, en traversée, gagne un collet où subsistent les ruines de Piéron. Passer à gauche de celles-ci. Contourner un mamelon par la droite puis descendre en traversée (D2). Le chemin se dédouble un peu plus loin. Poursuivre tout droit en traversée et gagner ainsi le faite d'une croupe. Descendre toujours sur le chemin. Traverser un espace déboisé. Au bout de celui-ci continuer tout droit (D2) Une centaine de mètres plus loin, quitter à nouveau la piste pour descendre à gauche. Elle débouche à l'extrémité (l'un champ où est dressée une tombe (D2).
  6. Tourner alors à gauche et par une traversée dans la chênaie, rejoindre la D 12. Suivre celle-ci sur la gauche et retrouver ainsi le point de départ (M1).

La chapelle Saint-Joseph

Balade 48 : entre 3h et 4h, 11km, 600m de dénivelée, difficile, à éviter l’été entre 12h et 16h, suivre le balisage jaune, se garer au carrefour des routes des Bourguignons et de la Pérusse.
S'engager à droite sur la route de Beaucouse. Dans le second lacet, laisser à droite la route d'accès à Vaunavès. Poursuivre jusqu'à la ferme de Beaucouse (M2).
  1. Laisser la route qui pénètre dans la ferme et continuer sur le large chemin qui débute derrière celle-ci (M3), passe entre des terres cultivées, puis effectue quelques lacets pour poursuivre sur la crête même (M2). A l'approche de la crête principale barrant l'horizon au Nord-Ouest, s'engager à gauche sur le sentier descendant progressivement jusqu'à la chapelle Saint-Joseph (abri possible, source) (D3).
  2. Continuer ensuite pendant 250 mètres sur le sentier en balcon (D2). Le délaisser alors au profit du sentier partant à main gauche en traversée et rejoignant une crête secondaire. Descendre par celle-ci à travers la chênaie clairsemée (D4). La pente, abrupte au début, s'atténue quelque peu par la suite. Le sentier part soudainement à droite en direction du ravin de la Pérusse, effectuant quatre lacets en versant sud. Parvenu au ravin, descendre en rive gauche pour aboutir sur une route (D1). Tourner à droite pour aller à la Pérusse.
  3. Suivre enfin la route longeant le ravin de La Pérusse d’abord en rive droite puis, très vite en rive gauche (D1). Celle-ci ramène au point de départ.

Auribeau

Balade 49 : 2h30, 7km, 150m de dénivelée, difficile, à éviter l’été entre 12h et 16h, suivre le balisage jaune, se garer 600m après Auribeau, route du col d’Ainac.
Du vieux village d'Auribeau, monter (M1) puis (M2) à droite jusqu'au col d'Ainac par une route qui n'est plus goudronnée 200 m après.
  1. Du col, bifurquer à gauche, contourner le mamelon de Gassin, rejoindre le bout de piste forestière, 2 passages en (M4) et la route forestière des Pras.
  2. Bifurquer alors sur la gauche par cette route forestière.

Variante facile, plus courte et moins aérienne

  1. Dans un virage descendant à droite, prendre la piste de gauche qui longe une ruine et traverse le ravin de Champ Pras puis remonte jusqu'à un croisement de pistes et au col Saint-Pierre.
  2. Là, bifurquer en descendant sur l'autre versant à gauche (attention aux restanques), sentier étroit, puis rejoindre en traversée le point de départ.
  3. A la jonction des deux pistes, poursuivre en descente droite. La piste effectue un coude à gauche pour traverser le ravin de la Valette.
  4. Quitter la piste principale au profit d'un sentier peu marqué en contrebas à gauche, encombré de rochers (suivre le balisage jaune). Plus loin, on aboutit à une piste que l'on traverse pour retrouver un chemin en face. Continuer à descendre jusqu'à rejoindre le ravin de Bramefan.
  5. Traverser ce dernier (portage) puis poursuivre sur le sentier qui monte puis redescend plus loin pour retraverser le ravin. Pousser le VTT. Le sentier débouche alors sur le bord de la Roche des Brigands (attention sentier aérien!) Descendre impérativement de vélo. Poursuivre sur ce sentier balcon qui s’oriente Sud-Est pour rejoindre le haut du hameau des Brigands. Respecter la tranquillité du lieu. Le  chemin contourne la propriété et débouche sur la D117. 
  6. L’emprunter à gauche pour rejoindre le hameau d’Auribeau. 

Saint-Pancrace - Digne
Digne
Vallée de la Bléone - Digne
Digne
Provence

Retour aux questions sur VTT en Haute-Provence

Autres informations
Autres catégories